La Vie Du Christ Ensemble, Mélangée, Fusionnée… Aujourd'hui

12/3/2000

Question : Pouvez-vous me donner des références dans les Écriture selon lesquelles vous estimez qu’il est inapproprié pour les croyants de se réunir à la fois d’une manière plus formelle en « culte » ainsi que de façon informelle (en vue d›approfondir les relations) ? Les Écritures me disent que les croyants du premier siècle continuaient à aller au Temple, (pas seulement dans les cours, mais de manière plus formelle, en temps de réunion « collective »), même s’ils avaient commencé à se réunir ensemble dans les maisons. Je n’essaie pas de vous contredire, mais plutôt de comprendre. Pourquoi ne pas simplement rester dans le système et travailler de l’intérieur ?

Bonjour Jeff, :) C’est bon de t’entendre, cependant, cela pourrait prendre des semaines pour moi de répondre à tes questions ! » Comment peut-on manger un éléphant » ? » Réponse : « Une bouchée à la fois. « Alors, je vais essayer. :)

Bon, juste pour le plaisir. :) Renversons cette question et regardons là de l’autre côté. (Depuis que nous nous sommes écartés si loin de l’Intention de Dieu et des Voies de Jésus et des Apôtres, peut-être que nous ne devrions pas commencer par AUJOURD’HUI comme point de référence pour ne pas être mis en défaut, mais plutôt commencer avec la Vie Apostolique et d’essayer de soutenir tous les trucs que nous avons fait à la place !) Donc, voici le jeu :) Peux-tu me donner des références dans les Écritures pour justifier la pratique d’un homme avec un titre, qui fait une cérémonie par semaine sur le calendrier, et un discours préparé à un groupe de personnes qui « assistent » ? Tu sais, il ne serait pas difficile d’ajouter 4000 additions faites par l’homme, des soustractions, des distorsions et des dilutions à cette liste. Mais restons simplement avec ceci pour l’instant. Peux-tu me donner des références dans les Écritures pour justifier la pratique d’un homme avec un titre, qui fait une cérémonie par semaine, donne un discours préparé à un groupe de personnes qui « assistent, » et qui font passer la corbeille pour son « salaire » et les autres trucs ?

La vérité est qu’il n’y a aucune justification pour ce départ de l’Écriture et cette pratique des Croyants qui étaient Nés sous le Leadership de Jésus à travers les apôtres. « Quand vous vous réunissez frères, que chacun ait une parole d’instruction, une chanson… » Il n’y a PAS d’autre Modèle Biblique pour les Croyants ensemble, sauf comme un Sacerdoce. Pas de cérémonies, pas de choses chorégraphiques pré-arrangées, pas de dirigeants désignés. Jésus Lui-même interdit les titres et les positions et les traditions. Paul a-t-il jamais « prêché » à une assemblée (et certainement personne ne se considérerait aujourd’hui meilleur homme que Paul) ? Aucun événement de ce genre n’a jamais eu lieu, que l’Esprit Saint ait enregistré. Quand Paul était à Troas, la Bible dit qu’il « dialoguait » avec les Saints jusqu’à l’aube. Il n’a pas « prêché » et il n’y a pas d’exemples dans les Écritures de ce qui se passe aujourd’hui avec la cérémonie et le discours, un jour saint, dans un saint bâtiment (ou dans un salon saint pour le « culte »). Où sont les Écritures pour ce qui se passe aujourd’hui ? Ils n’en existent pas. « Quand la révélation arrive à la seconde personne, que la première s’assoit » dit le Seigneur. C’est l’Écriture qui rend pratiquement chaque organisation religieuse sur la planète immédiatement désobéissante à Dieu. Ce n’est pas la façon dont les hommes fonctionnent. « Hé ! Je suis le seul qui ait la connaissance de la Bible et le charisme ! Je suis l’homme de Dieu ici, et je vais être le leader et l’orateur ! » Et le peuple a aimé cela. Même si Dieu a un autre Commandement. « Que la première S’ASSOIT. » Cela, et « enlever le levain du lot » sont deux Écritures totalement inacceptables pour ceux qui aiment le levain et qui s’en défendent et qui sont à l’aise avec le lot au levain et des modes de vie et assemblées non Biblique.

Maintenant, pourquoi les nouveaux chrétiens continuèrent-ils à se réunir dans les cours du Temple ? Si on vérifie les dessins au dos de beaucoup de Bibles, ceci était un parc de ville, une zone de plein air - et non un bâtiment. Mais, ce ne serait pas grave si c’était un bâtiment, parce que nous devons comprendre que les Juifs qui étaient convertis à Jésus ne pensaient pas de suite qu’ils n’étaient « plus jamais Juifs. » Pour eux, tout ce qui avait changé était qu’ils réalisaient maintenant que le Messie, depuis longtemps attendu, était Venu ! Il s’agit de la plus grande célébration DU Judaïsme, non une raison de penser qu’ils n’étaient plus Juifs ! IL est Venu ! Maintenant, chaque Juif devrait le savoir !! C’est vers quoi l’ensemble de leur histoire avait pointé, et Il est Venu !! Il ne leur est jamais venu à l’esprit qu’ils devaient cesser d’être impliqués dans les choses Juives !

Avec le temps qui passait, leurs pensées étaient maintenant ouvertes au fait que cette Affaire était aussi pour les Gentils. (Peut-être 5 années après la Pentecôte, lorsque Cornelius fut amené dans la Famille, puis encore beaucoup plus longtemps jusqu’à ce que « les extrémités de la terre » commença finalement - peut-être encore 3-4 ans pour la poussée vers Antioche.) Puis, ils ont dû travailler sur le fait que le Judaïsme était vraiment simplement une « aide visuelle » (Col.2 :16-17 ; Heb.5, 7, 9, 10; Rom.4) -- et combien cela comptait pour eux, encore (Actes 15). Donc, il n’était pas surprenant qu’ils continuèrent temporairement avec « l’heure de la prière » (Actes 4) et ainsi de suite. Et, depuis qu’ils devaient aller d’abord à la Maison d’Israël, « les Juifs d’abord, puis les Grecs, » il est logique qu’ils considèrent aussi les synagogues comme des « trous pour pêcher » plus tard. Ils n’ont pas continué à être sous la Loi Juive en aucune façon, ou bien le Christ serait mort pour rien, selon Paul. Ils n’étaient pas non plus « sous » la « forme » Juive du culte de la synagogue, le jour du Sabbat, avec un Rabbin (en passant, RIEN de tout cela n’est dans l’Écriture, mais est né des concessions d’hommes, pendant la punition de Babylone par Dieu).

Le premier « établissement religieux chrétien » (construit pour que les chrétiens s’y rencontrent) que les archéologues ont localisé, date d’environ 275 ans après J-C. Pendant bien plus de 200 ans après Jésus, il était clair pour les Croyants qu’ils n’avaient pas à construire des « temples de culte » dans les villes et les villages. Toutes les autres religions du monde ont toujours construit des « bâtiments d’église » et le font toujours. Mais pendant de nombreuses années, même lorsque d’autres choses étaient écartées des Vérités de Jésus, ils savaient encore que ce que Jésus avait « commencé » n›était pas cela.

L’empereur Constantin, vers l’an 312 AD, fusionna sa forme approuvée du « christianisme » d’État avec les autres religions de son Empire Romain. Il fit cela, pour plaire à son peuple et à sa chair, en prenant des fêtes païennes qui vénéraient de faux dieux (« la fertilité » / Pâques ; les Saturnales/Noël, etc.) et des pratiques religieuses païennes avec leurs « cultes » au temple et le grand prêtre donnant des sermons… et les mélangea ensemble. NOUS sommes les bénéficiaires de ces pratiques païennes, avec des poissons autocollants Chrétiens pour leur donner de la crédibilité. Mais on ne trouvera rien de tout cela dans la Bible.

AINSI, c’est sans surprise que les Juifs absorbèrent à Babylone les pratiques des religions du monde qui n’étaient pas dans leurs Bibles. (Le culte du Temple de l’Ancienne Alliance – oui ! Des synagogues avec des Rabbins – non !) Et Constantine légitima cette pratique des religions du monde dans le « christianisme. » Et les Catholiques Romains ouvrirent la voie en les fossilisant, tandis que les Protestants prirent 90% du Catholicisme Romain et l’embrassèrent aussi. Des « Prêtres » et « Ecclésiastiques » (totalement non Biblique à l’extrême) sont DÉSORMAIS autorisés à se marier ? C’est « la réforme protestante » ?

Je dirais que nous devrions aller un peu plus en profondeur et découvrir ce que JÉSUS avait dans sa pensée !!! « Dès le Début, ce n’était pas ainsi ! »

Je suis sûr que tu n’étais en aucune façon argumentatif, mon frère. Je pouvais ressentir ton cœur dans l’honnête question. J’aimerais avoir plus de temps pour te donner encore plus, mais, hélas…

Bien que je voie la difficulté d’essayer de marcher dans la lumière et de la partager dans une assemblée qui n’y est actuellement pas engagée (le Christianisme Biblique), je ne suis pas sûr de voir comment marcher. Comment quelqu’un pourrait-il savoir qu’il y a un problème, si nous ne tirons pas la sonnette d’alarme ? Je suppose que je me demande si nous ne portons pas une certaine responsabilité, similaire aux prophètes d’autrefois. Ils ne quittaient pas Israël quand elle était en rébellion, mais plutôt, demeuraient pour l’appeler à la repentance, même avec des risques personnels. J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de chrétiens bien intentionnés qui travaillent avec diligence au sein du « système » qui ne veulent rien de plus que servir le Seigneur. S’éloigner semble quelque peu égoïste - « J’ai trouvé la vérité ; je te vois plus tard - tu es tout seul ! « S’il vous plaît, faites-moi savoir vos pensées à ce sujet.

Une autre bonne question. Juste pour faire un point qui ait de la substance, plutôt que de l’exprimer simplement comme un « concept, » je voudrais te parler un peu de l’Église ici. J’espère que cela est Ok. Nous avons quelque part entre un zillion et un zillion et demi de gens (plus ou moins) qui nous parlent de déménagement dans cette ville chaque année ou tous les deux ans. Nous n’avons jamais, en quinze ans, encouragé quiconque à se déplacer ici pour faire partie de l’Église. Il y a quelques histoires de gens qui ont quitté même leur emploi et qui ont donné un préavis sur leurs appartements, ou ont mis leurs maisons à vendre - que nous avons dissuadés d’emménager ici. Parfois, ils ont fini quand même par arriver, un an ou deux plus tard. Parfois, plusieurs années après. Souvent pas du tout, jamais. POURQUOI ne « recrutons »-nous pas selon la pratique courante du « monde des églises » ? À CAUSE DU POINT MÊME QUE TU SOULÈVE : Si les gens ne sont pas épuisés eux-mêmes dans leurs mondes ou dans leurs relations et dans leurs organisations religieuses – en essayant désespérément de continuer à aimer et à être profondément plus impliqués avec ceux qui sont déjà dans leurs vies -- ils ont « mis la main à la charrue » et regardent ailleurs. C’est voler ceux qui sont autour d’eux, ainsi que se voler eux-mêmes de la Croissance qui vient par le sacrifice et l’amour des autres.

Toutefois, être fidèles POUR DE VRAI est rarement la manière dont fonctionnent les gens, malheureusement. Si toi ou quelqu’un es vraiment fidèle (plutôt que des remarques symboliques « radicales » lors d’une classe Biblique, et quelques nouveaux programmes) ... si tu es vraiment prêt à t’impliquer dans « exhortez-vous les uns les autres chaque jour, afin qu’aucun ne soit endurci et trompé par le péché ».... si tu es vraiment prêt à « confesser vos péchés les uns aux autres » et de « porter les fardeaux les uns des autres et ainsi vous accomplirez la Loi du Christ »... tu verras soit une renaissance merveilleuse là-bas, soit tu seras jeté dehors pour avoir secoué et exposé les éléments tièdes de tout ce qui se trouve là-bas. Ce n’est PAS une option, si tu aimes Jésus, de permettre « le levain dans le lot. » Pas d’excuses, pas de rationalisation, pas de procrastination. « Si vous M’aimez, vous M’obéirez. » Si tu penses que tu peux « t’intégrer harmonieusement » et être « l’un des garçons, » mais juste être un peu étrange et radical et engagé, tu es dans le pétrin. « Un peu de levain fait lever la totalité du lot. » Dieu ne t’a pas donné le choix. Ton « assemblée » non plus n’a le choix. La question n’est pas de savoir s’il faut ôter le levain du lot. C’est obligatoire, ou arrêtez de l’appeler une « église chrétienne. » « POURQUOI M’appelez-vous Seigneur, Seigneur et ne faites-vous pas ce que Je dis ? » « Je vais prendre le Royaume de vous et le donner à ceux qui porteront ses Fruits. » Ce n’est pas une option de laisser le levain (le compromis, la mondanité, la tiédeur, la cupidité, etc., etc.) dans le lot. La question est COMMENT l’enlever ? Le légalisme ? PAS DU TOUT ! La passivité ou l’ignorance déconnectée ? PAS DU TOUT. Cela n’a pas marché avec Dieu quand Dieu a jugé l’ensemble d’Israël pour le péché caché d’Achan, et cela ne suffit pas non plus aujourd’hui. La réponse est : Si « l’église » est construite autour de réunions et de temps et de lieux, plutôt que de 100% (du plus petit au plus grand) « marcher dans la Lumière » en relations profondes l’un avec l’autre, » s’exhortant l’un l’autre au quotidien » - alors il est impossible d’obéir au Commandement de supprimer le levain. Et donc tout le monde est « levé, » et même les bonnes choses sont grandement ternies, selon Dieu.

DONC, « s›échapper » n’est pas la réponse. Du moins pas tant ce que tu n’as ensanglanté tes genoux dans la prière, et risqué ta vie pour entrer dans les maisons des autres et dans leurs vies. Compare cela à un homme qui découvre une fuite de gaz toxique dans son appartement, et se lève au milieu de la nuit et se déplace avec sa famille vers un autre endroit. En attendant, il n’essaie pas d’aider les 7 autres familles qui vivent dans cet immeuble, et les 500 autres familles qui vivent dans ce complexe ! Quelle chose terriblement égoïste à faire ! « S’esquiver » prive le Peuple de Dieu de son Droit donné par Dieu de faire ses propres choix sur la Vérité ! Et, comment sais-tu que tous ne recevront pas la Vérité et qu’une chose merveilleuse pourrait arriver au milieu de ces familles ? Tu ne peux pas savoir -- tant que tu n’as pas ESSAYÉ ! Donne des livres et des brochures à la porte de derrière après « la bénédiction » ; pénètre dans les habitations plusieurs nuits par semaine et prie avec eux et parle avec eux et plaide avec eux ! Honore leurs relations et leurs responsabilités avec les « leaders assignés » en évitant de les « amoindrir » ou de les « calomnier, » mais reconnaissez que ces personnes appartiennent à Dieu et doivent avoir leur propre chance de décider et d›agir sur ce que les Écritures Enseignent au sujet du Christianisme. :)

Prolonger l’implication dans un endroit où le « levain » (l’amour du monde, les fausses conversions, la cupidité, la Papauté, et autres maux) s’installe sans Lumière et Repentance, n’est également pas une option. Nous ne pouvons rester indéfiniment dans un environnement qui n’a pas « l’amour de la Lumière » et qui protège les traditions des hommes et les compromis. Même s’il y a là des gens bien, et tous les amis de vos enfants. Tu ne peux rester indéfiniment dans un endroit où il y a « des petits groupes de membres » qui n’ont pas de relations dans lesquelles ils marcher dans la Lumière avec d’autres, de manière à ce qu’il n’y a aucun moyen de les aider ou même à prendre conscience du levain caché. Nous sommes toujours responsables, comme Ai et 1 Corinthiens 5 le disent très clairement, mais nous avons construit si pauvrement et de manière tellement non Biblique, que nous ne savons même pas où résident les problèmes dont nous sommes responsables.

Donc, oui. Risque ta vie en essayant de trouver d’autres qui aiment vraiment Jésus (« Si vous M’aimez vraiment, vous M’obéirez » - et non pas seulement ceux qui « louent » bien et disent des choses profondes), et vivez une vie Biblique ensemble. Et, prend la responsabilité, comme nous le devons, de « veiller à ce qu’aucun des frères n’ait un cœur incrédule, » ainsi que des autres questions du levain dans le lot. S’il y a un réveil, Alléluia ! Si le levain et les pratiques de construction mauvaises et non Biblique (qui permettent au levain d’être caché ou non géré) continuent... alors quitte -- ou sois « levé » (rempli de levain toi-même) au détriment garanti de la vie de ta famille et de la Vie spirituelle. Et, même si tu dois quitter (parce que le levain continue à être caché et non traité et qu’il ait un refus des gens là-bas d’obéir à Celui qu’ils appellent Seigneur) tu as encore besoin de faire ce que Paul a fait : Visiter quelques « trous de pêche » avec d’autres frères et sœurs de confiance pour essayer de trouver ceux qui veulent vraiment aller vers les Lieux les plus Élevés avec Jésus et Son Épouse. Consacre-toi à ces personnes que tu peux trouver, qui veulent voir « la Mariée préparée » indépendamment du coût personnel -- ceux qui « aiment la Lumière. »

Ma question suivante est celle-ci - Je comprends l’importance de ne pas permettre aux non-Croyants « d’infiltrer » les rangs, mais je ne suis pas clair sur la façon dont un non-Croyant est exposé à la Vérité. Je vois comment mon travail peut être un « champ de mission, » bien sûr, mais si je passe mes journées de travail et mon temps libre avec la famille et le reste de l’Église, quand aurais-je le temps et la possibilité de cultiver des relations dans le but de gagner d’autres à Christ ? Ai-je raté quelque chose ? Lorsque vous vous réunissez dans les maisons, est-ce que les incroyants sont les bienvenus ? Ou les rassemblements sont-ils strictement limités à la « Famille » uniquement ? Et s’ils ne sont pas limités, alors cela ne constitue-t-il pas le « levain » dans le lot ?

C’est encore une très bonne question. Si « l’église » est une réunion à laquelle assister, alors être impliqué avec des infidèles serait le mieux accompli par « les amener à une réunion. » Peut-être qu’ils vont « entendre » quelque chose. Voilà le raisonnement. Tout d’abord, un visiteur incrédule ne serait pas du « levain, » parce qu’il ne se considérerait pas comme un « membre » du Corps du Christ - ou un Chrétien. Le « levain » est, selon les Écritures, un terme pour ceux qui « se disent frères » et qui continuent à vivre dans le péché, sans le repentir. Ceux qui « aiment la Lumière » (Jean 3) et qui « aiment la Vérité » (2 Thess. 2) ne sont pas du levain, car une telle personne désire changer et veut que l’obscurité soit exposée. La faiblesse n’est pas du levain. Même le péché n’est pas du levain. Refuser d’aimer l’exposition, et refuser le changement, sont ce qui constitue le levain. Ainsi, un frère ou une sœur faible qui est surpris dans un péché, mais qui veut s’en détourner pour Jésus, et qui veut de l’aide, et qui désire que « ses actes soient exposés » (plutôt que d›être sur la défensive) comme Jésus Lui-même a enseigné... celui-là n’est pas du levain. Ils recevront de l’aide pour changer, peu importe la taille de leurs problèmes. S’ils aiment honnêtement la Lumière, les Ressources de Dieu seront là pour eux et ils « porteront du fruit selon la repentance. » Aussi, quelqu’un qui n’a pas la prétention de connaître Jésus et qui ne « se nomme pas frère » ... n’est du le levain. Un « incroyant » est mentionné dans 1 Corinthiens 14, lorsque « l’Église tout entière » est ensemble. Mais une telle personne ne se considère pas comme faisant partie de l’église. C’est un incroyant.

Première partie de ta question : Bien sûr, un incroyant pourrait facilement être présent lorsque l’Église tout entière est ensemble. Mais encore une fois, je dois dire qu’il est pratiquement impossible parfois de « résoudre les choses » dans notre monde « d’église. » Pourquoi ? Parce que nous sommes souvent, dans le monde d’aujourd’hui, en train d’essayer « d’appliquer » ou de « trouver » des Écritures - pour nous brancher dans un monde d’église entièrement NON Scripturaire. Même la pire des Églises dans le Nouveau Testament (probablement les Corinthiens) avait TELLEMENT de relations que l’homme qui ne mangeait pas avec eux mourait presque à cause du retrait de vie mutuelle au quotidien (1 Cor. 5, 2 Cor. 2, 2 Cor. 7). Cela signifie que sans doute la PIRE des Églises à l’époque - était DE LOIN supérieure à la plupart des « meilleures » d’aujourd’hui !

Par ailleurs, la « parabole du blé et de l’ivraie » concerne ​​l’Église qui ne s’isole pas du monde. « DANS le monde, mais pas DU monde. » Ce n’est PAS une licence pour désobéir à Dieu, en permettant à l’ivraie de se considérer comme faisant partie de l’église. 1 Corinthiens 5 est totalement clair. « Supprimez le levain. Vous ne devez pas manger avec eux, ou socialiser avec eux. Expulsez-les du milieu de vous. » -- Jésus Christ, Seigneur. Jésus a dit : « le champ est le MONDE » dans cette parabole qui est si souvent malmenée – l’église n’est PAS « le champs (où le blé et l’ivraie poussent ensemble). » Le blé et l’ivraie ne doivent pas « grandir ensemble » dans l’ÉGLISE, mais plutôt dans le monde. Comment pourrions-nous être « la lumière du monde » et « le sel de la terre » et « une cité sur une colline qui ne peut être cachée » ?! « VOILA comment tous les hommes sauront que vous êtes Mes disciples - par l’amour qu’ils vous voient avoir l’un pour l’autre. »

Essentiellement, parce que l’Église est censée être « lutter comme un seul homme pour la Foi, » « joints et liées ensemble par tous les ligaments, » « bien que nous soyons plusieurs, nous sommes UN, » « baptisés dans un seul Esprit en un seul Corps, » avec « une centaine de mères, de frères et sœurs, des terres et des possessions » - nous voulons établir un rapport vers les incroyants à travers Sa famille, non pas en tant qu’individus qui invitent quelqu’un à un certain événement. « C’EST AINSI que tous les hommes sauront ! » Ce n’est pas au sujet d’événements, mais parce qu’ils nous voient nous aimer les uns les autres – ce qui ne peut être fait lors d›une réunion ! Les incroyants doivent être invités dans nos vies et dans les choses que nous faisons l’un avec l’autre, quotidiennement. Jésus a dit que quand les non-croyants voient nos vies et notre amour l’un pour l’autre, que c’est LA FAÇON dont ils sauront que Jésus est pour du vrai.

Pense à ce sujet, alors que ça a rapport à ta question. Nous ne sommes pas, alors, en compétition avec le temps pour « partager Christ » avec les infidèles - avec tous les autres trucs comme la famille et le travail et les autres choses. Nous tissons ensemble tout cela en un Seul ! « VOILA COMMENT » : Des réunions d’évangélisation ? Non. Des invitations aux « cultes » ou à des événements ou à des programmes à ce sujet ? Non. Ce n’est pas « AINSI » que Jésus a parlé de Sa Voie. Notre amour mutuel les uns pour les autres, chaque jour de maison en maison, alors que nous nous levons, comme nous nous asseyons, et en marchant le long du chemin, nos sorties partagées vers le supermarché et les différentes courses et les activités des familles, tout cela réuni en un ensemble harmonieux ! « Une centaine de pères, de mères, de frères et de sœurs, des terres et des possessions, des persécutions » - le tout regroupé dans Une Vie. Si c’est le Meilleur du Père, alors ce n’est pas sur un individu qui a une vie de travail distincte, une vie de loisirs, une vie familiale - et qui essaie ensuite d’ajouter à cela une « vie d’Église » et une « vie d’évangélisation » et une vie « pour nourrir les pauvres. » A moins que tout cela soit fondu ensemble en Un, comme Jésus l’avait Conçu et Ordonné et Commandé et Habilité… notre vie sera beaucoup plus impuissante de celle que Dieu avait toujours voulue. Nous allons seulement nous leurrer, vraiment, et essayer de nous aider avec ce que nous pouvons faire et ce que nous aimons, tout en fermant les yeux sur le TELLEMENT beaucoup plus que Dieu avait voulu. Chacun quadruple sa capacité lorsque nous construisons « selon le Modèle. »

Il est essentiel que nous construisions de la façon dont le grand Architecte a établi le Modèle ! Au niveau le plus simple, si nous ne « réprimandons » pas, « ne sommes pas aux côtés, » « n’avertissons pas, » « ne nous encourageons pas les uns les autres chaque jour » … DIEU a dit, que nous SERONS endurcis et séduits. Nous aurons tort dans de nombreux domaines (« trompés ») et notre conscience ne nous avertira pas du danger (« endurcie »). Si « l’église » est construite autour « d’assemblées » et de chants en chœur et de programmes, plutôt que d’être entrelacée dans la vie quotidienne en tant que Prêtres, 100%, « du plus petit au plus grand » - nous aurons une faiblesse massive et inutile, « des fissures », du levain et de la tiédeur. Nous ne pouvons pas construire selon le modèle de l’homme - et avoir la Maison de Dieu. Y aura-t-il quelques personnes sauvées et sincères dans les « églises » de l’homme ? Bien sûr. Mais même ces gens vraiment spéciaux n’atteindront jamais leur plein Potentiel dans un environnement NON Biblique. Comme cela a été dit avant : « On ne peut pas faire pousser un oranger en Alaska, peu importe la qualité des programmes artificiels. Ce n’est pas l’habitat pour la vie des orangers. Et on ne peut pas faire pousser un Croyant dans un environnement fait par l’homme. Ce n’est pas l’habitat pour la Vie de l’Esprit. » Cela importe comment nous bâtissons. Immensément. L’exemple parfait est le royaume de Samuel par rapport au royaume de Saül - et comment DIEU ressentit la transition de l’organique à l’organisation. Cela importe. WOW, cela est tellement important ! Regardez-y – c’est très sérieux de faire des « petits changements administratifs » que les hommes continuent de faire, à cause de la peur ou de la commodité ou du contrôle ou de la cupidité ou en singeant les modèles du système de ce monde concernant « le leadership » et « l’efficacité » et « le marketing. »

Lorsque nous construisons à Sa Manière, nous n’avons pas trois ou quatre « vies » concurrentes (travail, famille, église, temps libre), mais une seule Vie entrelacée avec Jésus et les uns avec les autres. Cela fait beaucoup de sens pour un doulos (Grec pour esclave ou serviteur), n’est-ce pas ?  Et dans cette Unique vie, les gens que nous rencontrons au travail ou ailleurs sont invités à la bordure de nos vies, « alors que nous nous levons, alors que nous nous asseyons, et que nous marchons le long du chemin. » Des dîners avec plusieurs familles, des lieux de crème glacée, des jeux de basket-ball avec deux cents d›entre nous ; des feux d’artifice, des barbecues, des concerts de piano, du golf, des déjeuners avec une bande de frères durant la journée du travail, des visites à la bibliothèque, des promenades dans le parc, des promenades à vélo, et mille autres Occasions. Tous ces éléments sont des « fenêtres » dans leurs âmes - et des rendez-vous Divins pour planter de Semences. Si l’Église se réunit un soir alors qu’un incroyant est chez quelqu’un pour le dîner avec quelques autres personnes… et bien, parfois, ce sera la Directive de l’Esprit pour l’amener à l’endroit choisi pour la soirée. Ou peut-être, une autre douzaine de gens pourraient, par inadvertance, progressivement, arriver après le dîner. Et s’ils le faisaient, quelqu’un ou plusieurs auraient probablement quelque chose pour encourager tout le monde, et l’infidèle aurait « son cœur mis à nu » par la Manière dont l’Esprit fait Son Travail (1 Cor. 14:24-26).

Il est merveilleux que tu t’occupes de ces choses, avec l’ouverture d’esprit qui était évidente dans ta lettre. Le Père ne faillit jamais de Récompenser « chaque acte motivé par notre Foi. »

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon