Présentation de Jésus au Travail

30/6/1996

Comment devrions-nous partager Jésus avec ceux au travail ?

Est-ce :

(A) Toujours entrer dans une conversation à part entière avec eux au sujet de leurs âmes, sur le temps de la compagnie ?

Ou est-ce :

(B) Toujours, « Juste être un bon témoin, et laisser notre lumière briller en étant gentils, et laisser notre vie parler sans rien dire. Après tout, nous ne voulons pas perdre le temps de la compagnie � ça serait du vol. »

A vrai dire, nous pouvons être arrogants ou ambitieux et insensibles à nos employeurs en ressentent le besoin de toujours faire le premier point. Ou, nous pouvons masquer notre manque d’amour des âmes, le manque de ferveur pour Jésus et notre manque de courage et un manque de volonté de risquer nos emplois - par le second. Ainsi donc, qu’est-ce qu’on pourrait faire ?

Nous devrions faire ce que nous croyons que Dieu nous appelle à faire, au cas par cas, bien sûr. Pourtant, d’une perspective large, certaines choses semblent être « de base » - à moins que Dieu dirige spécifiquement de faire moins que cela (ce qui serait habituellement peu probable !) :

1. La Sagesse de Dieu serait facilement partagée avec des collègues ou à des réunions de travail, comme : « La sagesse des affaires générales dicteraient généralement _____ dans une situation comme cela, mais le Dieu Qui a inventé les Lois comme la gravité s’en occuperait de cette façon, par contre. » Ou, « Comme votre employeur, je vous suggère, pour les raisons suivantes, que vous fassiez ceci : _____, mais, officieusement, comme un disciple de Jésus, je voudrais que vous considériez cela aussi : _____. »

*** Dans le processus, les choses telles que le langage, les relations, l’éthique du travail, les méthodes de marketing, la vie familiale, les vices personnels, les retards, la lenteur, les modèles de leadership et un millier d’autres domaines peuvent être abordés tout en donnant Gloire à Dieu verbalement. *** C’est, dans la plupart des cas, un grand pas au-dessus de tout simplement garder notre vie exemplaire, chose que nous devrions faire de toute façon: ) Il permet à la « semence de la Parole » d’être plantée dans des situations réelles. Et, « les plantes » ne poussent pas sans « les semences. » Nous DEVONS planter LA PAROLE !

2. Invitez d’autres personnes qui présentent le moindre signe de douceur, ou qui passent par toute autre forme de crise à considérer Jésus comme le Chemin, et invitez-les à vous appeler à la maison, si jamais ils veulent parler de cette vie et de la Vie à venir. C’est tout simplement ouvrir une porte, et prends très peu de « temps de l’entreprise. »

J’espère que vous allez tenir compte de ces deux choses, et que chaque jour dans le lieu de travail sera rempli de louange et de pétition de qui et comment nous pourrions faire ces choses : )

Louange à Celui Qui est mort pour que nous vivions !

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon