Motivation

23/1/1995

MOTIVATION POUR DONNER DE NOUS-MÊMES !

Philippiens 2…

« Si vous avez quelques encouragements d’être unis avec le Christ… »

Avez-vous des encouragements ? Assurément, la réponse est OUI ! Pensez-y. Cela ne fait-il pas frémir votre cœur de savoir que vous avez été Ressuscités avec Lui ; que vous êtes maintenant Assis avec Lui et Mariés à Lui ; Un avec Lui ? De savoir que de plus en plus, chaque jour, vous grandissez dans la connaissance de Lui et de Sa bonté pour vous ? OUI ! Ne pouvez-vous pas dire que vous avez reçu beaucoup d’encouragements du Père alors que vous avez vu plus clairement votre position avec Son Fils, par le travail de Sa grâce envers vous ?

« …s’il y a quelque confort de Son amour… »

Une autre bénédiction venant de Lui : n’avez-vous pas connu de nombreuses fois Ses bras autour de vous, et l’assurance de la manière dont Il vous aime ? À certains moments, nous goûtons plus clairement à Son amour pour nous, à cause du pardon qu’Il a dû étendre à cause de notre comportement honteux. À d’autres moments, nous Le connaissons alors que nous recevons Son amour à travers d’autres saints en des façons très visibles et tangibles - Son amour nous réconforte par Son Peuple. Et que dire des innombrables autres expressions de Sa bonté, de Sa tendresse et de Ses soins d’amour qu’Il étale envers nous en permanence par Son Esprit ? OUI, certes, nous avons connu le confort de Son amour.

« …Si quelque communion avec Son Esprit… »

Oh, vous ne savez pas ce que c’est de souper avec Lui ? Bien que, bien sûr, nous avons seulement touché le bord du vêtement concernant cette communion, cet avant-goût avec lequel Il nous a déjà bénis, est incroyablement plus que nous pourrions imaginer. Nous avons été bénis de connaitre cette proximité et unité avec Lui. L’Esprit Lui-même témoignant avec notre esprit, Abba…Super ! Nos cœurs brûlant en nous-mêmes, comme les hommes sur le chemin d’Emmaüs. Nous avons goûté, nous avons vu qu’Il EST Bon !

« …Si quelque tendresse et compassion… »

Oui, encore une fois, ne nous a-t-Il pas inondés ?

Considérez ceci: DEVAIT-IL nous donner, l’expérience personnalisée de première main de Son amour ? Avait-Il à personnaliser notre communion avec Lui ou notre unité avec Son Fils ?? Non ! Il n’avait PAS à le faire pour nous. Il n’avait pas à nous renforcer dans notre homme intérieur ou à encourager nos cœurs ou quoique ce soit d’autre de ce genre. Il n’avait pas à le faire. Il aurait pu simplement nous donner la connaissance de ce qu’Il faisait. Il a donné Son Fils. Son Fils paya en totalité notre pénalité. Cela, par lui-même démontre un amour incroyable. Sachant cela, ça aurait dû être suffisant. Il aurait pu simplement exposer les faits au sujet de la mort de Jésus et de Sa résurrection et dire : « Voici Mon Fils. Aimez-Le et obéissez-Lui et Ses voies. » Dieu aurait pu s’arrêter là, et nous aurions été responsables à partir de ce point.

Mais Dieu a fait de grands efforts, afin de personnaliser Son amour et Sa dévotion à nous. Il a décidé que cette Nouvelle Alliance ne serait pas comme l’ancienne. Maintenant Son Esprit vit en nous comme notre espoir vivant. Il est notre aide courante, jour par jour, notre orientation, notre amour, notre confort, notre assurance et encouragement. Donc, maintenant nous avons chacun notre propre journal intime avec Dieu concernant tous ces « si vous » mentionnés ci-dessus. Alléluia à Notre Dieu !

Alors…Par conséquent, les versets continuent…Nos ATTITUDES doivent être les même que celle de Christ Jésus…être un serviteur, prenant une serviette, nous nous humilions dans l’obéissance. Pouvez-vous être d’accords que, OUI, vous avez été un bénéficiaire des bénédictions mentionnées dans les premiers versets de Philippiens 2 ? Depuis que c’est vrai, nous pouvons faire un choix pour être Son serviteur, et cesser d’essayer d’étayer notre propre vie ou défendre nos droits (ou n’importe quel autre folie qui semble siiii importante). Cela ne doit pas simplement être important comment nous nous « sentons » ce jour-là ou à ce moment-là. Nous AVONS reçu de grandes bénédictions, l’encouragement, le confort et l’amour de Dieu. Le moins qu’on puisse faire est d’être gentil et serviable et Le servir en retour.

Pouvez-vous voir que ce n’est pas, « *je suis censé * de prendre soin des autres plus que de moi-même… » Ce n’est pas une obligation. C’est la motivation. Regardez ce qui a été fait pour nous ! Regardez ce que nous avons reçu ! Lorsque nous nous souvenons de cela, nous voulons donner de nous-mêmes. C’est ce qui nous aide à avoir la même attitude que Jésus avait.

Paul a dit que si vous connaissez ces choses, « rendez ma joie parfaite. » Partagez une attitude commune en but et en amour dans la vie que vous vivez. Pensez au sujet des autres au dessus de vous-mêmes. Servez l’un l’autre. Si nous avons connu de telles gentillesse et communion abondantes et un tel amour avec le Père, répondez-Lui avec une vie vécue pour les autres. Simple. Oh, que nos cœurs restent souples et répondants à Lui, se souvenant et en reconnaissant sans cesse Sa présence, Ses désirs et Sa Seigneurie sur toute la vie.

C’est vraiment pratique. Dieu nous a appelés, nous a motivés à vraiment vivre nos vies au sérieux pour d’autres personnes ! Pensez à la différence entre dépenser de vastes quantités de temps et d’énergie à la réalisation de votre propre superbe et profonde relation avec Dieu…et de dépenser la même quantité d’énergie pour aider votre frère ou sœur à avoir cette même relation profonde que vous rêvez.

…Celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perd à cause de Jésus va la retrouver (Luc.9:24).

La loi du Royaume dit qu’alors que nous donnons aux autres, on prendra soin de nous. Quelle est la seule chose dans votre marche avec Dieu que vous voulez plus que tout autre chose ? Quoi si, au lieu de vous dépenser pour vous sauver, vous vous dépensiez, vous vous oubliiez vous-mêmes, pour voir que la même chose est devenue réalité dans la vie de votre voisin ? Nous pouvons vraiment avoir confiance que Dieu prendra soin de nous. C’est Sa promesse !

Notre attitude peut être la même que celle de Jésus. Nous pouvons déclarer avec nos vies, « Dieu Tu as tant fait, comment puis-je retenir aux autres ?! »

La « règle d’or » comme nous l’avons appelée, est une déclaration d’action. « …FAITES aux autres ce que vous aimeriez qu’on vous fasse… » (Mat.7:12). Ce n’est pas, « ne faites pas aux autres toutes les choses désagréables que vous ne voudriez pas qu’ils fassent pour vous. » C’est offensant. Si vous le souhaitez, faites-le aux autres. Si vous en avez besoin, cédez-le/donnez-le. Si vous voulez vraiment l’avoir - luttez pour voir quelqu’un d’autre l’avoir. Cette déclaration d’action, Jésus a dit, « résume la loi et les prophètes. »

Ce verset dans la version anglaise le Message résume tout cela ainsi :

« Voici une règle simple pour le comportement : Demandez ce que vous voulez que les gens fassent pour vous, puis prenez l’initiative et faites-le pour *eux*. Additionnez la Loi de Dieu et des Prophètes, et c’est ce que vous obtenez. »

Qu’il en soit ainsi dans tout le peuple de Dieu : Que nous Lui fassions plaisir dans toute bonne œuvre alors que nous répondons à l’amour qui est de Lui, par Lui et offert de nouveau à Lui. Amen.

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon