Toutes les pensées ne sont pas les nôtres

15/3/2002

Un des principes importants concernant tout cela est de réaliser que chaque pensée qui traverse ton esprit n’a pas forcément trouvé son origine en TOI. En d’autres termes, la nature même de Satan et de son travail c’est d’être une créature intelligente et d’avoir la capacité de transmettre des pensées dans ton cerveau. C’est ce qu’on appelle la tentation. Josh et moi avons parlé il y a quelques jours, et cela est arrivé deux fois depuis, et ce sera la troisième fois. Pendant 6000 ans satan a essayé de faire du travail très, très important sur 15 milliards de personnes. Je te garantis que si on fait quelque chose pendant 6000 ans avec 15 milliards d’opportunités, jour après jour, sur une moyenne de 50 ans, on fera du bon travail ! Tout ce que tu feras pendant cette longue période, tu le réussiras plutôt bien. Je te garantis que Satan est très, très bon à ce qu’il fait. Et ce qu’il préfère, c’est t’amener à penser que les pensées qu’il a mises dans ton cerveau viennent de toi. « TU es cette personne ». « C’est TOI qui as toutes ces mauvaises pensées. » « C’est TOI qui penses ainsi au sujet de cette personne ». « C’est TOI qui as cette image et cette attitude. » « TU es cette personne, donc tu es une personne terrible ! Par conséquent, tu es sans valeur et il n’y a pas d’espoir pour toi ! » Satan prend toutes ces choses et trouve le moyen de te faire assumer la responsabilité de son travail. C’est l’une de ses choses préférées. Vous devez comprendre que vos pensées peuvent être accessible à une autre personne que vous. Vous n’êtes pas la seule personne dans votre esprit ! Vous devez le savoir ! Parce que si vous assumez la responsabilité de chaque pensée et de chaque tentation, alors vous êtes impuissants à trouver la force d’y faire face parce que vous avez cette idée composite que vous êtes une mauvaise personne faible avec des pensées folles, stupides et coupables et ainsi de suite, « A quoi suis-je bon ? » Et alors vous êtes tenté d’être dégoûtés de vous-même, d’être déprimés, d’être fatigués de toutes les batailles, de sentir la culpabilité et l’oppression, de vous sentir sans valeur et alors, vous abandonnez parce que « Quelle est l’utilité de toute façon ? » Aussi dur que j’essaie, je suis encore cette personne ». Cela continue et une des raisons pour lesquelles cela continue encore et encore, c’est parce que non seulement satan met ses pensées, mais il vous fait en fait assumer la responsabilité.

Ce qui te libèrera le plus dans la compréhension de la nature de cette guerre spirituelle, c’est que ton esprit peut être accessible de l’extérieur et que ce n’est pas parce que tu as une pensée en tête, qu’elle vient de toi ! Ce qui vous donne la possibilité de dire NON ! Comment se dire « non » à soi-même ? C’est un peu plus compliqué. Mais si je peux dire « non » à quelqu’un de l’extérieur, ce n’est pas moi et dire : « Ce n’est pas moi ! » « Reconnaissez-vous comme MORT au péché, mais VIVANT en Christ », c’est un commandement dans le contexte de la guerre spirituelle dans Romains 6. Il y a cette bataille entre le péché et la justice, entre l’esprit de Dieu et l’esprit de Puissance et l’esprit du péché et de l’esprit de la mort. Et Dieu a dit par Paul : « Reconnaissez-vous comme mort au péché, mais vivant en Christ ». Il raisonne et dit : « Tout comme Jésus est mort, et qu’Il a aussi ressuscité dans une nouveauté de Vie, vous aussi avez fait de même. Maintenant, vous devez comprendre parce que vous êtes une nouvelle Création, l’ancienne création est morte, voici toutes choses sont nouvelles, que si vous êtes nés une seconde fois, ces choses ne sont pas vous ! Vous ne devez pas en assumer la responsabilité comme si vous étiez la source de tout ce mal. Vous pouvez vraiment dire : « Je suis mort au péché !» Je reconnais que je suis mort au péché, parce que l’Esprit de Dieu, celui qui est ressuscité des morts, et qui a conquis tout le péché et la mort, vit en moi et je ne suis plus soumis à ces choses ! Je n’ai pas à céder à ces pensées ! Je peux dire NON à une pensée. Sans la culpabilité ou la peur de penser que c’est simplement là, j’y retourne. C’est : « C’est encore LUI. » C’est une pensée qui me libère beaucoup plus, « C’est encore LUI », plutôt que « C’est encore MOI ». C’est une pensée bien différente. Cela ouvre une toute nouvelle avenue de courage pour traiter les choses comme « C’est encore LUI. Idiot ! Sors de ma vie ! »

Résistez au diable et il fuira loin de vous. Si vous pensez que c’est VOUS, comment allez-vous résister au diable ? Vous voyez ? Vous êtes le diable si vous acceptez la responsabilité de toute pensée qui entre dans votre esprit comme si vous étiez à l’origine de cette pensée et que c’est ce que vous êtes, alors vous aurez un temps très difficile à résister au diable. Combien de fois le diable est-il venu à toi dans un parking et a commencé à te battre ? Et tu as résisté avec cette Parole. Cela ne s’est jamais produit, n’est-ce pas ? Ce n’est pas ainsi que le diable t’attaque, donc ce n’est pas comme ça que tu lui résistes. Comment t’attaque-t-il ? Dans ta pensée. C’est plutôt ainsi qu’il t’attaque, c’est dans ton cerveau. Il n’y a pas beaucoup d’exceptions. C’est à peu près là, juste là. C’est presque toute la question. Maintenant, s’il vous attaque dans votre cerveau, comment résistez-vous à cela ? Dans votre cerveau. D’accord ? Vous faites les choix, « Je te résiste ! Je te renie. Je n’assume aucune responsabilité pour toi et tout ce que tu es. Je rejette cette pensée. Je rejette cette chose que tu essaies de me faire faire pour me regarder à nouveau dans le miroir ou pour faire ceci ou cela ou quoi que ce soit. Je choisis de résister à cette tentation. » D’accord ?

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon