Miroir, Miroir sur le mur

14/7/2017

Miroir, Miroir sur le mur, qui est le plus beau ?

Alors, que dire de la vanité ? Qu’y a-t-il de mal à vous regarder dans le miroir pour vous apprécier ou vous juger ? Quel est le problème de se comparer aux autres, ou d’essayer de se faire remarquer et de penser qu’on est mignon ou intelligent ou brillant ou drôle ou puissant ou beau ?

Les miroirs en spéculum ou en métal précieux étaient difficiles à fabriquer et seuls les riches en possédaient. [5] Ces miroirs en pierre et en métal pouvaient être fabriqués en très grandes tailles, mais étaient difficiles à polir et à rendre parfaitement plats ; un processus qui devenait plus difficile lorsqu’ils étaient de grande taille ; on obtenait donc souvent des images déformées ou floues. Les miroirs en pierre avaient souvent une faible réflectivité par rapport aux miroirs en métaux, mais ceux en métaux se rayaient ou se ternissaient facilement, de sorte qu’ils avaient souvent besoin d’être polis. Selon la couleur, les deux donnaient souvent des reflets avec un mauvais rendu de couleurs. [6] La mauvaise qualité d’image des anciens miroirs explique la référence de 1 Corinthiens 13 à voir « comme dans un miroir, obscurément ».

Le verre a été un matériau bénéfique pour les miroirs. Parce que la surface du verre est naturellement lisse, elle produit des réflexions avec très peu de flou. En outre, le verre est très dur et résistant aux rayures. Cependant, le verre par lui-même a peu de réflectivité, de sorte que les gens ont commencé à le revêtir de métaux pour en augmenter la réflectivité. L’érudit romain Pline l’Ancien dit que les miroirs en verre revêtus de métal ont été inventés à Sidon (le Liban moderne) au premier siècle après JC, bien qu’il n’y ait aucune preuve archéologique antérieure au troisième siècle.

La génération de Constantin a inventé le miroir - qui a finalement remplacé le « sombre miroir » d’une flaque d’eau ou de métal poli ? Voilà, on comprend.

Nous avons vraaaiiiment besoin de voir nos cheveux, nos corps et nos visages, afin que nous puissions comparer ou essayer plus d’attirer l’attention, n’est-ce pas ?

Il se peut que peu « d’inventions », sinon aucune, n’aient fait autant de mal aux humains, libérant une avalanche d’émotions et de recherches égoïstes et audacieuses, et des publicités télévisées et pharmaceutiques et textiles.

« Ouais, mais » ... Quel est le problème de poser, de se donner des airs, de se faire beau, de comparer, juger ou baver ?

Cela s’éloigne du but de notre nature ici sur cette planète. Et met l’accent et l’énergie à « analyser le cocon », plutôt que le Papillon de la seconde naissance, et cette beauté intérieure que Dieu voit, tout ce dont Dieu se préoccupe.

De quoi d’autre devrions-nous nous préoccuper sinon de ce dont IL se préoccupe ? Sans blague :) Le Plan de Milliard d’Années - comme le Riche et Lazare – prenons-le du BON côté.

Et en outre. La vanité et la promotion personnelle, le fait de poser et de se pavaner, ne font pas que manquer la nature spirituelle à laquelle Dieu s’intéresse uniquement, mais la vanité et le comportement auto-promotionnel sont aussi des tentatives de jouer à Dieu. La vanité et le fait de poser sont une idolâtrie parce qu’ils tentent d’influencer les émotions ou les sentiments ou les impressions des gens, alors que seul Dieu a le pouvoir et le droit d’influencer ces choses.

Dieu peut rendre la plus belle personne répugnante pour tous ceux qui l’entourent, ou faire que l’homme le plus laid devienne le plus populaire et le plus apprécié. Qui sait, à part Dieu, comment promouvoir et faire avancer ? Qui à part Dieu peut seul créer et protéger les relations et les impressions ?

Toute notre vanité n’est qu’une tentative vaine de jouer à Dieu et de contrôler notre environnement -bien que Dieu puisse changer notre apparence par une crise ou un AVC ou par un accident, ou tout simplement changer l’impression de chacun de nous, pour le meilleur ou pour le pire. Pensez à Joseph, reconnu coupable et emprisonné, devenu Premier ministre et héros. A Mordecai. Considérez comment Il a fait, le jour de la Pentecôte, que des milliers de gens écoutent les mots de Pierre et des autres dans leur propre multitude de langages, en même temps. DIEU contrôle les impressions, les perceptions, les victoires, les échecs et toutes ces choses. Pas nous, petites personnes.

Tout cela pour dire : renoncez. :-) Laissez Dieu être Dieu, et cessez d’essayer d’être ce que vous ne pouvez être. Soyez beau à l’intérieur – çà, c’est un vrai choix. Faites de votre cœur un jardin et de votre vie un témoignage de la bonté de Jésus envers vous. La gratitude, l’abnégation, l’amour et l’obéissance, l’adoration et le soin des petits détails pour servir les autres.

La vanité n’est pas seulement une fuite d’énergie, mais elle ouvre la porte à la puissance satanique à laquelle Satan n’a pas droit - sans votre permission. Passez devant le miroir sans prêter attention à votre personne. Ne jouez pas à « observer les gens », mais priez pour les âmes et les autorités et pour le Retour de Jésus maintenant dans « la plénitude de stature » dans Son Corps et pour des « Œuvres plus grandes » - puis sur les Nuages. :) Il n’y a pas de temps ni de besoin de mettre du rouge à lèvres sur un cochon et de penser que nous contrôlons ou aidons notre avenir. Cela peut être géré par Dieu seul. C’EST en sécurité dans Ses mains. Laissons tomber.

 

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon