Quelques Pensées sur le « Leadership »... ...

14/11/1998

Samedi matin, le 14 Novembre, 1998

De la correspondance, en cours avec plusieurs, sur comment agir dans un groupe de Croyants, où beaucoup de bonnes choses se passent, mais où la Vie du Christ est seulement vécue par « un noyau consacré » de 10%. La direction trouve cette tiédeur générale « malheureuse » - mais acceptable, dans le sens où, d’une manière visible, personne ne fait rien à ce sujet, années après années. Que faire ? Que pensez de cela ?

Une question…

Alors que dans un contexte religieux assez « contemporain, » probablement considéré comme « bien avancée » comparé à la norme d’aujourd’hui, j’ai encore un dilemme auquel je ne sais pas trop comment faire face. Même si nous nous rencontrons souvent dans les maisons et qu’il y a de la liberté pour beaucoup plus de « participation » parmi les membres (le « sacerdoce ») que l’on peut trouver ailleurs, il y a toujours un problème. De nombreuses vies sont inchangées. Il y a peu de profondeur, de la mondanité, des adolescents sauvages, une mauvaise éducation des enfants, beaucoup de gens qui sont à peine connus (sauf pendant les réunions), et d’autres problèmes que les milieux plus traditionnels laissent inchangés aussi. Il semble y avoir une impasse ici - même entre le leader et les leaders - qui empêchent la pleine expression du corps de la Vie de Jésus. Oui, il y a beaucoup d’entre nous qui se rassemblent pour le culte ou la prière au temps et aux lieux « convenu » (tous dans des maisons, bien sûr). Mais il est aussi très reconnaissable que seulement PEU d’entre nous, donnent en réalité notre vie pour l’un l’autre – et même cela doit s’améliorer beaucoup. Que faisons-nous avec les nombreux autres qui sont parmi nous et qui sont apparemment contents de sacrifier juste assez pour le rendre un peu plus confortable ? Je ne suis pas satisfait avec cela, et je suis sûr (basé sur les lettres aux Eglises de l’Apocalypse) que Jésus ne l’est pas non plus. Mais pour revenir à ma question, celle de la direction, puisque je sens QU’AU MOINS c’est là, où la solution doit commencer.

Ma question est la suivante : Comment dois-je voir l’homme qui est considéré comme, et qui l’est de manière évidente, le leader principal ? (Et je pense que la question pourrait être élargie à ceci ? « Comment devrions-nous considérer les auteurs de bons livres ‘Chrétien,’ les ‘artistes de musique Chrétienne,’ la télévision, les ‘orateurs Chrétiens’ itinérants et conférenciers, etc. Bien que leurs vies ne soient pas connues à nous, les choses qu’ils DISENT semblent bonnes. »)

L’homme dont je parle est un merveilleux enseignant et un bon ami et vit ce qui semble être une vie pieuse, mais n’est pas très impliqué dans la vie quotidienne de ceux dont il est responsable (Héb. 13 :17). Comme je le disais, la vie de ceux autour de lui est un gâchis, mais son enseignement est excellent ! Il est sage comme conseiller lorsque des problèmes se présentent à lui. Il pourrait écrire de meilleurs livres que la plupart des livres qui sont sur les étagères aux librairies « chrétiennes » ces jours-ci. Pourtant, ses relations ne refléteraient pas des vies changées. Il ne semble pas y avoir un cercle toujours grandissant de ceux avec lesquels il passe du temps tous les jours, et ceux qu’ils influencent - devenant de plus en plus comme Jésus. Il sort rarement de sa maison et a pas d’alarme réelle pour la vie de ceux de son « église, » bien que ce soient souvent le sujet de conversation et de sermons. Comment devrais-je voir cela ? Est-ce un problème qu’il y ait un désordre spirituel autour de lui, après toutes ces années ? Si on lui demandait, il dirait qu’il s’en soucie. Il prie souvent (je peux l’attester) pour les péchés de l’apathie, de la mondanité et pire, qui font partie de notre « communion » et du monde « chrétien » en général. Alors pourquoi cela continue-t-il dans le mal, année après année ? Et pourquoi ne fait-il pas quelque chose de plus à ce sujet que seulement « prêcher » à ce sujet ? Se pourrait-il simplement, que son Don ou sa formation et ses expériences ont limité sa fécondité et sa participation à changer ces choses, mais que ce ne soit pas vraiment sa faute ?

Ceci, évidemment, est une très bonne question. Pour commencer, il est important de noter que Jésus a dit : « La sagesse est justifiée par ses enfants. » Ce n’est pas la « Sagesse » de DIEU, si les « enfants » (ceux qui naissent de cette Vérité et nourris quotidiennement par cette Vérité, tous intégrés dans des relations) ne peuvent pas être trouvés. Si c’est vraiment de Dieu, il devrait y avoir des descendants pieux. Ceux qui sont « IMITATEURS de nous, et du Seigneur. » Ceux qui « NOUS suivent alors que nous suivons le CHRIST. » Il devrait y avoir ceux envers lesquels nous avons donné nos vies : « Main dans la main, yeux sur les yeux, et bouche sur bouche, » et qui ont eu la Vie conférée par la relation. Non pas « des informations transférées. »

Génération après génération, des hommes de Foi et d’Intimité avec Dieu dirigeront d’autres « hommes fidèles » également vers la VIE. Si ceux autour de cet homme (pour beaucoup d’années as-tu dit ?) ne sont pas toujours très « fins » spirituellement, alors son discernement ou sa volonté d’avoir du courage pour Jésus n’est pas aussi forte que ses enseignements (ou ses chansons qu’il a écrites, ou _____) t’amèneraient à croire. La sagesse est justifiée par ses enfants. Regarde les bébés, pas l’information ou les émotions. Cherche le fruit, non pas les feuilles.

« ‘…S’ils avaient assisté à Mon Conseil, ils auraient proclamé Mes paroles à Mon peuple et les aurait détournés de leurs mauvaises voies et de leurs mauvaises actions.

« ‘Suis-Je seulement un Dieu proche’, dit L’ÉTERNEL, ‘et pas un Dieu lointain ? Quelqu’un peut-il se cacher dans des endroits secrets afin que Je ne puisse pas le voir ?’ dit L’ÉTERNEL. ‘Ne remplis-Je pas le ciel et la terre ?’ » dit L’ÉTERNEL.

« ‘J’ai entendu ce que disent les prophètes qui prophétisent des mensonges en Mon nom. Ils disent : « J’ai fait un rêve J’ai fait un rêve » Combien de temps cela va-t-il encore durer dans le cœur de ces prophètes menteurs, qui prophétisent des illusions de leur propre esprit ? … » ‘N’est-ce pas que Ma parole est comme un feu’, dit L’ÉTERNEL, ‘et comme un marteau qui brise un rocher en morceaux ?’

« ‘Par conséquent’, déclare L’ETERNEL : ‘Je suis contre les prophètes qui se volent les uns les autres les paroles prétendument de Moi.’ » (Jérémie 23 :22-30 )

« Les visions de vos prophètes étaient fausses et sans valeur ; ils n’ont pas exposé votre péché pour éviter votre captivité. Les oracles qu’ils vous ont donnés étaient faux et trompeurs. » (Lamentations 2 :14 )

Cela ne peut pas être plus clair et plus radical que cela. Pourquoi Jésus Lui-même était-Il béni et célébré ainsi par Son Père ? Voici la prophétie dans Hébreux 1 :9 . Il faut comprendre que nous devons nous approcher de la même manière de Dieu par le Fils. « Comment deux marchent-ils ensemble, sauf s’ils sont d’accord ? »

« Toi (Jésus) a aimé la justice et haï la méchanceté ; donc Dieu, Ton Dieu, T’a mis au-dessus de Tes compagnons en T’oignant avec l’huile de joie. » (Hébreux 1 :09)

Si un homme ou une femme, réputé pour être un « Chrétien fort » ou un « chef visible » ou autre, n’est pas passionné pour changer les vies au milieu des relations quotidiennes, il y a un sérieux problème. En fait, d’être au côté d’une telle personne, indépendamment de leur apparente « sagesse, » entraînerait l’affaiblissement de la Vie Spirituelle en toi si tu es avec lui beaucoup de temps. Peu importe combien ils peuvent éclairer ou inspirer, ils peuvent sembler de temps à autre, ce n’est pas Réel, s’ils ne donnent pas leurs vies pour les autres au quotidien, de façon pratique, « au milieu/parmi » comme Jésus l’était. J’espère que les Écritures et ces quelques réflexions brèves sont utiles pour trouver la Voie dans ce domaine. Désolé, c’est douloureux pour l’instant. Et s’il te plaît, ne le regarde jamais avec mépris ou ne maltraite jamais ce frère. Ce n’est évidemment pas la manière de Jésus. Sois rédempteur

Merci beaucoup pour la réponse. Je pense que cela aide vraiment à me donner une direction et un point de référence pour ce qui semble être des contradictions dans la vie quotidienne des frères et des sœurs. C’est juste difficile d’imaginer que la « qualité de vie » pourrait être tellement comme le monde et les choses religieuses qui sont si répandues, et pourtant, l’enseignement est si bon ! ! J’ai juste eu beaucoup de mal à comprendre comment je dois voir tout cela ! En appliquant les versets, je ne pense pas qu’il soit un « faux prophète, » je crains que, comme beaucoup d’autres « bergers, » c’est arrivé au point qu’il « prêche » juste contre le péché (même si fait correctement) plutôt que d’être pratique (au milieu) avec le troupeau. Est-ce logique ?

Je n’aurais pas pensé à lui comme un « faux prophète » non plus, à partir des infos descriptives que vous avez tous passées. Pas du tout ! ! Toutefois, si un homme ne tourne pas les gens de leurs péchés (il énonce seulement des paroles à ce sujet et ensuite ne le mène pas à terme) ou ne souffre pas visiblement « comme dans les douleurs de l’ENFANTEMENT » (pour décrire la façon dont Paul l’a fait) – alors quelque chose CLOCHE avec sa relation avec Dieu. Ne vous méprenez pas à ce sujet. Cela va bien au-delà « d’un don comparé à un autre, » ou « de mauvaises habitudes d’un milieu religieux antérieur. » Si un enfant se meurt, et que vous le voyez et que vous l’aimez…vous ne pouvez qu’être vigoureusement impliqué dans la solution, nuit et jour. Si vous enseignez uniquement sur la maladie et l’au-delà…mais n’êtes pas vigoureusement impliqués en essayant de le changer, alors soit vous ne pouvez pas Voir, ou vous ne vous en souciez pas. C’est définitivement une plus grande déclaration que simplement leurs expériences ou leurs dons qui les retiennent. C’est vraiment une réponse GENETIQUE…quand nous « nous attendons à Son Conseil. » Ont-ils un problème avec DIEU ? Oui. « Faux Docteur » ? Je ne le pense pas.

Je commence à voir l’importance de tout cela, car ça se rapporte à l’Eglise dans son ensemble, ainsi que mon bien-être spirituel, et celui de ma famille. Est-ce une perte de temps d’être dans cette situation, ici dans cette ville ?

Je ne voudrais certainement pas suggérer qu’il, ou la situation, est une perte de temps ! C’EST un problème qui doit être abordé, de toute façon. En tant que disciple de Jésus, nous n’avons JAMAIS le droit de :

1) De se mélanger avec ce qui n’apporte pas de plaisir au Père,

Ou

2) De s’asseoir et de se lamenter ou de juger.

Nous devons être impliqués. Ce n’est pas un OBSTACLE au Travail de Dieu, C’EST le Travail de Dieu !

Cela ne signifie pas que tu ne serais jamais libre de faire quelque chose de différent, quelque part ailleurs peut-être, mais tu as à mettre ton cœur en essayant d’aider. Même Ninive peut changer ! Jésus a pu dire : « Je vous aurais bien réunis…mais VOUS ne le vouliez pas. » Renoncer n’est pas une option. C’est pour TON Bien, aussi ! Le papillon qui est coupé du cocon prématurément, sans avoir à faire le travail, va mourir plutôt que de voler ! Dieu veut que nous pressions à travers les défis qu’IL met devant nous, pour le Temps qu’Il a déterminé. Ne cherche pas les raccourcis ! Cependant, si tu ne Vois pas clairement, tu ne sauras pas beaucoup aider.

Regardons à nouveau au leadership initial et leurs « implication moins qu’inefficace dans le changement de la ‘qualité de Vie’ dans l’église, parmi les adolescents et les ‘périphéries’ etc. »

(En passant, « la périphérie » ne devrait PAS exister ! « Le champ est le MONDE, » a dit Jésus dans la parabole du blé et de l’ivraie - PAS « L’EGLISE, » comme tant d’autres voudraient nous faire croire ! Concilions cela avec le commandement de l’Esprit Saint de « mettre le ferment hors du lot ! » dans 1 Corinthiens 5.)

Retour à la question. :) Est-il bien, parce que notre don est, disons, la musique ou l’enseignement, de ne pas être impliqué dans la vie quotidienne, à s’en tordre les boyaux, dans l’activité visible en « luttant pour présenter chacun parfait dans le Christ » ? Eh bien, nous savons tous que de ne pas prendre soin de votre famille vous rend pire qu’un infidèle, peu importe l’environnement où nous avons grandi, ou le don que nous avons ou n’avons pas ! Juste ?

Considérons un « père » terrestres biologique. Est-il innocent devant Dieu de ne pas vouloir passer du temps avec ses enfants, n’ayant aucun intérêt particulier de s’impliquer avec leurs amitiés ou activités, et offrant peu de formation au-delà de paroles encourageantes hebdomadaire ? C’est abominable, indépendamment de son éducation. Il reste est « pire qu’un infidèle » aux Yeux de Dieu - peu importe ses expériences antérieures. Pourquoi ? Parce que Dieu a fait connaître Son Plan dans tous les coins de Sa création, de la lionne au manchot, et il n’y a aucunes excuses pour « ne pas voir le besoin » de nourrir ceux qui en ont besoin ou qui sont en danger. Je ne suggère toujours que quelqu’un soit une perte de temps, ou que le leadership initial n’a pas des choses merveilleuses (par la Grâce de Dieu) à « mettre sur la table. » Pourtant, c’EST péché de seulement informer, mais pas de nourrir et de protéger et de donner sa VIE pour ses brebis au quotidien. « Toute personne qui prétend être en Lui, doit marcher comme Jésus a marché. » Et, « Il est venu pour être AVEC eux, pour qu’Il puisse les envoyer. » « La VIE est devenue la Lumière des hommes… » Non pas l’inverse. Donc, n’abandonne pas - mais ils ne sont pas innocents. « N’IMPORTE QUI » qui a été au Conseil de Dieu tournera Son Peuple de leurs péchés. Et donc, si les années passent et qu’ils ne tournent PAS les gens de leurs péchés, il y a un problème sérieux dans la vie personnelle des dirigeants avec le Christ, peu importe COMBIEN profond leurs enseignements. Je ne m’en prends pas à quelqu’un en particulier (je suis sûr qu’ils ont tous des qualités énormes), mais cela est vrai pour tout le monde, bien sûr. Au revoir, pour l’instant. : )

Je pense à tout cela dans la prière. Je reçois ce que tu as dit à 100% et je m’émerveille que je n’aie pas vu cela auparavant. Comment pourrais-je manquer quelque chose de si fondamentale ? Je suppose que c’est pour ça que cette chose d’équiper existe, hein ? Sans blague. : )

Maintenant, j’essaie de voir ce qu’il faut faire à ce sujet. Je tiens vraiment à ces gens, donc je pense que j’ai une obligation devant Dieu pour essayer d’ouvrir ses yeux aussi sur cette affaire. Je veux le faire seulement avec une grande humilité et respect, comme un humble serviteur et protecteur, ou co-exploreur/étudiant, en aucune façon comme un enseignant, ce qui serait absolument ridicule de toute façon dans les circonstances. J’ai oublié de dire que ce qui m’a fait penser le long de ces lignes de quoi faire était ton analogie d’un père. J’ai beaucoup aimé cela et pourrait même le partager avec lui. J’ai pensé : « Eh bien, qu’est-ce que je ferais si je savais et prenais soin d’un père négligent comme ça ? » J’ai senti immédiatement que je « marcherais à côté de lui, » mettant mon bras sur ses épaules alors que nous essayons de gérer une meilleure parentalité ensemble. J’espère que je vais avoir cette opportunité, ce privilège avec lui.

Sois de bon courage ! IL est RESSUSCITE et revient pour une « Epouse qui s’est préparée ! » : )

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon