Le Leadership Organique... LA SEIGNEURIE DE JÉSUS !

16/3/2003

Jeudi matin, le 16 Mars, 2000

Des questions de la Californie aujourd’hui : Veux-tu parler un peu sur la structure de l’église et des modèles de leadership ? Le système du monde nous fait pointer à un certain temps. Nous avons à faire avec leurs structures dans le lieu de travail, et partout ailleurs. Dites-vous que nous devrions rejeter TOUTES les « structure » dans le monde - ou y a-t-il juste une différence dans la façon dont nous devrions fonctionner avec la « structure » extérieure dans l’église, afin de plaire à Jésus ?

Le Système Mondial de la Méthodologie

Saviez-vous que JAMAIS dans le Nouveau Testament et les soixante ans de l’Ecriture qui y sont contenues…qu’une personne est appelée « Pasteur __ » ou Révérend ou Père ou n’importe quel autre titre ? Génial ! ! Comme Paul a raté ses chances de le faire ! Il n’y a aucune chance que ce soit que, par la norme d’aujourd’hui, que Col.4 :7-14 ne seraient pas remplis à ras bord avec des titres ! Et pourtant, DIEU ne le permet pas, donc Paul et la Bible ne le font pas. Considérez Romains 16 :3-16 honnêtement. Les religieux d’aujourd’hui auraient écrit cela avec vingt-sept titres, dans cette section seule !

Pas une seule fois dans la Bible n’y a-t-il un « pasteur » qui gère une église ou un orateur principal ou un chef d’une assemblée. Paul, Pierre, Jacques, Jean - leurs lettres aux églises n’adressent ou ne mentionnent jamais « pasteur Bob » ou « père O ‘Conner » ou « révérend Jones. » Il n’y avait pas DE TEL SYSTEME à l’époque où les hommes connaissaient Jésus et marchaient dans Son Esprit. Sinon les lettres aux Eglises de Galatie ou d’Ephèse ou de Philippes ou de Bithynie ou de Pontus aurait été adressées à « pasteur Jones » - au moins, les lettres auraient mentionnées une telle chose comme « votre pasteur. » Mais choc des chocs - CE N’EST PAS DANS LA BIBLE ! Les hommes l’ont inventé.

Le système des Gentils (que Jésus a dit de ne PAS utiliser dans l’Église) est rempli de structures d’autorité pyramidales, de programmes, de gadgets, de marketing, de psychologie, de publicité, de titres, d’horaires, de réunions, etc. Jésus n’a pas fait de tout cela. IL est l’Eglise et notre « modèle » ! Ces trucs ne sont clairement pas de Lui ! : )

« Ceux qui sont conduits par l’Esprit marchent comme des Fils. » « Et quiconque est né de l’Esprit est…comme le Vent ! » : )

Plus précisément, concernant le « leadership, » Il était très, très clair à ce sujet : « Vous savez que les chefs des païens règnent sur eux, et leurs hautes autorités exercent l’autorité sur eux. PAS AINSI AVEC VOUS ! »

Oui, le monde du « travail » déchu peut utiliser ces outils en trois dimensions (être « à l’heure, » des réunions, des comités, des outils de motivation, des outils de collecte de fonds, des structures pyramidales de leadership, des budgets et autres) pour exister, pour vivre et pour prospérer à long terme. Oh, s’ils veulent faire cela, c’est bien ! Ils ne pourraient pas survivre autrement. Toute « organisation » qui doit maintenir son existence et sa cohésion par de tels extérieurs est la preuve de son manque d’implication par Dieu. Ces « outils » sont très bien pour les païens et leurs systèmes. (Il y a un e-mail allégorique sur les « dimensions » que vous pouvez lire, aussi.) Dieu reconnait dans la Genèse 11, que certains choses extérieurs, des principes mondains sont, en fait, très utiles, si vous voulez construire une tour de Babylone, et se faire un nom pour vous-même. Mais ce ne sont pas les outils pour un Royaume qui n’est « pas de ce monde. » Mauvais outils. Et il ne faut pas être un génie pour lire la Genèse 11 et voir ce que Dieu pense de construire de cette façon. Des bricks au lieu de pierres est simplement la manière de l’homme, n’est-ce pas ?

Les Mauvaises Traductions

Souvent, nous sommes confus au sujet du « leadership » et d’autres sujets quand nous pensons à des traductions anglaises et françaises de la Bible comme étant « LA BIBLE. » Je suis sûr que vous savez que la Bible a été écrite en Grec Koinè, pas en Anglais ou Français. Et, vous pouvez trouver cela difficile à croire, mais les gens qui vivent dans le « système » ne peuvent pas traduire des mots qu’ils ne comprennent pas. Le pilier et le fondement de la Vérité est l’Ecclésia, l’Eglise. Et si une personne n’a jamais connu la Vie de l’Église décrite dans la Bible, des sacrifices, des vies consacrées comme « un Seul Corps » au quotidien - « portant les fardeaux des uns des autres, » « confessant leurs péchés à l’un l’autre, » « du plus petit au plus grand » - comment peuvent-ils décrire la vraie Vie dans une traduction de la Bible ? Quand les hommes traduisent dans leur langue maternelle, ils traduisent très fréquemment d’une manière qui reflète leur expérience, non pas de la vraie traduction du Grec dans lequel la Bible fut écrite.

Par exemple, le mot « diacre » signifie « serviteur. » C’est tout ! Pour ceux à qui le mot a été écrit, ce n’était pas un titre d’un dirigeant religieux de troisième niveau dans l’organigramme d’une assemblée ! Ce n’était pas un comité qui avait régulièrement des réunions pour décider de l’entretien des pelouses et des places de stationnement et de la collecte de fonds des banquets. Pour l’oreille du Grec, il était tout simplement un serviteur avec des tâches spécifiques à faire. Ce n’était PAS un mot religieux ou un titre pour une fonction religieuse. (Le mot « fonction » ici pourrait être défini comme étant la chose quelconque automatiquement « officielle » parmi le Peuple de Dieu, que ce soit dans une maison ou une institution.) Si nous en avons fait un mot religieux, nous avons abusé des Ecritures et mal représenté et mal appliqué l’idée au Christianisme. En revanche, dans Tite 1 et 1 Timothée 3, le mot « diacre » dans les traductions en Anglais n’existe même pas dans notre monde, SAUF comme un rôle religieux et en office. Le mot ne signifiait rien de ce genre aux oreilles de ceux qui l’entendaient quand cela fut écrit ! C’était un mot commun. Pas de titre religieux ou de connotation que ce soit ! Quelle différence ! Pour bien le comprendre, nous devrions être la FAMILLE qu’ils étaient, avec « une centaine de mères, de frères, de sœurs, de terres, de possessions, et des persécutions ! » alors nous saurions ce que cela signifierait.

Il y a de nombreux mots comme ça qui sont mal traduits, et donc semblent encourager le système de continuer comme il est. Le mot « pasteur » (« pastor » en anglais) est très mal traduit, et n’aurait jamais pu être traduit comme « pasteur » s’il n’y avait pas un motif inavoué de le faire. Il ne s’agit pas d’une traduction honnête du mot Grec, et c’est tout à fait trompeur. Vous ne pouvez pas construire une organisation autour d’un mot et d’une idée qui n’existent pas dans les Ecritures. « Ajoutons simplement le mot dans la Bible Anglaise, puis tout le monde pensera qu’il est normal d’avoir un de ceux-là en tant que chef local ! » Pas bon !

Bien sûr, qu’il y a des Dons et des rôles dans le Corps du Christ (Eph. 4 ; Rm 12 ; 1Cor 12 ; 1Tim 3 ; Tit 1). C’est très différent, cependant, de ce qui arrive normalement dans des églises du monde. Un « ceci ou cela officiel » n’est PAS la Façon de Dieu. Et OUI, cela importe !

Voici la VRAIE question :

La Différence Entre Samuel et Saül ! ! !

Voilà le vrai fond des choses.

Nous avons discuté de cela auparavant, mais il est essentiel de comprendre - si nous voulons voir l’Eglise vivre dans toute Sa Gloire, et que « l’Epouse s’est fait prête » pour le Retour de l’Epoux.

Samuel était un « roi » organique. Il n’avait pas de titre ; il n’avait aucun rôle officiel. Les gens avaient besoin de lui, mais officiellement il n’était quoique ce soit !

Saül, d’autre part, a été assigné ou élu « roi » - dont DIEU a dit que c’était une abomination ! Saül était le fonctionnaire, le gars avec un titre en charge de tout. Mauvaises Nouvelles !

Samuel était un homme de Dieu avec lequel les gens voulaient être impliqués - basée exclusivement sur sa marche actuelle avec Dieu. Il ne s’agissait pas d’un office/bureau que Samuel « tenait. » D’autres pourraient être élevés en place et utilisés par Dieu même, et Samuel aurait facilement pu être « assis. » Ce fut une question d’un marche-avec-Dieu au quotidien, et non une certaine chose officielle ! C’EST LA SEULE FAÇON DE DIEU.

Lorsque le peuple de Dieu construit à la manière du monde, « comme les autres nations, » la réponse de Dieu était : « C’est MOI qu’ils rejettent. » C’est VRAIMENT un grand problème ! Donc, les dons, les tâches, peu importe…bien sûr ! Mais les chefs qui mènent la barque ? Mauvais - mauvais. Avec un titre et un office et une paie officielle, une telle personne pourrait facilement marcher loin de Dieu, mais leur rôle et leur titre continuent. PAS QUESTION ! Les Rôles et les Dons doivent être ORGANIQUES seulement, et non hiérarchique.

Quand la pensée de mettre en place un système organigramme de dirigeants assignés était en discussion, Jésus a dit : « Pas ainsi avec vous ! »

Et les titres ? Jésus nous a commandé de « N’appelez personne…Pasteur _____, Rabbin _____, Père _____, Frère _____, l’Aîné _____, etc. » Les titres sont FAUX. Point final. Pourquoi ? Tout d’abord, parce que Jésus les a interdits. Est-Il vraiment le Chef ? Est-Il Seigneur ? « Si vous M’aimez vraiment, vous allez obéir à ce que Je dis. » Il a dit : « Ne le faites pas ! » Deuxièmement, Jésus savait que les titres et les offices solidifieraient un royaume à la Saül, plutôt que le royaume à la Samuel qu’Il avait autorisé. Le royaume de Samuel est un leadership organique - des frères parmi les frères - (Mat. 23 :8-14 ), comme dans une famille, plutôt qu’une organisation ! Le « leadership » de Samuel est le seul Royaume, le seul type d’Église où JESUS peut rester véritablement le Roi, plutôt que de partager Sa Gloire et Sa Seigneurie avec de simples hommes ! Demander à l’un des plusieurs Samuels pour aider avec quelque chose qu’ils voient plus clairement que vous pouvez actuellement voir (soi des limitations de maturité de votre part, ou des limitations de Dons de votre part) - c’est saint. Avoir quelqu’un qui est « responsable » dans le sens officiel - est mortel. C’est le Rôle de Jésus, seul.

Saviez-vous que JAMAIS dans le Nouveau Testament et les soixante ans de l’Ecriture qui y sont contenues…qu’une personne est appelée « Pasteur __ » ou Révérend ou Père ou n’importe quel autre titre ? Génial ! ! Comme Paul a raté ses chances de le faire ! Il n’y a aucune chance que ce soit que, par la norme d’aujourd’hui, que Col.4 :7-14 ne seraient pas remplis à ras bord avec des titres ! Et pourtant, DIEU ne le permet pas, donc Paul et la Bible ne le font pas. Considérez Romains 16 :3-16 honnêtement. Les religieux d’aujourd’hui auraient écrit cela avec vingt-sept titres, dans cette section seule ! Et pourtant, le cœur de Dieu est qu’il n’y ait pas de titres sur de simples humains. Aucun. Luc, le scientifique, écrivant une fidèle histoire approfondie inspirée par l’Esprit des trente premières années de l’Eglise de Jésus-Christ, a rapporté ZERO titres. Oh, à l’exception des deux fois qu’un Juif était considéré comme un « frère » juif. Deux fois dans la Bible tout entière ! Mais ce n’est que pour un Juif. Pas une seule fois un Chrétien a été référé par un titre ! OUAH. Est-ce bizarre ça, ou quoi ? ! Peut-être que Jésus était sérieux -quand Il interdit les titres.

Ajoutez à ce point Biblique évident, que pas une seule fois dans la Bible n’y a-t-il un « pasteur » qui gère une église ou un orateur principal ou un chef d’une assemblée. Paul, Pierre, Jacques, Jean - leurs lettres aux églises n’adressent ou ne mentionnent jamais « pasteur Bob » ou « père O ‘Conner » ou « révérend Jones. » Il n’y avait pas DE TEL SYSTEME à l’époque où les hommes connaissaient Jésus et marchaient dans Son Esprit. Sinon les lettres aux Eglises de Galatie ou d’Ephèse ou de Philippes ou de Bithynie ou de Pontus aurait été adressées à « pasteur Jones » - au moins, les lettres auraient mentionnées une telle chose comme « votre pasteur. » Mais choc des chocs - CE N’EST PAS DANS LA BIBLE ! Les hommes l’ont inventé. Martin Luther voulait que les prêtres catholiques soient en mesure de se marier et de devenir des prêtres ou des prédicateurs protestants ou des ministres ou des pasteurs. Mais dans la Bible IL N’Y AVAIT PAS DE TELLE CHOSE comme un homme qui « gère une assemblée » avec un « titre » ; et le « faiseur de décision officiel et l’enseignant officiel » ; ou « l’enseignant automatique de la Bible » ; ou « le chef de réunion automatique » ; ou le « planificateur de réunions » ou le « conducteur de louange. » Ce sont totalement des idées fabriquées, qui ne sont nulle part dans les Ecritures. Les hommes qui défendent de telles pratiques doivent recourir à des tactiques « d’avertissements » et aux insultantes » ; et à des arguments tout à fait illogiques pour défendre des positions qui clairement n’existaient pas dans les églises de la Bible. Des dons, des Co-ouvriers apostoliques tels que Timothée, Épaphras, Tite, Aristarque, et d’autres, sont certainement présents et essentiels dans le Corps du Christ. Les bergers et les « Anciens » sont sûrement une possibilité Biblique, au pluriel, dans une assemblée locale. Mais un « pasteur » avec un « titre » en tant que patron et chorégraphe et automatique orateur religieux et pièce maîtresse du Corps du Christ dans une église locale-jamais. La Bible ne présente jamais une telle chose étant possible ou même vraie. « Quand vous vous réunissez ensemble, CHACUN apporte une parole d’instruction, une chanson, une pensée prophétique…et quand la Révélation vient à la seconde personne, que le premier S’ASSEOIT. » Gloire à Dieu dans le Royaume de Prêtres, le Corps du Christ, où l’Esprit donne Ses Dons à TOUS, dans lesquelles Il vit. Qu’ils soient LIBRES 24 heures par jour, dans chaque situation, à chaque moment donné, pour être utilisés par Dieu, ou alors Jésus le CHEF est usurpé par de simples hommes. Jésus est VIVANT et DANS Son Peuple-laissons le Chef être le CHEF ! Ne poussez pas de côté Jésus, par peur ou par ambition, avec les gadgets et structures d’hommes. Dieu a dit : « Ils ME rejettent MOI » quand un « système » a été mis en place pour créer un environnement de « roi d’église. » C’est la même chose maintenant.

A QUOI les hommes pensent-ils -de faire ce que Dieu défend, et ce que la Bible démontre n’est jamais arrivé ? Dans la plupart du monde religieux d’aujourd’hui, Jésus est usurpé comme Chef VIVANT de Sa propre Église par : « Père __ » et « Pasteur __ » qui dominent totalement le monde religieux et presque toutes les assemblées. Peut-on vraiment appeler « Chrétien » ce qui n’obéit pas à Jésus ? « Si vous M’aimez, vous M’obéirez. » C’est peut-être le temps de changer beaucoup de choses qui ont été depuis longtemps ignorées, oubliées, ou renversées par les traditions des hommes, la louange des hommes, et le contrôle des hommes ? En réalité, les choses que les humains font, détrônent souvent réellement Jésus…et c’est dégoûtant.

« Je dois diminuer, pour qu’Il puisse augmenter. » Cela va être VRAIMENT COOL quand on le FAIT vraiment à Sa Façon, et d’en voir le Fruit ! : )

De faire appel dans une situation difficile à certains qui sont de toute évidence « au-dessus de vous dans le Seigneur » (Heb13 :07vs), ou d’être corrigé par eux, ou par quiconque - est une bonne chose. Il n’est pas « spirituel » de dire : « Je n’ai besoin de personne, sauf de Jésus-Christ. » DIEU a dit que si vous êtes vraiment « baptisés dans l’Esprit, » alors vous devez être totalement connectés à Son Peuple. Vous devez avoir un sens et un mode de vie qui dit aux autres : « J’AI BESOIN DE VOUS ! » l’Indépendance (de « J’ai besoin seulement de Jésus » et « Je vais prendre mes propres décisions - moi et Jésus sont assez » - cette version « de l’indépendance ») n’est même pas proche d’être « spirituel. » C’est très faible et désobéissant et improductif. Si nous ne « discernons pas le Corps, » nous sommes en grande difficulté avec Dieu.

De travailler ensemble dans la soumission mutuelle avec d’autres Dons et avec ceux qui donneront un compte rendu pour votre âme (les Samuels que Dieu met autour de nous) - c’est une bonne chose. Mais, dans la Vie organique, ces gens peuvent changer de jour en jour et de situation en situation. Vous ne serez pas « assignés » à une certaine « cellule » ou à un certain « chef » ou à de telles choses. Il n’y aura pas d’autres limites que la recherche de Jésus et de Son Conseil sur le plan le plus Haut possible, sur les genoux et dans Son Peuple. Dieu peut utiliser des personnes différentes quant à leurs dons divers et leurs niveaux de maturité qui Lui sont utiles à n’importe quel moment donné. « Quand la révélation vient au deuxième, laissez le premier s’asseoir ! »

Dans une structure non Biblique (qui est offensant pour Dieu, comme Il l’a dit à Samuel), alors quelqu’un est « le leader officiel » de mon groupe de cellules ou de ma communauté ou de ma paroisse, ou tout l’univers papal. Ce rôle de »vicaire » (« substitut » pour le Christ), que ce soit dans un groupe de cellule, une « église de maison, » une église dans un bâtiment, ou une galaxie…est destructif, désobéissant, infructueux, et mauvais. Si JESUS est toujours le Chef de SON église, alors le leadership (organique) de Samuel va imprégner la Vie du Corps du Christ dans une centaine de formes, émanant de quiconque marche en étroite collaboration avec Jésus et, qui est sollicité pour ce temps et lieu (certains seront plus ou moins visiblement), sans titres ou sans attentes ou sans contrôle. Dans un environnement à la Samuel où JESUS est permis d’être le CHEF, il n’y a pas d’organigramme et d’ordres hiérarchiques rigides ou de chefs assignés ou des orateurs ou « des chefs de louange » pour des réunions ou des réunions de « cellule » ou des programmes. Les DONS et la maturité (Jésus Lui-même s’exprimant le moment voulu) montreront la voie. Il y aura sûrement de l’autorité, mais ce sera l’autorité de l’Onction et de la Vie, pas d’un automatisme ou d’un titre ou d’un office ou d’une connaissance ou d’une personnalité ou de la réputation. Samuel, non pas Saül. « L’attirement » intérieur de la Vie vers la voix et les pensées de Jésus qui fleurissent dans Son Peuple, jour après jour, situation après situation est comment Il travaille à travers le « trésor en vases d’argiles » - et non à travers un rendez-vous pour des conseils ou un sermon par un salarié ou un saint homme intitulé officiel de l’église. Les brebis CONNAISSENT la Voix du Berger.

Si Jésus est vraiment le Chef/Seigneur en tout temps lorsque les Saints sont ensemble, soit à la maison après le dîner, ou lorsque « l’Eglise toute entière est réunie » (1 Cor 14), TOUT peut arriver. Tout le monde a « examiné les moyens de stimuler les uns les autres à l’amour et aux bonnes œuvres » (s’ils sont en Contact et marchent avec leur Messie), et ils regardent et écoutent et sont prêts (ils n’essaient pas d’être vus ou entendus, ils sont simplement prêts).Tout le monde est venu « avec une parole d’instruction, ou une chanson… » Si Jésus est le Chef, en réalité (plutôt qu’une figure de proue, comme AW Tozer l’a souvent dit), il n’y a pas d’attentes sur une personne en particulier ou des personnes autour desquelles tout doit tourner. Il n’y a aucun « orateur automatique » ou quelque chose qui serait encore un peu difficile à « devancer » par le CHEF, Jésus ! « Quand la Révélation vient à la deuxième personne, laissez la première personne, qui enseigne S’ASSEOIR ! » Peut-être qu’il y aura quelqu’un avec une révélation, peut être qu’il n’y en aura pas. Peut-être que quelques personnes en particulier sont généralement plus remplies de l’Esprit que d’autres (Actes 6, etc), ou sont plus visibles en raison de leurs dons particuliers que d’autres. C’est très bien. Mais de ne pas construire d’une telle manière à ce que ce soit possible et même facile pour l’Esprit de Jésus-Christ de parler à travers qui Il désire, QUAND Il le souhaite - cela USURPE L’AUTORITE DE JESUS par des mauvaises pratiques de construction. Ce serait Saül, plutôt que Samuel.

Et méfiez-vous de « l’infrastructure invisible » qui peut se faufiler sur nous quand nous faisons une transition de la tradition religieuse et de la forme superficielle extérieure - à la Réalité. Le « pasteur invisible » orchestre et malmène et contrôle toujours. Il fait cela, peut-être de peur que les choses n’iront pas bien sans lui. Ou il le fait parce que d’autres ne sont pas des Prêtres responsables, et il sent qu’il doit sortir d’affaire tout le monde. Il le fait parce qu’il ne veut pas que les choses soient un embarras pour Jésus. Il peut le faire par pure habitude, ou parce qu’il ne sait pas mieux. Il le fait parce qu’il désire l’attention ou la sécurité financière, ou il est ambitieux. Peut-être qu’il n’a pas pu être le pasteur dans son ancien environnement, mais maintenant qu’il est libéré et dans une « église de maison », tout le monde peut voir clairement combien spirituelle il est et qu’il a raison. Le « pasteur invisible » dans « l’infrastructure invisible » a beaucoup de raisons pour essayer de contrôler l’évènement - mais ce n’est pas parce qu’il est recherché en tant que personne la plus ointe (comme Samuel l’était). Il est en train de porter tout simplement son insigne d’identité avec son titre de « pasteur » à l’intérieur de sa veste, au lieu d’en dehors, où cela pourrait être vu. Il prétend qu’il n’est pas le pasteur, mais comme le marionnettiste, il tire encore les ficelles - se cachant dans les coulisses pour faire croire que les marionnettes agissent de leurs propres initiatives. C’est Saül en déguisement, pas Samuel !

Samuel est nécessaire et souhaité et utile au-delà des mots pour le Peuple de Dieu. Ne pensez pas qu’il n’est pas nécessaire et que le Christianisme est censé être un environnement de comité générique ! Vérifiez votre Bible, et vous le verrez depuis la Genèse jusqu’à l’Apocalypse. Le « Christianisme Générique » est une malédiction que Dieu envoie sur les gens qui sont fiers et désobéissants ! (Esaïe 1, 3, 5). Mais les nombreux Samuel (l’onction jour après jour sur quiconque est disponible pour Jésus dans le sens le plus pur) n’ont pas besoin ou désir de prendre des décisions ou d’orchestrer quelque chose « en coulisse. » Samuel est disponible lorsque c’est nécessaire, mais ne désire aucune participation pour lui-même. Il est sollicité en raison de ses dons particuliers, essentiels à la santé et prospérité du Peuple de Dieu. Saül, d’autre part, est né de la paresse des gens, de la peur, de l’apathie et du refus de tendre vers Dieu et de Lui faire confiance.

Samuel « équipe les saints pour l’œuvre du ministère, » tandis que Saül assure une place pour lui-même comme point focal (par un certain nombre de stratagèmes intéressants). Samuel est « comme le vent » - et attire l’attention sur JESUS ; alors que Saül attire l’attention sur lui-même - il aime être appelé par des titres ou de manière respectueuse et aime s’entendre parler.

J’espère que c’est utile pour répondre à la question lié au leadership, pour l’instant !

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon