Des Programmes par opposition à une Prêtrise...

15/11/1980

Salut la Famille, Un frère et moi parlions hier soir d’un autre aspect de d’enseigner nos enfants, et il a pensé qu’il fallait le transmettre.

Jusqu’à présent, le voile est tombé de nos yeux car nous avons vu plus clairement l’état d’esprit « étude de la Bible » / « cultes d’adoration » (ancienne alliance) que nous avons vécu en ce qui concerne l’enseignement aux enfants. C’EST ainsi que nous avons fonctionné. L’étude de la Bible une, deux, quatre ou même sept fois par semaine n’est PAS la Façon de Dieu de transmettre les Vérités de Sa Parole aux autres. Nous le savons ! Nous avons vécu à la manière de l’Esprit, en nous souciant des gens et en travaillant jour après jour, en faisant confiance à Dieu pour apporter Sa Parole. De même, il semble qu’Il nous ferait partager d’autres vérités de Son univers de la même manière. Les « cours » bibliques ne suffiront pas, pas plus que les « cours » de géographie, d’informatique, de cuisine ou de biologie une, deux ou même sept fois par semaine. Peu importe si les « cours » sont innovants ou créatifs, ils doivent être dispensés !

Peut-être qu’une partie de la clé pour déverrouiller cette porte est de tuer l’état d’esprit du clergé/laïcs que nous avons eu. Dans presque toutes les situations d’apprentissage académique, nous avons fonctionné dans un état d’esprit « professeur » - « public. » La posture (moi y compris) a été celle du « professeur. » Bien sûr, je suis aussi leur sœur. Mais je me suis aussi fait « clergé. »

Un exemple : Jane connaît la trigonométrie et devient donc LE « professeur de trigonométrie. » (Bien sûr, nous ne désignons pas les gens comme des « professeurs, » mais C’EST ce qu’ils sont.) Ce qui fait IMMÉDIATEMENT deux choses. 1) Cela libère chacun de ses responsabilités dans la vie de l’enfant en ce qui concerne la trigonométrie. En fait, ça vole aux autres la possibilité d’investir dans cet enfant parce que « quelqu’un d’autre lui enseigne cela, donc je n’ai pas besoin de le faire. » 2) Parce que l’enfant n’a qu’UN seul professeur dans ce domaine, il cherche rarement, voire jamais, à obtenir de l’aide des autres dans le cours de sa vie. La responsabilité incombe de manière prédéterminée, à une ou deux personnes pour chaque « matière. » Il s’agit d’une hypothèse tacite de la part de chacun. Jack enseigne la physique à ces enfants-là, donc personne d’autre ne le fait ou ne l’envisagerait. Et « l’élève » chercherait rarement de l’aide ailleurs. En raison de ce clergé, les gens ne PENSENT pas à investir dans certains domaines de la vie d’un enfant car, après tout, c’est l’enseignant (« le pasteur ») qui a cette responsabilité. (Je suis sûr que les parents se soucient de ce que leurs enfants apprennent et de qui, mais vous voyez le tableau d’ensemble).

Dieu dit qu’Il lève une PRÊTRISE ! TOUS sont serviteurs de la foi, administrant fidèlement ce que Dieu leur a donné, qu’il s’agisse de forces spirituelles, physiques ou intellectuelles. Le mode de vie « programmé » entrave le processus d’action de Dieu à travers le Sacerdoce des croyants ! Le voyez-vous ? Nous ne penserions JAMAIS en termes de : « Sue est mon professeur sur la façon de marcher dans la lumière. » Pourtant nous vivons VRAIMENT avec « Jane est mon professeur de trigonométrie. » Immédiatement, nous n›avons plus à assumer la responsabilité des « élèves » de Jane dans ce domaine.

Pensez-y ? Shalom, Mary

P.S. Nous sommes TOUS dans le même bateau. Il nous le fait savoir avec amour et patience en attirant notre attention sur ce point. Non pas avec un bâton pour nous battre, mais avec une houlette pour nous guider vers des pâturages beaucoup plus verts. Remercions-Le donc pour Sa Gentillesse et Sa bonté à veiller spécifiquement sur nous et à nous enseigner Ses manières, d’accord ?

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon