De la Louange Véritable... Apocalypse 22:9

24/7/1994

Ceux qui ont lu la brochure « Le Secret de l’Intercession » ont sans doute demandé plus d’une fois : « Que peut être la raison pour laquelle la prière et l’intercession ne soient pas une plus grande joie et un plus grand plaisir ? Et y a t-il une manière dont nous pouvons devenir plus enclin à rendre la communion avec Dieu notre joie première ; et comme intercesseurs à amener Sa puissance et Sa bénédiction sur ceux pour lesquels nous prions ? »

Il peut y avoir plus d’une réponse à la question. Mais sans doute la réponse principale est la suivante : Nous connaissons Dieu que trop peu. Dans notre prière, Sa présence n’est pas attendue comme la chose première que notre cœur attend. Et pourtant, ce devrait l’être. Le plus souvent, nous pensons qu’à nous-mêmes, notre faiblesse et besoin, notre désir et notre prière. Mais on oublie qu’à chaque prière, Dieu doit être le Premier, doit être Tout. De Le chercher, de Le trouver, de s’attarder dans Sa présence, d’être assuré que Sa Sainte présence repose sur nous ; qu’Il écoute vraiment ce que nous Lui disons, et qu’Il travaille en nous – c’est cela seul qui donne l’inspiration qui rend la prière aussi naturelle et facile pour nous, comme l’interaction d’un enfant avec son père.

Et comment peut-on atteindre cette proximité à Dieu et cette communion avec Lui ? La réponse est simple : Nous devons donner le temps à Dieu de se faire connaître à nous. Croyez de tout votre cœur, que tout comme vous vous présentez devant Dieu comme un suppliant, ainsi Dieu se présente à vous comme l’Auditeur de votre prière. Mais vous ne pouvez pas effectuer cela, sauf si vous Lui donnez du temps et du repos. Ce n’est pas dans la multitude ou le sérieux de vos paroles que la prière a sa puissance, MAIS DANS LA FOI VIVANTE que Dieu Lui-même vous prend, et votre prière, dans Son cœur aimant. Lui-même donnera l’assurance que dans Son temps, votre prière sera entendue.

Commencez chaque journée avec les mots : « A Toi, Seigneur, j’élève mon âme. » Prosternez-vous devant Lui dans l’immobilité, croyant qu’Il vous regarde et qu’Il va révéler Sa Présence.

« Mon âme a soif de Dieu, du Dieu vivant. »

(Le Chemin à la Vie Eternelle (paraphrasé) « Le Secret de l’Adoration » A. Murray)

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon