Témoignage dans Son Peuple

30/3/1988

Parlons maintenant de l’expression de Jésus dans Son peuple. Jésus sur Terre était une chose formidable, mais Il a dit : « Il vaut mieux pour vous si Je pars… » C’était mieux qu’Il quitte qu’Il ne reste (Jean 16:7). Pourquoi était-ce ainsi ? Il dit : « Je vous envoie l’Esprit qui ne sera pas seulement avec vous, mais Il sera en vous, et vous pourriez faire des œuvres plus grandes de ce que J’ai fait » (Jean 14:12 , 16-17). « C’est pour la Gloire de Mon Père que vous portiez beaucoup de fruit, vous montrant comme Mes disciples » (Jean 15:8).

Dans Son peuple, il y aura à nouveau sur la terre un témoignage de la Vie de Jésus Christ. « Le Christ » est ce que 1 Corinthiens 12 appelle le peuple de Dieu. Comment la sagesse infiniment variée de Dieu se fait connaître aux principautés et aux puissances ? Est-ce par Jésus ? Non, c’est par Jésus dans Son peuple - par l’Eglise. Les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre quoi ? Contre Jésus ? Non, contre Jésus dans Son peuple, la vie du Corps du Christ, ceux appelés de Dieu. L’enfer ne prévaudra pas contre l’Eglise, l’Epouse de Jésus Christ qui est de la même nature de Jésus et qui vit par Son même Esprit. Le même Esprit qui L’a ressuscité d’entre les morts, habitant désormais avec force en nous, pour nous permettre de faire plus que nous pourrions demander ou imaginer. « Selon la puissance qui agit en nous » est comment ce verset ce lis (Eph. 3:20). Alors maintenant, lisons au sujet de Jésus dans Son peuple.

« Hommes d’Israël, écoutez ces paroles : Jésus de Nazareth, un Homme attesté par Dieu pour vous par des miracles, des prodiges et des signes que Dieu a faits par Lui au milieu de vous, comme vous-mêmes le savez aussi … »

« Ce Jésus, Dieu L’a ressuscité, dont nous sommes tous témoins. Donc étant exalté à la droite de Dieu, et ayant reçu du Père la promesse de l’Esprit Saint, Il a maintenant répandu ceci que vous pouvez voir et entendre » (Actes 2:22 , 32-33).

Pierre dit que Dieu leur attesta la nature de la vie de Jésus. Il a prouvé que Jésus était ce qu’Il disait par les signes qui suivirent - par un témoignage dans le monde visible de ce que Jésus disait et parlait dans le monde invisible. Pierre poursuivit en disant : « Jésus est ressuscité, et nous en sommes tous témoins. Le même Dieu qui a ressuscité Jésus d’entre les morts et qui a témoigné de qui Jésus était, par les choses qu’Il a fait, a également déversé ce que vous voyez et entendez. »

La première fois que j’ai vraiment lu cela il y a quelques années, j’ai écrit dans ma marge, « Oh, mon Dieu, quelque chose que les hommes puissent voir et entendre. » Déverse quelque chose que l’homme peut voir et entendre qui témoigne que ce n’est pas juste une idée d’homme. Ce n’est pas seulement une chose nette. Oui, je pourrais prouver ce que je te dis avec une argumentation solide, mais à quoi bon ?

Quelqu’un dit : « C’est dans la Bible, donc c’est vraie. » L’autre personne dit : « Comment savez-vous que la Bible est la Parole de Dieu ? » La première personne dit : « Parce qu’elle dit qu’elle l’est. » C’est ce qu’on appelle un argument circulaire dans le monde philosophique et qui ne tient pas la route comme validité. « La Bible dit que c’est la Parole de Dieu. La Bible dit que c’est la Bible. »

« Vous dites que vous êtes Jules César ? Comment puis-je savoir que vous êtes Jules César ? »

« Parce que je dis que je le suis. »

« Oh, d’accord. »

Je pourrais dire que je suis Chrétien, mais sur quelle base dois-je dire que je suis Chrétien ? « Je le dis sur la base que la Bible dit que je suis Chrétien. » Est-ce là la Parole de Dieu ou est-ce la parole des hommes ?

Ainsi, vous pouvez voir pourquoi les païens et les athées n’écoutent vraiment pas nos arguments. Avez-vous remarqué cela ? « C’est vrai, car il est dit ici. »

« Et alors ? » disent-ils. « Je pourrais vous montrer trois mille autres livres et dire aussi qu’ils sont vrais. Si vous attendez de moi de faire quelque chose au sujet de votre livre, que ferez-vous au sujet de mon livre ? »

Vous voyez ce que je veux dire ? Vous vous faites attraper, parce que ce sont juste des arguments circulaires. C’est pourquoi nous devons nous écrier : « Oh, mon Dieu ! Déverse quelque chose qu’ils peuvent voir et entendre ! Déverse quelque chose pour témoigner de qui Tu es et ce que Tu fais. Répand quelque chose qui soit au-delà de mes capacités. Je ne peux pas faire quelque chose de moi-même, mais Dieu, Tu le peux. S’il Te plaît, écoute ma prière. »

Si vous y pensez, nous ne parlons pas de quelque chose de plus que la prière. Vous voyez ce que je veux dire ? La base même et le fondement du Christianisme est que nous pouvons parler à Dieu et Lui demander d’intervenir. Nous demandons à Dieu d’intervenir d’une certaine manière, une manière qui ne se produirait pas - statistiquement et probablement - s’Il n’intervenait pas. C’est juste la prière, et il n’y a aucun doute que c’est essentiel au Christianisme. C’est tout simplement demander à Dieu de s’impliquer dans quelque chose que nous ne pouvons évoquer nous-mêmes. L’Esprit et l’Epouse disent : « Viens. » Ces deux choses doivent être en conjonction avec l’un l’autre.

Que ce soit votre prière constante que les hommes soient laissés sans aucune excuse. Que ce soit que les hommes voient qu’il n’y a pas de doute que nos vies sont de Dieu. S’ils se détournent de Lui, ça ne sera pas parce que nos arguments étaient trop pathétiques. Notre connaissance incomplète et notre manque de compétences de persuasion feraient mieux de ne pas être la cause de la ruine d’autres personnes. « Dieu, Tu dois intervenir ici. Je ferai tout mon possible pour le présenter clairement comme je le dois », comme Paul a prié. Nous voulons présenter l’Evangile clairement. Nous voulons dire la Vérité avec précision et gérer la Parole de Dieu correctement. Nous devons le faire, et nous devons être équipés pour les œuvres de service à cette fin. Tout cela est vrai. Mais quand tout est dit et fait, nous ne pouvons rien faire par/de nous-mêmes. « Sans Moi, vous ne pouvez rien faire. » Nous devons comprendre que nos connaissances et compétences ne sont pas la fin des choses et, que Dieu Lui-même a à travailler avec nous, confirmant Sa Parole. S’Il ne le fait pas, nous sommes sans espoir.

C’est pourquoi les Mormons, les Témoins de Jéhovah et les Musulmans convertissent plus de personnes que nous. C’est parce que nous comptons sur l’argument plutôt que sur Dieu. Voyez-vous cela ? C’est parce que nous n’avons pas demandé : « Confirme Ta Parole par les actes du ciel qui suivent. » Nous essayons d’argumenter les gens à croire ce que nous croyons. Le produit final de cela est habituellement la superficialité. Nous voyageons la terre et la mer pour faire un seul converti, mais ils sont tout aussi impuissants que nous sommes. L’avez-vous remarqué ? Suis-je en train dire quelque chose que vous ne reconnaissez pas, en regardant autour de vous et en scrutant l’horizon religieux ? Ce n’est pas droit, et ce n’est pas le Christianisme dont vous lisez dans le livre des Actes. Le Royaume de Dieu ne consiste pas en de simples mots, d’idées et de systèmes de croyance, mais de puissance. Il se compose de Dieu intervenant sur le visage de cette terre. « Viens, Ton Règne. Soit faite, Ta Volonté. Interviens avec les humains et ils témoigneront de Ta présence, Ta sainteté et Tes fins. »

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon