Questions Venant d'un Environnement Non-institutionnel

29/12/1980

Question : Comme beaucoup, nous venons d’un milieu où tout ce que l’on connaît c’est « les crèches, » « les cours bibliques, » « l’église des enfants, » « les groupes de jeunes » et autres. Et maintenant ? Nous nous rencontrons maintenant de manière beaucoup moins formelle, dans des foyers, mais nous sommes TELLEMENT tentés de nous appuyer sur des astuces institutionnelles plutôt que sur la Sagesse de Dieu. Il semble que l’un de nos défis permanents soit « que faire avec les enfants. » Pourriez-vous nous dire comment les choses fonctionnent avec vos expériences au fil des ans ? Les enfants se contentent-ils d’entrer et de sortir ? Est-ce que quelqu’un (ou plusieurs personnes) entre et sort avec eux ? Vos adolescents sont-ils assis et écoutent-ils ? et/ou participent-ils ? La cassette vidéo, « Un Zèle Dévorant pour la Maison du Père, » parle de travailler avec les enfants « quand vous marchez le long du chemin » etc... mais ne dit jamais spécifiquement ce que vous faites dans les réunions. -Lawrence

Honnêtement, c’est un gros problème pour ceux qui sont habitués aux crèches et aux « églises d’enfants » et aux « groupes de jeunes » pour « tenir les enfants à l’écart. » Cependant, à l’insu de la plupart, ce n’est pas le « problème numéro un » car les gens sortent de l’environnement institutionnel pour aller vers autre chose ! Ces problèmes seraient probablement plus liés à la question « Qu’est-ce qu’un chrétien ? Qu’est-ce qu’une Église ? Qu’est-ce qu’un VRAI leader - qui en EST un, à quoi ressemble-t-il, que fait-il, quel est le rapport avec les Dons ? Qu’est-ce que le ‘levain’ ? Comment un ‘sacerdoce de Croyants’ s’exprime-t-il au quotidien et lors des réunions ? » Quoi qu’il en soit, ce sont là certains des plus gros problèmes, mais le rôle des enfants dans tout cela est important, et peut SEMBLER le plus gros problème imaginable pendant qu’il se produit - s’il n’est pas traité avec sagesse !

Question : Je suis dans un environnement « église de maison, » bien que le problème semble être le même dans un établissement religieux également. Il semble que les enfants soient repoussés en tant qu’« objets » ou qu’ils soient emmenés dans une « salle de pleurs » ou une « église d’enfants » où nous n’avons souvent aucune idée de la qualité de vie du responsable. Comment devrions-nous considérer les « interruptions » que font les enfants si nous continuons à les avoir avec nous lorsque les saints sont ensemble ? Si les enfants sont bruyants ou s’ils distraient les autres, le coût de leur mise à l’écart n’est-il pas encore plus élevé ?

Ils étaient plus CONNECTES à ce qui se passait qu’à leurs propres petites vies et leurs amours.

Je pense que le fait d’être assis dans un édifice et d’avoir à traiter les dix mille questions secondaires qui découlent de construire terriblement mal au départ - fait que tout le monde dans le monde entier se gratte la tête. Il ne fait AUCUN doute que les enfants sont souvent la partie LA PLUS précieuse de chaque temps que les saints passent ensemble. Il serait TERRIBLEMENT erroné d’adopter une attitude ou une pratique selon laquelle les enfants devraient être « vus mais pas entendus. » Il est ÉGALEMENT vrai que tout le monde (jeunes et vieux) doit SE SOUCIER de quelque chose qui vient du Ciel plus qu’ils ne se soucient d’eux-mêmes - ainsi, se promener dans les environs pour se plier à des enfants indisciplinés ne devrait pas être la norme non plus ! Comme les milliers qui ont « oublié de manger » après avoir suivi Jésus dans des endroits où il n’y avait pas de nourriture connue... Comme ceux qui ont « oublié » que le lendemain était un « jour de travail » et ne voulaient pas partir pour « avoir une bonne nuit de sommeil » afin de pouvoir faire toutes leurs affaires quotidiennes le lendemain. Ces gens étaient là parce que RIEN n’était plus important que ce que Dieu faisait dans une telle situation, et s’ils mouraient de faim ou de manque de sommeil, ce serait bien. Ils étaient CONNECTÉS à ce qui se Passait plus qu’à leurs propres petites vies et leurs amours, tout comme nous devrions être connectés chaque fois que les saints sont tous ensemble.

Cela devrait être dit, mais PAS pour dire qu’un chuchotement de direction ou de correction ou d’explication à un jeune serait faux en aucune façon ! Dans la plupart des cas, le niveau d’éducation des enfants dans la vie quotidienne de la plupart des gens dans le monde est si bas qu’il ne peut pas s’empêcher de se manifester dans le chaos lorsque l’appel du jour est de rester calme et concentré. Une mauvaise éducation quotidienne des enfants a certainement causé bien d’autres sortes de problèmes. Ajoutez à cela la négligence du plan de Dieu de « cent pères, mères, frères et sœurs et enfants » comme qualité observable déterminante de toute véritable église, et il est très peu probable que les « réunions » puissent jamais être « justes. »

Au cours des deux dernières semaines, des dizaines d’enfants se sont retrouvés dans une grande salle de séjour (avec quelques dizaines d’adultes de l’église ici). C’était une promenade à travers les 2000 dernières années de l’histoire de l’église. Le temps assis était (je pense) de trois heures, trois heures et cinq heures - et les nombreux enfants étaient totalement attentifs, jamais bruyants ou grossiers ou ignorant qu’il se Passait quelque chose de vraiment spécial. Deux ou trois se sont endormis vers 2 heures du matin, naturellement ! Mais c’était incroyable de voir des enfants de quatre ans, de neuf ans, de douze ans et des adolescents assis pendant des heures, totalement concentrés et profondément attentifs. C’était ÇA le point - pas celui de les « voir mais ne pas les entendre » - mais des personnes profondément attentionnées, pour un homme, une femme et un enfant. S’ils sont tous « du plus petit au plus grand » (la prophétie de ce que serait la NOUVELLE Alliance) totalement branchés et attentionnés au point de risquer leurs vies, alors si quelqu’un « s’endort, » c’est un peu différent.

Dans la plupart des cas, dans le monde religieux actuel, chacun fait ce qui est juste à ses propres yeux, avec très peu de respect pour la Voix de Dieu au milieu des conversations et des rassemblements des Élus de Dieu. Il s’agit « d’assister » à quelque chose et « d’essayer d’en tirer quelque chose » plutôt que de se perdre dans quelque chose et dans QUELQU’UN comme l’ont fait Zachée ou Bartimée. Le monde religieux vient de ruiner tant de gens dans le monde entier que c’en est incroyable. Mais, UN JOUR... !!

De toute façon, mettre à part les enfants comme s’il s’agissait d’une sorte d’interruption, ou les garder cachés pour qu’ils n’interfèrent pas avec quoi que ce soit est très loin du Cœur du Père - tout comme le bruissement, le chaos ou les distractions continuelles dus à des enfants non formés ou à un manque d’envie d’entendre la Voix de Dieu dans Son Sacerdoce !

Question : Que faire si les parents semblent totalement inconscients du bruit, du manque de respect ou de désobéissance des enfants ? Quelqu’un devrait-il en parler avec les parents ?

Il est certain que nous aurions eu TRÈS tôt des discussions affectueuses avec eux, s’ils venaient nous rendre visite ici pendant un certain temps. Et après 15 ans, nous n’avons jamais regretté d’avoir eu une discussion qui aurait aidé les gens à se rapprocher de Jésus, et à protéger leurs enfants du mal.

La Pensée est celle-ci : les enfants appartiennent à DIEU, pas aux gens. Les parents ne sont pas des propriétaires, mais simplement des serviteurs de Jésus. Donc, notre rôle principal en tant que parents est de Représenter. Nous DEVONS être des « Ambassadeurs, comme si Dieu faisait Son Appel à travers nous. » Un Sacerdoce, pour de vrai ! Maintenant, en tant que Représentants, DIEU ne nous laisse pas courir en liberté et être irresponsables envers les autres avec nos langues, nos mains ou nos pieds. Dieu ne nous permet pas d’être déconnectés et si occupés que nous ne pouvons pas entendre Sa douce Voix chuchotée. Si Dieu ne permet pas cela en nous, alors, en tant que parents, nous n’avons pas le DROIT de mal représenter Dieu en permettant à nos enfants d’être hors de contrôle afin qu’ils n’entendent pas et n’obéissent pas rapidement à notre doux murmure dans une pièce bruyante et bondée. Si nous ne reflétons pas aux enfants les Manières dont le Père traite avec nous, alors nous leur donnons une fausse représentation de leur VRAI Père. Et cela est CRIMINEL, pas une préférence personnelle.

Donc, nous aurons DEFINITIVEMENT des conversations avec les familles quand les choses ont mal Représenté Dieu à Ses petits. Et, si la famille « aime la Lumière » -alors on peut « avoir une communion les uns avec les autres. » S’ils n’aiment pas la Lumière, ou s’ils la « détestent » comme l’a dit Jésus, alors nous NE POUVONS PAS « être en communion les uns avec les autres » et notre joie sera incomplète. Les choses ne CHANGERONT peut-être pas totalement du jour au lendemain, mais selon Jésus, au MOINS, un VRAI disciple aimera la Lumière et sera heureux que vous lui en ayez parlé, et demandera de l’aide, et demandera d’autres apports au fur et à mesure que les choses se présenteront. TOUT problème peut être résolu dans l’arène du Royaume de LUMIÈRE du Père, en son temps. Si quelqu’un ne « se penche pas dessus » et ne se soucie pas profondément de ce dont les gens discutent avec lui, alors accueillez-le de nouveau lorsqu’il est prêt à « marcher dans la Lumière » afin que vous puissiez « avoir une communion ensemble. » Un disciple de Jésus n’est pas quelqu’un qui est totalement parfait dans l’exécution des Vérités, ou même qui sait ce qui EST vrai dans chaque domaine – MAIS on ne peut en aucun CAS justifier une personne qui « n’AIME pas la vérité et qui n’est donc pas Sauvée. » Il n’est pas nécessaire d’être automatiquement d’accord ou de tout comprendre. AIMER LA VÉRITÉ, AIMER LA LUMIÈRE EST TOTALEMENT NÉCESSAIRE POUR AVOIR LA CERTITUDE D’ÊTRE SAUVÉ, SELON JÉSUS ET PAUL. Et nous ne sommes pas autorisés à offrir la « communion » avec ceux qui ne « marcheront pas dans la Lumière. » DONC, les petites choses de la vie que le Père met en avant pour en parler (que ce soit les enfants ou le travail, ou les habitudes personnelles ou les loisirs ou l’utilisation du temps ou comment traiter les autres, ou la langue, ou ____) ne sont que des « fenêtres » pour approfondir la Relation avec Jésus et le Corps inséparable de Jésus, ou pour révéler les ténèbres comme Jésus l’a enseigné dans Jean 3, et Jean dans 1 Jean 1, et Paul dans 2 Thess. 2, etc...

Tout cela pour dire que nous ne faisons pas le Travail si nous ne plongeons pas, avec grâce mais avec rigueur, avec suivi et cohérence, dans les « fenêtres » que le Père nous présente. NOTRE activité en partageant la Vérité nous conduit en fait à approfondir en NOUS « toute bonne chose que nous avons en Christ. » C’est bon pour nous tous lorsque nous sommes tous des Prêtres et des Ambassadeurs sur la Route de la Sainteté vers Son Royaume de Lumière dans le Fils Bien-Aimé, et Son « Gouvernement toujours croissant. » Cela fonctionne de manière si pratique que cela peut être effrayant ! Mais, oh, si Bon !

<<<
ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon