Gérer cela, Ensemble... au Milieu de l'Immaturité

14/10/1996

Le Brésil

Admettons que quelqu’un vienne à toi pour essayer de t’aider à voir quelque chose dans ta vie. Peut-être que cette personne est immature. Peut-être la question n’est plus claire. Quand quelqu’un est immature, il peut y avoir un mélange parfois. Alors, que faisons-nous ?

Il y a deux ou trois choses que je veux dire à ce sujet. Tout d’abord, Jésus honore le fait que nous faisons cela ensemble. Donc, même s’il y a de l’immaturité, Il dit : « Si deux ou trois sont réunis ensemble pour discuter d’un problème, Je serai là. » Il n›a pas dit que tout le monde devait être parfaitement mûr ou avoir une connaissance parfaite. Il a dit qu’Il viendrait si nous le ferions à SA FAÇON. Si nous le faisons à SA FAÇON, Il a dit qu’Il serait au milieu de nous. Dans Matthieu 18, Il dit : « Si vous vous réunissez pour résoudre un problème, JE viendrai aussi, » et Il ne parle pas de la manière dont les gens sont mûrs, ou qu’ils devraient avoir un titre d’ancien ou de pasteur ou d’une telle chose. Je comprends parfaitement le dilemme…cela crée des problèmes quand il y a de l’immaturité ou du mélange. Mais il est important que nous honorions quelque chose de plus grand que nous-mêmes. Il nous faut de la foi pour voir quelque chose de plus grand que nous.

Il y a eu des gens que j’ai amenés à Jésus et que j’ai aidé à trouver Jésus, qui étaient très immatures. J’ai eu ces gens qui sont venus me voir et qui m’ont parlé de choses dans ma vie. Parfois, ils ont tout à fait raison. Parfois, ils ont totalement tort. Parfois, il y a du mélange (du bon avec du mauvais) - ce qui peut souvent être le cas. Mais c’est très important, même si je les amène à Jésus, que j’honore quelque chose de plus grand que moi-même et que je les écoute humblement. Jésus a dit que si quelqu’un vient à moi et a un grief, si l’on ne peut pas s’en sortir - alors nous l’apportons à deux ou trois autres. C’est ce que dit la Bible. Et si nous ne pouvons toujours pas régler le problème, nous le disons à l’Eglise toute entière. La belle part à ce sujet est, même s’il y a de l’immaturité, de bonnes choses peuvent encore en découler. S’ils viennent à moi et qu’ils disent quelque chose que je ne pense pas être vraie - selon les paroles de Jésus, je leur demande d›apporter deux ou trois autres pour me parler - parce que quelque chose de très bon va se passer si nous faisons cela .Jésus a promis qu›Il viendrait si nous faisons cela. Et puis…soit je verrai le point où j’étais aveugle avant, ou ils verront leur immaturité s’ils découvrent qu’ils se sont trompés.

MAIS de toute façon, je ne dois jamais les faire sentir mal pour venir à moi. Je ne dois pas les décourager d’être prêtre. Je dois être reconnaissant qu’ils aient eu le courage d’essayer. Et peut-être je vais apprendre de leurs efforts. Ou peut-être qu’ils vont apprendre de leur immaturité. Mais de toute façon, si tout le monde est humble, alors Dieu recevra la gloire. Si je veux que quelqu’un ne soit plus immature, je ne dois pas les décourager à faire le travail de Dieu. Voilà comment ils deviennent mûrs - ils essaient de faire l’œuvre de Dieu, même s’ils font des erreurs. Ainsi, c’est parfois difficile quand il y a du mélange. Mais Dieu travaille même cela pour le bien, et c’est Ok.

Si quelqu’un vient à moi et dit : « Je pense vraiment que tu devrais faire ceci plutôt que cela » - je pourrai penser qu›ils aient totalement torts, mais je ne dois pas leur donner un sentiment de culpabilité d’avoir essayé. Ce que je devrai faire, c’est d’amener d’autres pour en parler, aussi. Il y a des exemples dans la Bible de cela. Quand Paul était loin de Corinthe, ils avaient des problèmes (des désaccords) à Corinthe. Certains prenaient l’un l’autre en justice, d’autres ne croyaient pas en la résurrection. Il y avait des choses folles qui se passaient là-bas et les problèmes n’étaient pas résolus. Ils ont donc demandé de l’aide de l’extérieur.

À une autre occasion, Paul était avec certains Judaïsants (des personnes qui croyaient en la circoncision) et ils ne pouvaient pas résoudre le problème. Paul pensait que la circoncision n’était pas essentielle. D’autres personnes pensaient qu’ils devaient devenir des Juifs d’abord, et puis Chrétiens. Ils ne pouvaient pas résoudre le problème. Les deux pensaient qu’ils avaient raison. Alors qu’ont-ils fait ? Dans les Actes 15, il est dit qu›ils allèrent tous à Jérusalem pour en parler avec d›autres personnes. Ils auraient pu se mettre en colère et se séparer les uns des autres. Mais, ils apportèrent plus d’aide. Donc quand nous avons ce mélange ou cette immaturité, nous apportons plus d’aide - même si nous devons l›apporter de l›extérieur : d›une autre partie de la ville, d›une autre partie du pays, d›un autre pays. Nous apportons de plus en plus d’aide, plutôt que de nous séparer les uns des autres. C’est le modèle Biblique pour surmonter ce mélange et pour trouver et entendre Dieu.

A la fin des Actes 15, après avoir apporté beaucoup plus d’aide pour aider à éclaircir ce point, Jacques a dit : « Il nous semble bon, à nous et au Saint-Esprit, et voici la solution… » Donc il y avait eu une bataille avec des opinions différentes. Il y avait eu de l’immaturité. Jésus a dit, que si nous avons des problèmes, il faut apporter plus d’aide. Donc nous avons fait cela là où nous vivons, depuis près de quinze ans maintenant, et cela va de mieux en mieux avec tous ces problèmes. Nous avons même beaucoup de gens qui étaient des « pasteurs » ou des dirigeants, qui pensaient qu›ils savaient tout. Mais comme nous apprenons tous à être humble, nous pouvons travailler ensemble pour construire la Maison. Et même tous les gars intelligents deviennent humbles, comme les petits enfants, et s’aident les uns les autres - parce que nous savons que nous avons besoin d’aide, et nous voulons que les gens regardent dans nos vies.

Cette Vérité s’applique même en ce qui concerne le mari et la femme. Il peut y avoir des désaccords sur telle ou telle chose, mais si les questions ont à voir avec les choses spirituelles, si c’est à propos de la Vérité - alors tout cela s’applique. Voici un exemple : Si votre mari n’aime pas le brocoli et ne veut pas que vous cuisiniez du brocoli et que vous aimez vraiment, vraiment le brocoli…c’est ok. N’en ramenez pas. Mais si vous allez dans la maison de quelqu’un d’autre et qu’ils aient du brocoli, et qu’il revient à la maison avec vous et qu’il se plaint à ce sujet et ; qu’il soit bouleversé et en colère à ce sujet…CECI est un problème spirituel. Il n’y a pas de problème avec une préférence personnelle, mais quand il y a du péché, ce n’est plus correct.

S’Entraider Au Cours Du Temps

Alors que ça se rapporte à toutes les relations, même aux maris et épouses, il y a des choses réelles et difficiles qui arrivent. La belle chose au sujet du Corps du Christ dans beaucoup de ces choses dont nous avons parlé, c’est que lorsque vous commencez à ouvrir votre vie aux sœurs et frères, ces sœurs et frères aideront. Les frères, avec le temps, parleront ensemble avec le mari et lui diront : « Tu as besoin d›être plus attentif, plus vigilant. » Les frères l’aideront à lui montrer des façons de le faire. Les sœurs diront à la femme : « Tu dois être plus patiente, tu as besoin d’être plus gentille et affectueuse. » Voilà le but d’une aide, d’une côte, c’est pour aider, non pas pour se fâcher. Ainsi les sœurs aideront, et les frères aideront, et tout compte fait en douze ou dix-huit mois, tout le monde sera totalement différent.

La Qualité de la Vie Apporte de la Confiance

Il y a autre chose qui peut beaucoup aider à embrasser tout cela et qui peut rendre plus facile pour vous d›entendre des choses des gens (des gens que vous ne connaissez peut-être pas très bien). Ce n’est pas parce que vous connaissez quelqu’un très, très bien que vous êtes capable de les entendre. Plutôt, vous pouvez « entendre » quelqu›un, parce que vous connaissez la qualité de la vie dont ils font partie. De même, s’ils savent la qualité de vie dont vous faites partie, cela leur donnera la même liberté de recevoir ce que vous voulez dire, même s’ils ne vous connaissent pas bien. C’est une vérité très puissante - si l’Eglise est vraiment l’Eglise ! Si je devais vivre ici et qu’il y aurait 500 d›entre nous, peut-être que personnellement je ne vous connaitrai pas très bien, mais vous seriez encore capable de recevoir chaleureusement les choses que je vous dirai, sans être offensé (et vice versa), si la qualité de vie - la Fondation - est bonne dans toute l’Eglise. Quand cela devient un problème, c’est lorsque l’église n’est pas vraiment une Eglise, et que les gens dans « l’église » vivent comme ils le veulent. Les gens sont éparpillés. Ceci est TRÈS non Biblique, mais 98% de tous les endroits appelés «  »église » dans tous les pays vivent de cette manière. Dieu a dit, si les choses sont dispersées de cette manière, alors « Vos réunions font plus de mal que de bien ! » Dans un tel environnement dispersé, non Biblique (même si les chants et la « prédication » semblent « Bibliques ») une grande partie de la volonté de Dieu ne peut pas être accomplie dans les vies.

Par exemple, imaginez un environnement où vous ne connaissez personne très bien et que quelqu›un vienne vers vous et dise : « Vous devez changer, vous devez changer. » Vous diriez probablement (ou penseriez, ou feriez des commérages), « Je ne vous connais pas. Je ne sais pas si votre vie est bonne. Je ne sais pas si vous m’aimez, je ne sais pas si vous aimez quelqu’un. Ce que vous dites peut être vrai, mais je ne l’apprécie pas vraiment. » Voilà ce qui arrive lorsque l’église est toute éparpillée et n’est pas vraiment une Église, comme la Bible définit une Eglise. Bien sûr, qu’il y aura probablement beaucoup de Chrétiens, mais cela n’en fait pas une Eglise, selon Jésus.

Maintenant, pensez à un environnement où il y a 500 personnes qui sont totalement consacrés à Jésus - et vous savez qu’ils le sont - et que toutes les 500 personnes donnent leur vie pour l’un l’autre chaque jour. Une qualité de la vie au quotidien est là, et « du plus petit au plus grand, ils Le connaissent TOUS. » « Veillez à ce qu›AUCUN d’entre vous n’ait un cœur pécheur et incrédule. » « Admonestez, encouragez, avertissez, soyez appelés au côté de l’un l’autre au QUOTIDIEN, de sorte qu›aucun ne soit endurci et trompé par le péché. » « Portez les fardeaux des uns des autres et vous accomplirez ainsi la Loi de Christ. » « Confessez donc vos péchés aux uns aux autres et priez les uns pour les autres pour que vous soyez guéris ! » SI C›EST la qualité de Vie, ALORS même si vous ne les connaissez pas très bien et qu’ils disent quelque chose…c›est correct. Vous voulez toujours l’entendre. Ainsi, la qualité de vie, la Fondation, fait toute la différence dans la facilité d’entendre. Il ne s’agit pas de si oui ou non, ils me connaissent très bien. Il s’agit du fait que j’ai confiance qu’ils connaissent très bien Jésus.

Quand l’Eglise est vraiment l’Eglise et quelque chose ne fonctionne pas, vous pouvez apporter d’autres personnes en qui vous avez confiance. Il y a UN MOYEN de s’en sortir. Cela ne s’arrête pas quelque part en l’air. Si la personne venant à vous est immature, ou vous ne les connaissez pas très bien, et vous ne comprenez pas très bien ce qu’ils disent ; eh bien, vous savez qu’ils sont consacrés à d’autres personnes auxquelles vous faites confiance et que vous connaissez…donc, vous êtes capable d’écouter ces gens. On peut toujours apporter d›autres personnes d›âge mûr pour aider à clarifier. Si vous savez qu’ils sont consacrés aux gens, ils se sont engagés à Dieu, et leur vie est responsable envers d’autres - il est alors facile d’apporter d’autres personnes de confiance, afin que vous puissiez tout résoudre. Cependant, si tout le monde fait ce qu’ils veulent et que personne ne donne vraiment leur vie pour quiconque…alors c’est juste un tas de mots qui circulent et vous ne savez pas vraiment quoi faire de tout cela. Vous ne savez même pas qui amener pour en parler ! Qui aimeriez-vous apporter ? Ils ne connaissent personne. Vous ne connaissez personne. C’est tout simplement un grand jeu de devinettes. Alors c’est tout soupçon et des trucs hypothétiques et vous finissez par être simplement une poupée en chiffon ballottée dans tous les sens. Mais, si vous connaissez quelqu’un qui est consacré à la vie quotidienne et que vous l’êtes aussi…et que vous entendez quelque chose qui est immature (ou vous pensez que ça l’est), il est si facile de faire venir d›autres gens solides pour aider à clarifier le tout. Alors chacun rentre chez soi « nouveau et amélioré. »

Dans une assemblée religieuse moyenne - des centaines de milliers d›assemblées religieuses partout dans le monde - la plupart des gens peuvent en faire partie pendant vingt ans et ne vraiment jamais changer beaucoup. C’est une situation très triste. La raison que c’est de cette façon est parce qu’ils construisent faussement. Quelqu’un prononce un discours ou un sermon le Dimanche matin. Peut-être qu’ils ont une classe biblique ici ou là-bas, et une autre réunion religieuse avec un clergé en miniature dans une maison les Vendredi soir, une fois par mois, sauf pendant les vacances d’été en famille et à la saison sportive. Mais ils n’ont pas des vies entrelacées « jointes et liées ensemble » vivant comme un Sacerdoce de Croyants. Ainsi, la plupart des gens ne changent pas, même après vingt ans ! C›est très triste. Mais si nous utilisons le plan de Dieu – les enseignements de Jésus - alors nous pouvons tous changer pour être comme Lui. Si nous sommes humbles et si nous travaillons ensemble en tant que prêtres, le plus grand des miracles peut arriver - nous pouvons changer.

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon