Perspectives et Objectifs du Mariage

14/10/1988

1980

Quelques réflexions échangées entre les saints, il y a longtemps... en brouillon de cette époque...

« Soumettez-vous à l’un à l›autre dans la crainte du Christ » (Ephésiens 5:21).

« Et Il est mort pour tous, pour que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour Celui qui est mort pour eux et a été ressuscité » (2 Corinthiens 5:15) .

« Cessez de considérer les uns les autres selon la chair » (2 Corinthiens 5:16 ).

« Veillez, frères, que personne ne pousse des racines amères entre vous. Mais encouragez, gérer avec la vie de l’un l’autre tous les jours » (Hébreux 12:15 ; Hébreux 3:13-15).

Parce que nous ne sommes ni mariés, ni donnés en mariage au ciel (Mat 22:30 ), alors l’institution du mariage (comme on l’appelle) n’est pas au-dessus de la Parole de Dieu. En d’autres termes, si un conjoint voit quelque chose dans la vie de son / sa conjoint (e) qui ne ressemble pas à Jésus, Jésus n›a pas dit,

« Prenez-le et lui seul à part, et puis apportez deux ou trois témoins - à moins qu’il s’agit de votre femme ou votre mari ou vos enfants ou vos parents. » Il n›a pas fait cette distinction. Il a dit de l’emmener à quiconque prétend être un Croyant !

Qui sont mes mères et frères et sœurs ? Qui est ma famille, de toute façon ? Ceux qui font la volonté de Dieu. C’est la SEULE façon qu’une personne née une seconde fois est autorisée à le voir. Nous devons arriver à mieux comprendre la nature éternelle des choses de Dieu. Nous avons à traverser ces barrières. « Parlez-lui et lui seul, plus vos meilleurs amis » - C›EST du Commérage ! Ou encore : « Parlez-lui et lui seul, plus votre femme » - c’est du Commérage !

Un mariage n›est pas un lieu légal pour pécher. « Faites ce que vous voulez, à l›intérieur de vos propres quatre murs. » Ce n’est pas comment les Écritures se lisent. Aussi, s’il se trouve que le frère ou la sœur qui est pris dans un péché est votre conjoint, il n’est pas question de : « Parlez-en à eux et à eux seuls... mais n’apportez pas deux ou trois témoins, car ils sont votre conjoint, ou meilleur ami, ou.... » Faux. Ces choses doivent se passer. Rappelez-vous, nous ne sommes ni mariés, ni donnés en mariage au ciel - quelque chose de beaucoup plus grand est en jeu ici !

La raison pour laquelle vous êtes mariés est parce que Dieu vous a donné une occasion spéciale pour travailler la Vie de Jésus dans un auditoire captif. Vous tirez mutuellement profit de cette relation. Vous êtes ensemble dans cette relation, afin que vous puissiez aider l’un l’autre à devenir plus comme Jésus le plus rapidement possible - dans des circonstances les plus éprouvantes. :) (Ai-je dit cela) ?

C’est une Excellente Occasion, pour donner votre vie à l’un l›autre d›une manière qui est presque inévitable ! Dans à peu près toute autre relation il est facile d›échapper à la responsabilité, mais le mariage est une relation où vos responsabilités sont incontournables, si vous êtes honnêtes. Si vous êtes un païen, vous pouvez sortir de cette relation, mais si vous aimez vraiment Jésus, et si vous aimez votre conjoint, c’est l’endroit idéal pour grandir dans la voie la plus profonde possible.

Le mariage n’est pas un endroit pour se cacher de la Parole de Dieu. C’est le meilleur endroit possible pour appliquer la Parole de Dieu !

Si vous êtes un mari avec une femme qui marche dans l›incrédulité, ou une femme avec un mari qui marche dans l›incrédulité, cela présente certainement des difficultés sérieuses et des situations douloureuses. Et il se pourrait que le problème à la maison et la relation ne sont pas l›incrédulité (comme classiquement défini, du moins). Cela peut-être l’amertume, la rancune, la rébellion, un cœur dur, la paresse, l’orgueil, l’égocentrisme, facilement s’emporter ou d’autres choses qui sont tout bonnement pas comme Jésus. Ce sont des problèmes, parce qu’ils sont des indications que les personnes concernées ne sont très probablement pas en communion avec Lui - et vous les aimez trop pour laisser la situation persister comme ça.

Profitez de l’occasion, dans votre mariage, d’édifier l’un l’autre et d’utiliser cette profondeur de la relation pour aider à stimuler l’un l’autre à l’amour et aux bonnes œuvres. S’ils ne veulent pas aller vers Jésus, cela restera toujours leur choix. Vous êtes toujours très responsable de leur montrer le chemin, de les encourager et de prier, jusqu’à ce qu’ils atteignent la Grandeur du Christ. Mais en fin de compte, il y a sept milliards de personnes sur la planète en ce moment, et vous ne pouvez pas transmettre à quiconque (même s’ils vivent chez vous) « un bon et honnête cœur », qui veut aimer Jésus et Lui obéir dans tous les domaines de leur vie. Pas tout le monde « aime la Vérité et est donc sauvé. » Certaines, selon Jésus, ne vont pas « aimer la Lumière. » Vous pouvez faire de votre mieux, et continuer à servir Dieu dans tout autre domaine de votre courte vie. Vous devez faire ce que vous avez à faire pour bien Le servir dans chaque domaine de la vie.

Encore une fois, comment est-ce que cela se rapporte à des pseudo-croyants et incroyants ? Dieu a dit, si il (ou elle) est content(e) de vivre avec vous - alors que vous êtes au service de Jésus de tout votre cœur, sans compromis, étant le meilleur serviteur que vous pouvez l’être dans la maison, et qu’en même temps vous vous occupez « des Affaires de votre Père » - alors c’est grandiose. S’ils ne toléreront pas que vous viviez pour Jésus comme DIEU le veut - donner votre vie pour eux et les autres, « exhortant l’un l’autre au quotidien, » « portant les fardeaux des uns des autres, » « confessant ses péchés à l’un l’autre, » « joints et liés ensemble par tous les ligaments de soutien » au sein de la Vie quotidienne du Corps de Christ Jésus... c’est une question très différente. Ils ne peuvent pas contrôler votre service à Dieu. Ce n’est pas possible. « Jugez s›il est préférable d›obéir à Dieu ou à l›homme. » « Vous n›êtes pas un esclave dans de tels cas » aux caprices des mécréants.

Bien sûr, vous ne devez pas les provoquer inutilement, ou les manipuler pour obtenir quelque chose que vous voulez et utiliser votre « service de Dieu » pour le faire. Mais d’autre part, quand un conjoint ou un parent ou un enfant ne cesse pas de « crucifier Jésus à nouveau » devant vos yeux, la décision ultime n›est plus la vôtre, si vous « ne vous appartenez plus, mais vous avez été rachetés à un prix. » S›ils sont prêts à rester, comme vous vivez une Vie pour Jésus, profondément impliqué dans Son Royaume, « luttant comme un Seul Homme pour la Foi » (tout en étant également pieux et sacrificiel à la maison), Laissez-le faire. « Qui sait ? Vous pouvez participer effectivement à sauver leurs âmes ! » Mais vous ne ferez jamais cela par des compromis et en cédant à leur chantage émotionnel et physique. Ils ne pourront qu’apprendre (par n’importe quel compromis tiède de votre part et l’esclavage à de simples hommes) comment peu Jésus signifie réellement pour vous, et comment il serait vain pour eux de donner leur vie pour un tel Dieu si impuissant. Ne faites pas ça à eux, pensant que vous leur faites une faveur, ainsi qu’à Dieu, en abaissant le niveau de votre vie pour accueillir le péché de quelqu›un d›autre. Mauvais, mauvais choix. Ne le faites pas.

Maintenant, retour aux relations entre les Croyants. Profitez de l’occasion d’utiliser toutes les ressources dont vous disposez, pour les aider à Grandir en Christ - même si cela implique d’apporter d›autres personnes. Si « à lui et lui seul » est inefficace (parce qu›ils « ne vous entendent pas » ou parce qu›il n›y a pas de changement) alors JESUS a dit qu›il y avait une prochaine étape à prendre ! Apportez « deux ou trois autres » et impliquez même l›Eglise toute entière, si nécessaire, pour les arracher aux voies qui crucifient Jésus et qui nuisent à leur capacité d›avoir une vraie relation avec le Père. Ce n’est pas dans LEUR meilleur intérêt, et c’est interdit par Dieu, de juste se détourner et d’ignorer le péché dans sa maison ou dans les relations. Encore une fois, le mariage n’est pas un endroit pour se cacher de la Parole de Dieu. C’est un endroit pour explorer une relation proche pour s’entraider à être plus comme Jésus.

En d’autres termes, ne permettez pas (n’ignorez pas, n’oublier pas, refuser de traiter avec) quelque chose dans votre mariage ou à la maison ou au travail ou dans le voisinage (lorsque les Croyants sont impliqués) qui soit inappropriée et contrairement à ce que Jésus a enseigné et ordonné. Juste parce qu’il s’agit de votre conjoint ou vos enfants ou vos parents ou, d’autre part, parce que vous êtes censés de ne pas très bien les connaitre ne vous donne pas ce droit. « Éviter la réalité » n’est pas la voie pour plaire à Jésus et à « lutter pour présenter toute personne complète, parfaite, complète et libre en Christ. »

Et ne poursuivez pas le mariage pour vos propres intérêts. Il ne doit pas être poursuivi pour ce que vous voulez pour vous-même, plutôt que de servir Dieu. « MA maison » -- « MA famille » -- « MON temps » -- « MON jour de congé » -- « MA cour » « MON jardin » -- « MON travail » -- « MA table » .... Ces expressions sont très faibles et destructives et de quelqu’un qui n’est pas connecté à la Tête et au Corps de Christ. Les gens qui vivent de cette façon ne Verront pas le Royaume dans les Vies autour d’eux, au-delà des contrefaçons culturelles de la classe moyenne. Ne vous contentez pas de cela ! Dieu vous a créé pour mieux que ça !

Et n’épousez jamais, jamais, JAMAIS quelqu’un en prenant ses rêves pour la réalité - en espérant qu’un jour « ils seront un homme de Dieu ou femme de Dieu. » Il faut seulement se marier sur ce qui est prouvé et qui porte du fruit, et non sur ce que vous espérez qu’il ou qu’elle sera un jour. Vous vivrez toute votre vie avec ce que vous avez décidé de ces questions. Ne soyez pas naïfs, ou trompés, ne laissez pas vos hormones régler et ruiner votre vie ! Le corps humain est juste un costume de terre en décomposition qui finit ratatiné et étiré et déchiré en peu de temps, de toute façon. Soyez sages ! Soyez régis par l›Esprit, voyant « aucune personne selon la chair, » comme dit Paul. Rien n’est jugé ou décidé par « l’œil physique ou l’audition de l’oreille », si nous marchons avec Dieu.

Regardez à Jésus comme le Nieveau - une Norme irrévocable, quel que soit le type de relation que vous avez. Que ce soit la mère, la fille, le mari, la femme ou autre, ce genre de relation ne doit pas réduire à néant l›enseignement de Jésus. C’est l’endroit idéal pour appliquer l’enseignement de Jésus dans toute la mesure du possible. L’amour et la miséricorde et la patience - mais PAS la désobéissance à ce que Dieu a enseigné.

Le mariage n’est pas censé être une cachette. Il est destiné à être un lieu pour amener l’un l’autre à l’endroit le plus élevé possible, au plus vite.

Donc, NE RECULEZ PAS devant cette responsabilité.

« Nous ne sommes ni mariés, ni donnés en mariage au paradis, » enseigna Jésus.

« Ceux qui sont mariés doivent vivre comme ceux qui ne sont pas consumés ou contrôlés principalement par cette relation, comme le temps est court et que les jours sont mauvais, » a déclaré le Saint-Esprit du Christ Jésus, par l›apôtre Paul.

Le but du mariage est de construire le caractère et les qualités du Christ le plus rapidement possible, dans la plus proche proximité.

Voyez-le de cette façon, au lieu d›essayer d›obtenir toutes les choses que vous « voulez, » D’accord ? ? ! ! L’amour, la dévotion, la bonté, la patience, le partenariat désintéressé, et plus encore... tous font partie de l’Image de Jésus et de Sa Relation !

Maintenant, S›IL VOUS PLAÎT... ! ! ! Ne l’utilisez pas comme une licence pour maugréer les plaintes que vous avez toujours voulu, non plus. Ce n’est pas comme cela. Encore une fois, la patience, la bonté, la patience, la générosité et l’amour. Mais avec une clarté - là est la Norme. S’entraider pour gérer cela, en amour, sans compromis. Le mariage n’est pas pour votre divertissement et vos « droits », principalement. Cette norme de vie egocentrique vous est vendue par le monde et par l’idéologie païenne, mais ce n’est pas l’intention de Dieu. Dès le Début ce n’était pas ainsi. Trouvez votre « plaisir, » votre « joie et couronne, » en « amenant plusieurs fils (et leurs conjoints et leurs voisins et les collègues de travail) à la Gloire » - et non pas seulement à survivre et à servir vos propres intérêts. C’est là où la Vie est vraiment trouvée ! Allez et chercher le sens de cela !

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon