Partie 7: Christ circulant Parmi les Chandeliers

Fondations Apostoliques et Modèles Apostoliques - Partie 7

6/1/1987

Mais, Qu’est-ce Qu’un Chandelier ?69

Le mot Chandelier est utilisé de manière presque interchangeable dans la Bible avec les mots Fondation et Eglise. Alors qu’un chandelier pourrait éventuellement se matérialiser venant d’un acte Souverain de Dieu, le Style normal de Dieu est d’envoyer des hommes apostoliques pour poser la Base de Son Bâtiment à la place exacte de Son choix.70 La plupart de ce que nous appelons « églises » aujourd’hui sont formés de manière non Biblique, à partir de la sincérité, l’ambition, l’ignorance, ou division.71

« La nouvelle parvint aux oreilles des membres de l’Eglise de Jérusalem et ils envoyèrent Barnabas jusqu’à Antioche.

A son arrivée, lorsqu’il vit la grâce de Dieu, il en éprouva de la joie. Il les encouragea tous à rester attachés au Seigneur d’un cœur ferme » (Actes 11 :22-23).

Qu’est-ce qu’une Fondation ? C’est un Cadeaux Souverain de la grâce (faveur imméritée) de Dieu, qui est évidente. Barnabasvit que la faveur imméritée de Dieu était manifeste. Il a pu voir la main de Dieu intervenir d’une façon Divine. Dieu était là et il vit cela. Alors il creusa et commença à enseigner quotidiennement en amenant les gens à Christ, et équipant les saints pour les œuvres de service.

Quand il y a un Chandelier, une Fondation, dans une ville, il sera marqué par l’empreinte évidente de Dieu. Vous ne pouvez rien faire pour la mériter ou en faire une réalité par vos propres moyens, mais la grâce sera évidente. Les hommes avec des yeux pour voir sauront que Dieu est là et répondront selon les dons en eux pour lier sur la terre ce qui est déjà lié au Ciel.72

Les fondations sont le résultat du calendrier de Dieu (moment choisi par Dieu), de Sa volonté de bénir Ses enfants et les cadeaux gratuits qu’Il leur donne. De la même façon que Dieu donne la paix (et non pas seulement l’absence d’épreuves ou de conflits), donc, également, un chandelier est un cadeau de Dieu aux hommes.73 Personne ne peut la réclamer, l’exiger, l’orchestrer, ou l’administrer. La faveur imméritée de Dieu est justement cela—imméritée ! Vous ne pouvez pas le faire, peu importe votre habilité et le raffinement de votre programme.

Les fondations sont la réponse de Dieu pour notre préparation et pour L’avoir appelé en criant pour l’expression de Lui-même. Et un chandelier est un lieu où le Christ circule74 d’une manière que vous ne trouverez nulle part ailleurs. « Mais attendez une minute », diront certains, « je pensais que Dieu était omniprésent. » Tout à fait vrai. Mais Jésus a dit: « Là où deux ou trois sont réunis en Mon nom, Je serai au milieu d’eux » (Mat 18 :20). Dans ce contexte, se réunir en Son nom signifie se mettre d’accord ensemble en prière sur ce qui a déjà été lié et délié dans le Ciel, défendant la même chose que Jésus défendait. Bien que Dieu soit présent partout, ne promet-Il pas une plus grande manifestation de Sa présence à ceux qui se réunissent en Son Nom (deux ou trois) et à ceux qui vont en Son nom (Mat 28 :20)? Et aussi impressionnant que cela est, combien plus Sa présence dans un Chandelier ?!

Il est partout, de toute évidence, mais il y a encore une plus grande manifestation de Lui-même au milieu de Son Peuple. Il y a une plus grande manifestation qui permet à l’infidèle de tomber sur son visage, et crier: « Dieu est vraiment parmi vous ! » 75 Sinon, cela n’aurait pas de sens pour Paul d’avoir dit: « Quand vous vous réunirez au nom de notre Seigneur Jésus—je serai avec vous en esprit—avec la Puissance de notre Seigneur Jésus… » (1 Cor 5 :4.)76

Christ circule parmi les Chandeliers et partout où vous en trouvez un, vous pouvez être assuré qu’il y est d’une manière qui dépasse de loin Sa présence générale partout dans le monde. Mais qu’est-ce que signifie un Chandelier et comment savez-vous quand vous en avez un ?

Vous ne trouverez pas une définition précise pour le Chandelier dans la Bible, pas plus que vous trouverez une définition précise de l’amour en 1 Corinthiens 13. Mais vous pouvez voir ses effets. Posez-vous la question: « Eh bien, avons-nous un Chandelier dans cette ville ou pas ? » C’est comme demander: « Suis-je amoureux ou pas ? » Vous le savez. Lorsque vous êtes amoureux, vous le savez. Vous pouvez peut-être pas être en mesure de mettre le doigt exactement sur comment ni quand cela s’est passé—vous savez que vous êtes tout simplement amoureux ! C’est ainsi avec une Fondation. Vous ne pouvez pas la chasser ou faire quoi que ce soit pour « la concrétiser en réalité. » C’est clairement un présent de Dieu, et quand vous l’avez, vous le savez !

Comment la définissez-vous ? Vous ne le pouvez vraiment pas, mais vous pouvez voir ses manifestations. Quelle tragique erreur que d’évoquer une formule ou une liste de contrôle pour déterminer si oui ou non ce groupe particulier de Chrétiens est un Chandelier ! Toute personne qui a toujours fait partie d’un Chandelier connaît la différence quand il n’y fait pas partie ; tout comme toute personne qui a toujours été amoureux sait la différence quand il ne l’est pas. Vous savez quand vous êtes amoureux et quand vous n’êtes pas amoureux. Et vous savez que vous ne pouvez pas parfaitement le définir, donc n’essayez pas ! Ne faites pas une « doctrine de chandeliers. » Vous souffrirez beaucoup pour cela.

Construite sur Le Rocher

Une Fondation est faite de quoi ? Quel est le ciment Apostolique qui fait l’adhésion et qui tisse/lie ensemble ? La seule Fondation pour une Eglise Chrétienne est de toute évidence Christ. Aucun homme ne peut poser une autre Fondation que Christ.77 Pourtant, seulement une révélation du Christ de Apocalypse 1 :12-18, pas un autre Christ des imaginations78 des hommes, peut être la base de la Fondation. Ce « Jésus » qui nous donne des petites faveurs quand nous disons les mots magiques est un faux christ, et je suis triste de dire qu’il y a beaucoup de faux Christs aujourd’hui.

Mais quand il s’agit du Saint Christ sur lequel l’Eglise est construite, les portes de l’enfer ne peuvent pas prévaloir. Il y a un seul Jésus avec des cheveux blancs comme la laine et des yeux de feu et une épée dans Sa bouche—« Fidèle et Véritable » qui gronde à travers les nations sur Son cheval blanc et qui a « le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois » rédigée sur Sa cuisse ! Et ceci est la Fondation que le maître d’œuvre, l’architekton, établit.

Dans l’Apocalypse, Jean décrit Jésus comme quelqu’un avec une voix de cascade éclatante comme un tonnerre et des pieds comme le bronze. Et lorsque Jean, un homme qui connaissait intimement Jésus, vit cette Révélation de qui Christ est réellement, il tombât sur sa face, comme un homme mort.79 Jean avait même été sur le mont de la transfiguration avec Jésus, et avait vu Sa Gloire une fois avant, mais il tomba encore comme un homme mort. C’est la révélation de Jésus Christ. C’est sur ce Christ que la Fondation est construite.

Toute autre fondation est sur du sable.80 Ensuite l’attitude est « j’entends les paroles du Christ, mais je n’ai pas à les mettre en pratique, parce que … (vous pouvez remplir le blanc). Je suis sûr que Jésus va comprendre ma situation. » Mais quand on voit le Christ comme Il est vraiment, l’Oint de Dieu, dans Sa pleine révélation, il n’y a aucune question de savoir comment vous allez répondre à Sa Parole ! Il n’a même pas à dire quoi que ce soit, mais vous tomberez comme un homme mort quand vous verrez « quelqu’un comme le Fils de l’Homme. » Vous ne vous battrez pas en argumentant sur des mots, débattant sur des significations et essayant de trouver une échappatoire pour ne pas faire ce que Dieu vous a appelés de faire.

Si vous avez vraiment vu le Christ ressuscité, vous n’aurez jamais ce genre d’attitude ! Vous ne pourrez pas être à la recherche du chemin le plus facile ou de la voie offrant le moins de résistance. Vous tomberiez juste comme un homme mort. Ceci est le Rocher sur lequel l’Église sera construite, contre laquelle les portes de l’enfer ne peuvent pas prévaloir !

« Il leur dit: ‘Et d’après vous, qui suis-Je ?’ Simon Pierre répondit: ‘Tu es le Messie, le Fils du Dieu Vivant.’ Jésus reprit la parole et lui dit: ‘Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas une pensée humaine qui t’a révélé cela, mais c’est Mon Père Céleste. Et Moi, Je te dis que tu es Pierre et que sur ce rocher(le témoignage de la révélation du Christ de Dieu !) Je construirai Mon Eglise, et les portes du séjour des morts ne l’emporteront pas sur elle. Je te donnerai les clés du Royaume des Cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié au Ciel et ce que tu délieras sur la terre sera délié au Ciel.’ » (Matthieu 16 :15-19).

Sur ce rocher. Quel est ce rocher ? Le Roc, la Fondation sur laquelle l’Eglise sera construite, est le témoignage du Christ du Dieu Vivant, avec des cheveux blancs comme la laine et des yeux de feu. La Fondation solide du rocher que l’apostolique apporte à l’humanité est une révélation du Père de Jésus-Christ dans Sa plénitude et dans Sa Gloire. Le maître constructeur pose une Fondation du Christ dans la vie des gens.81

Cela Vous Fait Tomber à Genoux

La folie du péché et la perversion dans notre vie est directement liée à la perversion de notre révélation du Christ. Ainsi, la force de notre Fondation est directement liée à notre révélation du Christ. Parce que c’est ce qu’un homme apostolique, le maître d’œuvre, établit pour la Fondation de l’Eglise. Comme celui qui voit, il pose la Fondation du Christ contre laquelle les portes de l’enfer ne peuvent pas prévaloir. Il apporte une Révélation de Jésus-Christ, qui fait tomber les hommes à genoux, et c’est sur ce rocher que Jésus construit Son Eglise.

Dans la même mesure que la Révélation du Christ est donnée, la Fondation sera posée. Et cette Révélation de Jésus-Christ à des gens, accompagnée d’une compréhension de ce qu’IL est en train de construire comme bâtiment, nous fera tomber à genoux. « Au nom de Jésus tout genou s’inclinera » (Ph 2 :10). Il n’y a pas d’exceptions. C’est cela la Fondation —une révélation du Christ de Dieu à travers les yeux du Père, plutôt que par l’imagination des hommes, et les ambitions d’égoïstes intéressés.

Peut-être Retirée

« Conformément à la grâce que Dieu m’a donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre construit dessus. Cependant, que chacun fasse attention à la manière dont il construit dessus, car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ.

Que l’on construise sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin ou de la paille, l’œuvre de chacun sera dévoilée: le jour du jugement la fera connaître, car elle se révélera dans le feu et l’épreuve du feu indiquera ce que vaut l’œuvre de chacun. Si l’œuvre que quelqu’un a construite sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si son œuvre brûle, il perdra sa récompense ; lui-même sera sauvé, mais comme au travers d’un feu. » (1 Corinthiens 3 :10-15).

Il n’y a pas de garantie que le bâtiment tiendra, peu importe combien excellente est la Fondation. Chaque disciple construit sur cette Fondation. « De Lui, le corps entier, joint et soutenu ensemble par tous les ligaments, grandit et se construit dans l’amour, comme chaque partie fait son travail » (Eph 4 :16). Faites-vous attention à la façon dont vous construisez ? Utilisez-vous des matériaux coûteux, investissant dans les vies avec de l’or, l’argent et des pierres précieuses ? Tout comme David a refusé d’offrir à son Dieu quelque chose qui ne lui coûte rien, avez-vous la même attitude à l’égard de vos frères et sœurs ? Les feux de l’essai révèleront la qualité de votre travail.

« Ecris à l’ange de l’Eglise d’Ephèse: ‘Voici ce que dit Celui qui tient les sept étoiles dans Sa main droite, Celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or….. Mais voici ce que J’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour. Souviens-toi donc d’où tu es tombé, repens-toi et pratique tes premières œuvres. Sinon, Je viendrai [bientôt] à toi et J’enlèverai ton chandelier de sa place, à moins que tu ne changes d’attitude.’ » (Apocalypse 2 :1, 4-5).

Il est possible pour une assemblée locale de perdre son chandelier, son droit d’être appelé une Eglise. Et de bonnes actions ne sont pas assez pour empêcher que cela se produise! L’Église d’Éphèse avait beaucoup de choses admirables en cours, mais elle était en danger de perdre sa Fondation. C’est une pensée incroyable, et mérite d’être examinée sérieusement.

Annoncé Par Les Prophètes

Même l’Ancien Testament n’est pas sans silence concernant les Fondations et les Modèles comme vous pourriez le penser. Revenez en arrière et lisez à propos de Zorobabel, qui reconstruit le temple, après que la période de captivité prit fin. Essayez de comprendre ce qui était signifié par le « fil à plomb » de Dieu, qui est une mesure droite qui ne peut pas être modifiée. Dieu dit: Il se construira une Habitation pour Lui-même par des hommes doués, « pas par la force, et ni pas par la puissance, mais par Mon Esprit. » Et le résultat serait que la dernière Maison sera beaucoup plus grande que l’ancienne maison.82 Ces prophéties ont été destinées pour notre apprentissage. Rechercher ces choses !

Elevez La Lumière

Un Chandelier (Fondation, Ekklesia, ou Eglise locale) est nécessaire afin de mettre en lumière le Christ de Dieu. Le Chandelier élève La Lumière du monde, et la ville sur une colline montre la Gloire de Dieu dans la face de Jésus Christ au monde ! Vous savez ce qu’est un Chandelier—c’estquelque chose qui porte une lumière. Dans la culture Juive, c’était le menorah, une sorte de candélabre, avec un pied à sept branches qui tient la lampe.

« Il m’a demandé: ‘Que vois-tu ?’ J’ai répondu: ‘Je regarde, et je vois un chandelier tout en or, surmonté d’un réservoir et portant sept lampes, avec sept conduits pour les lampes qui sont à son sommet. Près de lui se trouvent deux oliviers, l’un à la droite du réservoir et l’autre à sa gauche.’ » (Zacharie 4 :2-3).

« ‘Et Je donnerai le pouvoir à mes deux témoins, et ils prophétiseront pendant 1260 jours, revêtus de sacs.’ Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre » (Apocalypse 11 :3-4).

L’huile de l’olivier est canalisée vers le bas par les sept canaux pour les lampes.83 Ainsi c’est un Chandelier perpétuellement fourni. Il dispose d’un approvisionnement sans fin de carburant parce que les oliviers obtiennent leur huile de par leurs racines plantées le long de la rivière de la Vie.84 Le fleuve coule et l’arbre grandit et porte du fruit, tandis que l’huile de l’olivier coule tout droit dans le Chandelier.

Ainsi, le Chandelier, l’Eglise, élève la Lumière de la Gloire de Dieu. Vous pouvez voir l’huile de l’Esprit de Dieu qui coule en permanence et le feu de la Gloire de Dieu alors que le Chandelier élève la Lumière de Jésus-Christ. Ceci est un témoignage de la Révélation du Christ de Dieu, que les portes de l’enfer ne peuvent pas emporter. Voila ce que c’est qu’un Chandelier. C’est l’élément vital nécessaire, qui éclaire ou illumine le Christ de Dieu.

Peut être Mesurée

Le Témoignage de la Révélation de Jésus Christ comme « le Fils de Dieu, le Vivant » est le rocher sur lequel est construite l’Église que les portes de l’enfer ne peuvent vaincre. Et la mesure de ce témoignage est la mesure de la substance, de la profondeur et de la largeur de l’Eglise.

Si elle est vraiment construite sur Jésus, le Roc, la substance de l’Eglise sera toujours caractérisée par une obéissance de la foi.85 Qui est-ce réellement ce Christ ? Tient-Il cette place d’honneur dans nos cœurs, qu’au simple murmure de Son Nom tout genou s’effondre et se courbe en révérence et crainte ? Tombons-nous comme des « hommes morts » ?

La profondeur de la prise de pied déterminera l’éventuelle hauteur du bâtiment. En outre, à moins que la fondation ne soit creusée en dessous de la ligne de gel, cela craquera et s’effondrera quand le froid s’installera. La profondeur de la relation que nous avons avec Jésus-Christ et les uns avec les autres déterminera notre capacité à voir au-dessus des nuages et de surmonter les œuvres de satan.

Les frontières et les limitations de l’Eglise seront déterminées par la largeur de la Fondation. Une Révélation étroite de Christ dans la vie des gens limitera leur capacité à développer les territoires apostoliques.

Un Chandelier élève et exalte la Gloire de Dieu faite pour briller dans la face de Jésus Christ, comme une ville sur une colline, un peuple qui brille comme les étoiles dans l’univers.86

Apporte La Repentance

Il doit exister une Révélation de Celui qui est Fidèle et Vrai, le Roi de la Gloire, le Merveilleux Conseiller, le Dieu Puissant, le Père Eternel, le Prince de la Paix, et le Porteur du Gouvernement croissant de Dieu Tout-Puissant. N’oubliez pas que s’il n’y a pas de vision ou de révélation, le peuple ne connaît aucune retenue, ils périssent.87 Jésus le Christ doit être ouvertement et graphiquement énoncé et représenté—révélé avec la conviction, la démonstration, et la puissance de l’Esprit-Saint—par un envoyé de Dieu.88

Et si le Vrai Christ de Dieu est révélé dans le calendrier de Dieu, avec l’Autorisation de Dieu (une Vraie Fondation Apostolique de la Révélation de Jésus-Christ), alors « au nom de Jésus » les hommes et les femmes instantanément baisseront leurs absurdes égoïsmes et tomberont à genoux. Au simple murmure de Son Nom tout genou fléchira.

Jetez un coup d’œil à Corinthe, par exemple. Même les habitants mondain de ce méchant port prouvèrent qu’ils pouvaient répondre avec une repentance radicale, quand quelqu’un comme Paul les confrontèrent avec leur péché. Beaucoup aujourd’hui tenterait de justifier la tiédeur et le compromis dans les églises, en soulignant le fait que « Corinthe n’était pas parfait. » Mais remarquez comment du plus petit de ceux réellement converti au Jésus de la Parole répondit quand quelqu’un toucha leur péché obtus et insensé.

« Même si je vous ai attristés par ma lettre, je ne le regrette pas. Et si je l’ai regretté—car je vois que cette lettre vous a momentanément attristés—Je me réjouis maintenant, non pas de ce que vous avez été attristés, mais de ce que votre tristesse vous a amenés à changer d’attitude, car vous avez été attristés selon Dieu, si bien que vous n’avez subi aucun dommage de notre part. En effet, la tristesse selon Dieu produit une repentance qui conduit au salut et que l’on ne regrette jamais, tandis que la tristesse du monde produit la mort. Cette même tristesse selon Dieu, voyez quel empressement elle a produit en vous! Quelles excuses, quelle indignation, quelle crainte, quel désir ardent, quel zèle, quelle punition! Vous avez démontré à tout point de vue que vous étiez purs dans cette affaire. » (2 Corinthiens 7 :8-11).

Parce qu’un chandelier (une révélation de Jésus-Christ) a été mis en place, la Puissance de Dieu et l’Esprit domine. Peu importe combien le péché et la chair menacent de nous faire glisser vers le bas, notre avenir est en sécurité, si le Christ de Dieu a été posé comme Fondation dans le cœur des hommes. Ensuite, quand la Parole de Dieu apostolique sort, personne ne débattra ou argumentera à ce sujet. Ils ne pourront pas dire: « Eh bien, c’est votre opinion », ou « Nous ne l’inviterons pas de nouveau celui-là! »

Comme il y avait vraiment à Corinthe une Fondation Apostolique d’une Révélation du Christ de Dieu que les portes de l’enfer ne pourront pas emporter, quel désir ardent qu’ils avaient ! Quel enthousiasme ! Il y avait une passion derrière cela ! Quand ils ont découvert qu’ils avaient violé la Sainteté du Christ de Dieu (avec des cheveux blancs comme la laine), ils tombèrent tous à genoux ! Il n’y avait pas d’importance où ils en étaient alors—la seule chose qui importait, c’est où ils allaient à partir de là. Et leur direction était fixée, par la Fondation qui avait été posée dans leur vie.

Comme l’apôtre de Dieu, Paul rappela aux Corinthiens de ce qu’ils avaient entendu depuis le début. Ce que « nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons examiné et ce que nos mains ont touché—ceci nous proclamons concernant la Parole de Vie » (1Jn.1 : 1). Paul avait touché, il avait touché le Saint de Dieu et il a donné cette Révélation alors qu’il y avait de la communion fraternelle entre eux. Jésus était vivant et tangible aux Corinthiens et plièrent leurs genoux au son de Son Nom, car une vraie Fondation était mise en place.

Même au sein d’une Église comme Corinthe, qui était loin d’être parfaite, Dieu l’emportait. Si c’est vraiment une Église, s’il y a réellement une Fondation Apostolique (littéralement une révélation de Jésus-Christ), les personnes plieront leurs genoux. Peu importe dans quelle mesure ils se sont égarés.

Ces hommes et ces femmes avaient encore des habitudes et des domaines non sanctifiés de leur vie précédente, mais, oh, comment ils avaient vu Jésus ! Et quand Paul leur a montré le décalage entre leur vie et la Révélation du Christ, leurs genouxs’effondrèrent à Son Nom ! En cela, le plus faible des organismes apostoliques de croyants, c’est clair que Jésus était l’incroyable règle/mètre du plaisir du Père. Que cela puisse être de nos jours, ou que le jugement de Dieu puisse tomber sur nous pour nous réveiller de notre léthargie et sommeil hypnotique.

Résultats De L’Obéissance

« Par Lui et pour Son Nom, nous avons reçu la grâce et l’apostolat d’appeler les gens de toutes les nations à l’obéissance qui vient de la foi » (Romains 1 :5).

Qu’est-ce que la foi ? La foi est de Le voir tel qu’Il est. La foi sans les œuvres est morte, mais ce n’est pas un système juridique de règles et de règlements qu’Il veut—Il veut nos cœurs. Notre obéissance vient de ce que nous Le voyons.89 Comment ne pourrait-on pas avoir des œuvres qui suivent votre foi ? Seulement s’il ne s’agit pas de la vraie foi, si ce n’est pas de Le voir tel qu’Il est. Si votre genou ne se plie pas au Nom de Jésus, alors vous ne demeurez pas en Lui et il n’y aura pas de fruit.

Mais si vous L’avez vu et que vous demeurez en Lui, le véritable Christ de Dieu (et non pas un fruit de votre imagination ou d’une chose religieuse), votre genou se pliera et vous porterez beaucoup de fruit. Votre cou sera décontracté, plutôt que rigide, et vous répondrez à la Parole de Dieu dès que vous l’entendez. Ainsi, la Fondation de la Révélation de Jésus doit être mise dans votre vie en tant qu’individu, ainsi que de manière corporelle dans le Corps de croyants dans lequel vous investissez votre vie.

Cette fondation d’obéissance à la foi est en contraste avec l’inévitable fondation de sable ou de boue qui résulte d’une faible révélation de Jésus-Christ. « Là où il n’y a pas de révélation, le peuple n’a aucune retenue » (Pro.29 : 18). Chaque bâtiment a une fondation—la seule question est de savoir quel sorte. Une maison qui n’est pas construite sur une dalle de béton aura au lieu de cela de la saleté ou du sable pour sa fondation. Si vous construisez votre maison sur le sable, en omettant de mettre en pratique les Paroles de Jésus, alors les portes de l’enfer prévaudront dans votre vie et dans la vie de ceux dont vous vous occupez.90 Il est impossible de leur apprendre à obéir à toutes les choses que le Christ a commandées, si la substance est manquante dans votre propre vie.91

La Fondation de l’obéissance à la foi n’est rien d’autre qu’une Révélation du Vrai Christ de Dieu et un Témoignage de ce qui va en avant et élève Sa Lumière—la Gloire de Dieu qui est faite pour briller dans la face de Jésus-Christ. Il s’agit de la Seigneurie de Jésus-Christ qui est déclarée comme un absolu. Tous les cieux et la terre, et les choses sous la terre, se courbent au Nom de Jésus. Pierre et le reste des apôtres n’ont jamais supplié à quiconque de devenir un Chrétien.92 Ils ont simplement déclaré aux hommes que Dieu a fait Seigneur et Messie ce Jésus, que vous avez crucifié.

C’est la bonne façon quand la Fondation est juste. C’est une déclaration, une proclamation, et un témoignage du Christ de Dieu, élevant la Gloire de Dieu qui a été faite pour briller dans la face de Jésus Christ. Et il y aura automatiquement une obéissance à la foi. Ce n’est pas un système juridique, seulement et simplement une obéissance à la foi. De Le Voir et de Croire, et ensuite de Lui répondre à cause de qui Il est vraiment —non pas ce que les hommes disent de Lui—cela est un Chandelier.

La Gloire de Dieu dans Les Pierres Vivantes

Une fois la Fondation Apostolique mise en place, cela permettra de la diversité parmi les saints, même pendant qu’ils sont entrain d’être joints et liés de manière compacte ensemble. L’Église est ainsi construite ensemble de pierres vivantes provenant de la carrière.

« Lorsqu’on construisit le temple, on se servait de pierres toutes taillées. On n’entendit ni marteau, ni hache, ni aucun instrument de fer dans le temple pendant qu’on le construisait. » (1 Roi 6 :7).

Et nous sommes ce temple ! Ce n’est pas avec des briques toutes uniformes et carrées, que la Maison de Dieu est bâtie. La Maison de Dieu, est construite avec des pierres vivantes. Les roches sont toutes différentes en forme et en taille. Il y a de la diversité. Et tandis que les briques peuvent être empilées les uns sur les autres avec un peu de mortier entre elles, les pierres doivent être soigneusement assemblées. C’est un Dieu Souverain qui décide comment les pierres de Sa Maison seront assemblées ; et c’est la tâche des constructeurs de Voir où Dieu veut que les pierres se tiennent dans la construction de Sa Maison. Les « bâtisseurs » sont ceux avec des Cadeaux pour Voir et assembler (« réparer » ou « équiper ») Son Peuple, en mettant ensemble les joints aux bons endroits, comme le Père a désigné le Corps de fonctionner.93 Une fois les décombres de la religion des hommes déblayés de la voie, les constructeurs peuvent commencer à unir étroitement ensemble ce que Dieu a fait dans les gens.94 Soigneusement, justement et parfaitement placés, avec tous les joints dans les cavités articulaires adéquatement emboités, ce sont des pierres vivantes qui abritent la Gloire et la Présence de Dieu.95

Donc, il y a de la place pour une diversité précieuse et une unique manifestation de dons dans le Corps du Christ. La Base solide de Dieu ne pourra jamais produire des clones ou presser les gens dans la conformité et étouffer les cadeaux spéciaux, mais plutôt les attisera en flammes. Toutefois, ces dons doivent découler du centre de la Cité de Dieu, l’Eglise locale. Il n’y a pas de place dans le Royaume du Christ pour les attitudes individualistes de personnes qui « font leurs propres choses. » Dieu n’entraine pas des solitaires superstars qui arrivent à cheval pour sauver la journée, pour disparaître sans laisser de trace. Le franc-tireur, l’indépendant, le prophète ou évangéliste auto-désigné fera beaucoup pour nuire à la cause de Christ. Tous les dons d’en Haut sont destinés, non pas comme une fin en eux-mêmes, mais comme un moyen d’équiper les saints et d’édifier le Corps.96

Quand Dieu est en quelque chose, Son empreinte digitale sera dessus. Et l’empreinte digitale de Dieu est toujours une Gloire croissante. N’importe quoi d’autre est juste une tentative d’homme de faire quelque chose pour Dieu. Sans exception, les organisations de l’homme finissent par du clonage et des personnes pressées en conformité. Ils étouffent les dons et les vocations. Dans ce type d’environnement, les hommes sont incapables de dire ce qui il y a dans leurs cœurs, quand cela diffère de la norme ou du crédo. Cela à son tour force l’hypocrisie au nom de « l’unité. » Les hommes règnent, plutôt que l’Éternel des Armées.

L’empreinte digitale de l’homme est une gloire décroissante/fanée, qui perd de son éclat.97 Il est évident que l’Eglise locale n’a pas fait ce que Dieu avait conçu de faire, alors nous inventons des collèges Bibliques, des programmes de bus, des rassemblements de jeunes, des vacances d’écoles Bibliques, et toutes sortes d’autres béquilles que l’Eglise du premier siècle avait réussi à faire sans. La gloire est décroissante, de sorte que nous avons constamment à pomper des choses avec de nouvelles et passionnantes idées, de nouveaux enseignements, de nouveaux programmes, de nouveaux « prédicateurs » ou d’anciens et nouveaux bâtiments. En essayant de soutenir ce qui a failli de produire du Fruit Apostolique, les hommes à défaut se reposent sur des trucs et astuces, plutôt que de mettre tout leur poids sur la Gloire de Dieu.

Une Fondation Qui se Perpétue D’Elle-même

Dans un environnement apostolique, Paul était libre de se déplacer de ville en ville sans échec. Il avait l’habitude de passer seulement quatre à six mois dans un endroit, et jamais plus de trois ans. En l’espace de trois sabbats, Thessalonique avait une Fondation98 qui leur permettait (par la grâce de Dieu) de devenir un modèle pour les Eglises en Macédoine et en Achaïe. La Fondation se perpétue d’elle-même parce que l’Église se nettoie et se construit elle-même dans l’amour, une fois que la Révélation de Jésus Christ dans toute Sa Gloire a été posée.

Paul ne pouvait pas être partout à la fois, et il n’y avait pas non plus des hommes apostoliques dans chaque ville. Mais la capacité de Dieu de soutenir une Église avec une solide Fondation ne dépend pas des hommes. Au contraire, la compréhension dès le début est que: « Je dois diminuer, Il doit augmenter. » C’est Jésus qui est La Pierre Angulaire. Pour en être sûr, dans les premiers stades de la vie d’une Eglise, une grande partie de la dépendance et de recours sur certains hommes caractérisera les disciples. Mais cette dépendance sera de moins en moins alors que le temps passe et que d’autres sont équipés pour les activités de service. D’autres grandiront naturellement dans la Tête, qui est le Christ Jésus.

Cela ne signifie pas que les hommes qui ont posé la Fondation initialement ne seront plus nécessaires. Paul n’était pas seulement un lecteur de plan, mais aussi quelqu’un qui arrosait, plantait et construisait sur les Fondations qu’il posait. Il ne quittait simplement jamais la ville, sans l’intention de donner suite à ce qu’il avait commencé. Au contraire, dès que possible, Paul retournait et renforçait les Églises. Une relation fraternelle se développait entre les hommes apostoliquement doués et les églises, et cette relation continuait après que la fondation ait été établie. Ainsi, le travail Apostolique comprend non seulement la fondation initiale, mais aussi l’arrosage, l’alimentation, et l’enracinement de l’Église.

Une fois la pure Fondation de la Révélation de Jésus-Christ en place, cela devient une fondation auto perpétuelle, parce que les gens ne seront pas satisfaits avec n’importe quoi d’autre que la norme de Christ.99 Quand il y a le témoignage de la Gloire de Dieu en Jésus-Christ, les hommes ne peuvent jamais être satisfaits avec n’importe quoi d’autre. Plus jamais. Ils luttent pour présenter tout homme parfait en Christ, et ils sont dans les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que le Christ soit formé dans l’autre. Une fois qu’ils L’ont vu, ils ne peuvent être satisfaits avec moins. Tant que leurs cœurs sont purs —tant qu’ils ne nourrissent pas leur chair ou ne s’aveuglent et s’endurcissent eux-mêmes en cautérisant leur conscience—s’ils ont des cœurs honnêtes, ils ne seront jamais satisfaits avec n’importe quoi d’autre.

C’est pour cette raison que Paul a pu quitter Thessalonique sans échec, après seulement un mois environ. Une fois que la Fondation de la révélation du Christ ait été posée, il a diminué et Christ a augmenté. Cela a-t-il du sens ? Il n’était pas le « super orateur » de leur « conférence » annuelle.100 Il était un frère.101 La relation ne prenait pas fin lorsque Paul quittait l’église. Il n’a jamais été un salarié qui pouvait être recruté et licencié ou qui quittait un emploi pour un autre qui payait mieux. Montrez-moi un exemple où Paul a été « engagé », puis « licencié » et alla dans une autre Église !102 Ce n’est pas écrit. Non seulement la relation de Paul avec les Eglises continuait après son départ, mais son autorité continuait aussi. Même quand il disparut pendant des années, quelque chose au sujet de son autorité était encore intacte.103

Des années après avoir quitté l’Eglise, des questions étaient encore en train de se déverser au moyen de lettres et par les visiteurs des villes où Paul avait travaillé dans le passé.104 Ils se donnaient alors beaucoup de mal à faire des copies et de distribuer ses lettres parmi ceux qui croyaient vraiment en Jésus et voulaient grandir spirituellement. Nul considérait cela comme une « dépendance inappropriée à l’égard des hommes plutôt qu’au Christ. » Paul n’a pas non plus réprimandé les anciens d’Éphèse lorsqu’ils s’accrochèrent à son cou et pleurèrent après qu’il leur dit qu’il ne les reverrait plus.105 Il y a vraiment une bonne façon d’être loyal et reconnaissant pour les dons de Dieu dans les hommes, sans les louer.106

Des Fleuves d’Eau Vive

« Le jour du Sabbat, nous allèrent à l’extérieur de la porte de la ville à la rivière, où nous nous attendions à trouver un lieu de prière » (Actes 16 :13).

Lorsque Paul entra dans Philippes, il trouva un lieu de prière. Mais quand il partit, il laissa une Eglise là-bas.107 Une communion fraternelle, un lieu de prière où deux ou trois sont réunis ensemble, est comme un lac. C’est agréable et paisible, avec beaucoup de communion fraternelle, mais il n’y a pas un fondement de l’obéissance à la foi dans un endroit comme cela. « Nous allons juste avoir un bon temps et nous chanterons et nous prierons », mais il n’y apas de Révélation d’ « au nom de Jésus tout genou devra PLIER ! » L’acuité, l’assemblage et le tissage du ciment apostolique qui met en place (ajuste) et lie ensemble—n’est pas là. Des gens sympathiques, des personnes sauvées, mais quelque chose est vraiment, vraiment manquante. Il y a un énorme vide et les choses deviennent simplement sirupeuses et écœurantes après un certain temps, parce que ce n’est pas vers quoi que ce soit, ou ce n’est pas vers un but précis. Un lac peut être un bon endroit paisible pour y être un peu de temps, mais si vous mettez une roue à eau dans le milieu d’un lac, il n’y a pas de puissance produite ! Bien sûr, l’eau ondule à des moments et il y aura peut être même un peu de vagues, mais le mouvement est aléatoire et sans but. Bien sûr que c’est agréable et paisible de prier, de chanter et d’expérimenter la communion fraternelle, mais il n’y a pas de dunamis, aucune puissance. Ce n’est vraiment pas vers quoi que ce soit. Si nous projetons ce « rassemblement » cinq ans après, qu’est-ce que nous verrons ? Cela peut être bien, mais on aura à se demander à quel but cela servait. Nul ne serait tenté de dire: « Ceux qui ont transformé le monde à l’envers sont venus dans notre ville! » « Les apôtres témoignaient avec une grande puissance et une grande grâce était sur eux tous! » C’est là, la différence—un lac ne peut pas produire de PUISSANCE !

D’autre part, quand il y a un Chandelier dans une ville, des rivières d’eau vivante jaillissent du Trône de Dieu et débordent dans les cœurs et vies de tous ceux qu’ils touchent!108 Une rivière ne pourrait pas être toujours en train de produire de la grande puissance, mais le potentiel est là. Il suffit d’y mettre une roue à eau ou un barrage, et vous pouvez allumer une ville ! Plus la rivière est grande et plus ses bancs sont précis, plus l’eau du Saint Esprit et de la Parole de Dieu par le biais de ses canaux peuvent se précipiter, plus grande la puissance peut être générée!

Permettez-moi de vous donner une autre analogie. Pensez à la différence entre un drapeau et une voile. Le drapeau ne génère aucune puissance, tandis que la voile capture le souffle du vent pour orienter et déplacer le navire. C’est la différence entre deux ou trois réunis ensemble dans une « communion fraternelle bien sympathique » par opposition à un Chandelier ou une Fondation avec la Gloire de Dieu dans Ses desseins. Un drapeau et une voile flottent tous deux au vent, mais l’un attrape le vent de l’Esprit Saint qui le conduit à travers l’eau de la Parole pour une destination du choix de Dieu. L’autre se trouve juste sur le navire et flotte au vent. Un drapeau est très joli, mais il ne génère aucune puissance. C’est la différence entre l’Apostolique et la sincérité. La sincérité est un drapeau, mais la chose que Dieu appelle et que Dieu fait est une voile, naviguant par les eaux vers une destination.

Une image que j’ai vue en Louisiane m’a ouvert les yeux sur quelque chose de vraiment merveilleux. Il y avait un moulin à côté d’une rivière et une puissante cascade. Construite dans le moulin était une roue à eau. J’ai vu que la roue était l’Eglise de Jésus. Tous les seaux étaient comme les gens de l’Eglise, qui sont joints ensemble. Un seau en lui-même est sans valeur. Mais si tous les seaux sont reliés par des rayons au moyeu de Jésus-Christ, un beau mécanisme de roue à eau en résulte, qui peut exploiter l’énergie de la rivière, le Saint-Esprit. L’ensemble est une roue, même si c’est composé de beaucoup de seaux séparés, tous adhérés/joints à l’essieu. Les seaux, s’ils sont tous remplis de pierres ou de ciment, ne pourront jamais transporter de l’eau. Ainsi, les seaux/récipients tout autour de la roue doivent être propres, pour qu’ils puissent produire de l’électricité de manière uniforme.

La rivière va venir, peu importe quoi, mais les seaux doivent être propres et disponibles, joints et liés ensemble. Ensuite, la puissance de l’Esprit de Dieu peut être exploitée, alors que les seaux sont connectés au moyeu de Jésus à travers les rayons des dons du Corps. Comme les Dons et les Appels de Dieu et l’obéissance à la stature du Christ est en place, la roue de l’Eglise générera la Puissance de Dieu. Le moyeu va jusqu’à la maison et la meule tourne et moud les grains de l’œuvre de Dieu.

Si un seau n’est pas attaché à quelque chose, c’est juste un ornement—il est improductif en faisant le travail de Dieu. Vous pouvez voir comment l’Église avec ses seaux, l’Esprit Saint, et Jésus-Christ travaillent ensemble pour faire le travail de Dieu. Les seaux individuels avec des trous ou de la boue ne fonctionnent pas sur la roue à eau, pas plus qu’ils n’ont la possibilité de puiser dans la puissance qu’elle génère. Le fleuve et la puissance de Dieu ont été là tout le long, mais ils doivent être exploités afin de broyer le grain, l’œuvre de Dieu. J’espère que cette image a été aussi utile pour vous que pour moi.

Alors que chacun ne peut pas faire autrement mais de témoigner de ce qu’il a vu et entendu, une « grande puissance » (méga dunamis) est particulièrement visible lorsque le travail est Apostolique. « Les apôtres témoignèrent avec une grande puissance, et une grande grâce (méga charis) était sur eux tous » (Actes 4 :33). « Les apôtres effectuèrent de nombreux prodiges et de signes miraculeux, et tout le monde était rempli de crainte » (Actes 2 :43).

Sept Chandeliers d’Or

Les sept chandeliers d’or étaient sept Églises. Celles-ci étaient spécifiques, des Églises locales, et non pas l’Eglise universelle « au sens large. » L’utilisation du mot chandelier par Dieu n’est pas un hasard ou un titre poétique. Il a une belle image et révèle des images dans nos pensées pour nous. Le chandelier juif a été spécialement conçu avec sept tiges. Sept est le chiffre de Dieu, le nombre de la perfection, et qui peut être clairement perçu par les pointes du chandelier.

En un clin d’œil, vous remarquez que six des tiges entourent le centre de la tige, qui est représentative de Christ.109 Six est le numéro de l’homme. Mais avec la septième tige en place, le Christ devient la fonction centrale, unificatrice. Pourtant, le chandelier était martelé d’un morceau d’or.110 D’une manière ou d’une autre, le Christ et l’homme sont ensemble, martelés de la même substance. « Le mystère qui a été caché pendant des siècles et des générations, qui est le Christ en vous, l’espérance de la gloire » (Col 1 :26-27). L’Homme Jésus-Christ est le Premier-né d’une toute Nouvelle Race de personne ressuscité des morts.111 Alors que le chandelier est élevé ensemble avec Jésus comme l’Homme parfait, ensemble nous avons un vaisseau qui élève la Gloire de Dieu par l’huile du Saint Spirit.112

Construit d’Apôtres et de Prophètes

L’Eglise est construite sur la Fondation d’apôtres et de prophètes. Cette Fondation, comme indiqué plus haut, nécessite une relation en vie réelle, avec des hommes apostoliquement doués. Tout comme nous devons être en relation intime maintenant avec le Christ qui est la Pierre Angulaire, de façon aussi tangible, des relations au quotidien avec des hommes apostoliquement doués doivent avoir lieu. Sachez-le: Seulement comme nous sommes en relation avec Jésus et les hommes Doués d’en Haut, qu’une Pure Fondation peut être posée. Une fondation ou un Chandelier ne veut pas seulement dire d’avoir une certaine foi dans les enseignements historiques de Jésus et conformité à certaines modalités de vie et d’un tas de « traditions » qu’Il a données. C’est en temps réel, en situations réelles qui apportent la plénitude que Dieu désire (Eph 2 :19-22).113

Donc, d’être ensemble avec d’autres chrétiens ne fait pas nécessairement une Eglise. Par exemple, y avait-il une Eglise (Ekklesia, un Chandelier, une Fondation) à Colosses ? Nous ne le savons pas. Paul dans sa lettre ne s’adresse pas à « l’Eglise », mais plutôt aux « saints » dans Colosses. Nous savons que Laodicée était un Chandelier (Rév.3 :14) et que Paul les appelait l’Eglise (Col 4 :16), même s’il ne semble pas que Paul ne soit jamais allé là-bas. Il n’a pas non plus visité Thyatire ou Sardes, mais il y avait des Chandeliers. Nous ne connaissons pas les origines apostoliques de certaines villes. Peut-être qu’il y avait une Eglise à Colosses, mais Paul ne se réfère pas à elle comme en étant une.

Qu’en est-il de Rome ? Paul laissa entendre qu’une Fondation était là. Nous savons aussi qu’Andronicus et Junias (ou Junia) avaient été à Rome, et que Paul parle d’eux en tant qu’apôtres,114 même comme étant « remarquables parmi les apôtres. » Cela veut dire exactement ce qui est écrit. Littéralement, à partir du texte Grec, il n’existe aucun moyen de le traduire ainsi: « Les apôtres pensaient très hautement d’eux. » Certaines personnes tentèrent de le traduire de cette façon, afin de préserver leurs doctrines, mais le texte dit littéralement que ces hommes étaient des apôtres notables.

Ensuite, il y a Athènes. Il y avait des croyants dans la ville (Actes 17 :34), mais aucune trace d’une Eglise. Et, en Éthiopie il y avait au moins un Chrétien, mais est-ce que cela veut dire qu’il y avait une église ? Ou que peut-on dire de Tarse ou de Bithynie ? Paul a été à Tarse pendant plusieurs années, mais il n’y est pas retourné pour au moins dix ans—il ne leur a même pas écrit une lettre ! Pierre a écrit aux pèlerins de la dispersion en Bithynie, mais il ne les a pas appelé une Eglise.

Pas tout dans les Ecritures n’est aussi net que nous aimerions que ce soit. Mais une chose est certaine: Aucun groupe de deux ou trois Chrétiens qui adoraient Dieu était connu comme une Eglise que les portes de l’enfer ne peuvent pas dominer. Cela prend beaucoup plus que de la « bonne camaraderie » pour détruire les œuvres du diable, détruire les portes de l’enfer, de frapper le diable dans les dents, et de faire tous les ennemis du Christ Son marchepied ! Nous avons désespérément besoin de la Fondation d’apôtres et de prophètes.

Des Hommes Apostoliques Plantent des Eglises… Des Eglises Ne Plantent PAS des Eglises !

Quel choc ce serait pour le monde religieux ! Si vous remontiez dans le temps et regardiez de plus près, vous réaliseriez quelle déviation cruciale nous avons fait de la norme du Nouveau Testament. Parce que nous nous sommes écartés du Model de Dieu en rejetant les Vérités Apostolique, Dieu a enlevé Sa Gloire et Ses Dons. Comme résultat de notre désobéissance flagrante, nous sommes confrontés à un dilemme. Comment pouvons-nous planter des Eglises si nous n’avons pas de dons apostoliques ?

Au lieu de crier à Dieu pour Son Intervention et pour le déversement de Ses dons, certains disent: « La solution est simple. Il suffit que les églises plantent d’autres églises. Pas de problème. Nous allons simplement mettre ensemble une équipe de personnes vraiment spirituelle, connaissant très bien leurs Bibles et l’église les enverra pour planter une église. » On dirait que c’est l’alternative évidente, n’est-ce pas ? Pourtant, ce n’est jamais arrivé comme cela dans la Bible. Jamais une fois une Église a planté une Église dans le Nouveau Testament. Pas même une seule fois.

Au début, la voie de Dieu pour propager l’Eglise a été de nommer et d’envoyer des hommes de stature apostolique et intime avec le Seigneur Jésus, dans les villes et les villages qu’Il visiterait plus tard.115 Cela était nécessaire, afin que Lui seul puisse ouvrir et diriger les « plantations ». Les hommes qui sont appelés et oints avec les Cadeaux Apostoliques et qui sont dirigés par le Chef, plantent les églises. Il n’y a pas d’autre manière.

Dans Actes 16, Paul essaya d’aller à Bithynie, mais l’Esprit du Seigneur l’en empêcha. Ensuite, l’appel Macédonien vint et il finit par la plantation d’une Eglise à Philippes. Paul n’a pas pu planter une Église en Bithynie, parce que Dieu n’était pas à l’origine de cela. Comme preuve, nous constatons que, plus tard, Pierre a écrit aux étrangers dispersés dans Pontus et Bithynie.116 Il ne les a pas appelé une Eglise de Dieu en Bithynie. Peter a écrit à un restant dispersé, qui pourrait se situer dans la catégorie de « l’Eglise universelle ». Dieu n’apas permis à Paul d’aller en Bithynie, mais à la place, l’appela à Philippes. Et cette Église de Jésus à Philippes a fini par être un grand atout pour lui dans la plupart de sa vie. Ils ont été partenaires dans l’Évangile avec lui, plutôt que d’être une douleur dans le cou, comme la plupart des autres Eglises, qui « connaissaient mieux » et qui atténuaient la Fondation Apostolique pour adapter leur chair et ego.

Il n’y a pas « d’églises jumelles » mentionnées dans la Bible. Antioche n’était pas une « église jumelle » de l’Eglise à Jérusalem. Il y avait beaucoup de croyants à Antioche avant l’arrivé de Barnabas ; et pourtant, ce n’est qu’après qu’il ait amené Paul dans la ville que le mot « église » a été utilisée.117

Dieu a jugé bon d’investir toute cette question d’établissement des églises dans des hommes, qui sont Doués pour la tâche (1 Thess 2 :7-16). Qui sait quelles découvertes passionnantes nous attendent alors que nous retournons à Sa Façon de faire les choses ? Vous pouvez me compter dedans ! Et vous ?

Comment Puis-je M’Accrocher à Cette Chose ?

Disons que vous avez un chandelier. Comment le garder ? Comment se préserver de la perte d’un chandelier ?

Comme ils l’ont appris à Ephèse, de faire de « bonnes œuvres » ne suffit pas à maintenir un chandelier.118 Personne ne pourrait faire plus de bonnes œuvres qu’ils ont en fait. L’appel d’un chandelier est de faire ce que le Père et l’Esprit Saint font—de pointer vers le Fils. « Souvenez-vous de la hauteur à partir de laquelle vous avez chuté, » Dieu les avait mis en garde. Rappelez-vous des hauteurs du Premier Amour. Exaltez-Le ! Notre travail est d’être fidèle avec le peu de choses, l’une après l’autre, en apportant toutes choses et tout le monde à une position L’honorant. Nous n’avons pas besoin de nous soucier de protéger quoique que soit, sauf de l’Honneur de Jésus. « A moins que le Seigneur ne bâtisse Lui-même la maison, elle est construite en vain » (Ps 127 :1).

Ne vous inquiétez pas de la protection du Chandelier. Ce n’est pas votre appel, et vous ne pouvez pas le faire par de bonnes œuvres, de toute façon ! Rappelez-vous les hauteurs du Premier Amour. Rappelez-vous comment vous aviez fait de bonnes œuvres au début, et faites ce genre d’activité ! Ne vous avisez pas d’oublier le Premier Amour, car Il est celui que vous élevez. Vous n’êtes pas seulement en train de faire de bonnes choses—vous élevez aussi Jésus Christ. Votre amour pour Lui est ce qui brille dans le monde entier, afin qu’ils puissent savoir que vous êtes Ses disciples, alors que vous exprimez l’amour envers l’un l’autre et à Lui.119

Un Chandelier est un peu une entité mystérieuse qui n’est ni ici ni là-bas et n’a pas de beauté ou de majesté. Cela n’arrive pas avec votre observation minutieuse.120 Donc ne vous accrochez pas à lui ! Jérusalem changea radicalement en un seul jour (Actes 8 :1)—et est-ce que quelqu’un est revenu plus tard en disant: « Rappelez-vous les jours de gloire, lorsque nous baptisions les gens de gauche et de droite ? Rappelez-vous quand … » ? Tous ceux qui ont cette attitude rate/manque le point entier !

Les Chandeliers ne sont pas destinés pour s’y accrocher. Jérusalem changea en un battement de cœur, et toute personne qui regarda en arrière en disant: « Rappelez-vous combien elle était grande, » a raté l’ensemble du point du Chandelier. Ce n’est pas une chose. Ce n’est pas une entité que vous essayez d’établir pour vous y accrocher ensuite. Notre travail consiste simplement à vivre pour Lui qui est mort pour nous, et de donner nos vies pour les uns les autres.

Notre travail est de garder nos regards fixés sur le Fils, et ensuite, ce que Dieu choisit de faire pour exalter Son nom est Son affaire. Laissez-Le le protéger, s’il doit être protégé. Il sera conservé par Sa grâce, Sa faveur imméritée. Comme dans le premier siècle, ainsi de nos jours, la grâce de Dieu sera évidente. Nous ne serons jamais en mesure de forcer quelque chose à se passer et ensuite renforcer notre emprise sur elle, afin de s’assurer qu’elle ne tombe pas en ruines.

Je suis pour des Chandeliers, mais ce que j’essaye de dire est que ce n’est pas notre travail de provoquer la chose! « A moins que le Seigneur ne bâtisse Lui-même la maison, elle est construite en vain. » Bien sûr, nous avons un rôle à jouer dans toute cette affaire—de s’assurer que tous les éléments soient présents, recherchant un environnement qui soit tous les jours en public et de maison en maison, nous positionnant à vivre dans un accord et dans l’obéissance de la foi, pour que nous puissions recevoir Ses Dons. Mais ce n’est pas un gadget. Lorsque des milliers de Chrétiens quittèrent Jérusalem en l’espace de quelques heures et que seuls les apôtres restèrent, ils ne purent pas dire: « Hé, attendez une minute, nous aurions du changer notre approche et alors nous n’aurions pas eu toutes ces persécutions. »

Cette persécution n’était pas nécessairement un échec de la part des gens, quoique cela ait pu l’être. Peut-être qu’ils ne sont pas allés à Jérusalem, en Judée, et aux parties les plus éloignées de la terre, ainsi Dieu dispersa tout le monde. Mais ce n’était pas nécessairement un échec. Philippe a été appelé hors d’une « porte ouverte » pour une seule personne (l’eunuque Ethiopien) sur la route de Gaza. Cela ne fait pas beaucoup de sens à notre mentalité à gagner tout le monde—pour Christ. Quelle chose folle que Philippe a faite ! Ou était-ce autre chose ? La manière dont Dieu fait Ses affaires est bien au-delà de notre capacité à saisir et à comprendre. Donc n’élaborez pas toutes les grandes lignes dans une tentative de faire ou de produire un Chandelier et ensuite de s’y accrocher de façon malsaine.

Le Royaume de Dieu n’est ni ici ni là ; Il est en vous. Jésus a dit cela. Il n’y a pas de beauté ou de majesté que l’on peut être attiré par Lui. Ce n’est pas un modèle d’exposition à mettre sur une étagère: « Regardez à notre Chandelier ! » Maintenant, il est possible que Dieu veuille l’utiliser comme un modèle de communauté, un modèle d’Ekklesia, pour que tout le monde puisse la voir. Il pourrait le faire encore aujourd’hui, comme Il l’a fait (pour un temps) à Jérusalem et à Thessalonique. Mais il ne faut pas s’y accrocher et essayer de faire bouger les choses, refusant de lâcher ce que vous avez. Ce n’est pas votre travail. Votre travail consiste à élever Jésus-Christ et de Lui soumettre toutes choses, jusqu’à ce que chaque ennemi soit Son marchepied.

Il y a tout un monde de différence entre l’attitude dont je parle et l’approche religieuse que nous voyons autour de nous. C’est tout à fait un autre mode de pensée. Les motivations ambitieuses et orgueilleuses deviennent impensables et grotesques, lorsque vous êtes amoureux du Seigneur Jésus, et quand vous êtes impatients de vivre pour Lui et de Lui plaire d’abord et avant tout. Construire votre propre « royaume » pour Lui avec des mains d’homme semble être un projet noble, mais les résultats ne peuvent pas se comparer aux grandes richesses de s’attendre à Lui et regarder pour voir comment Il choisit de se manifester Lui-même sur la terre ! Soyez toujours prêts et vigilants, sincèrement consacrés aux affaires de votre Père, mais ne vous avisez pas à prendre les rênes dans une tentative de « commencer » quelque chose. Comprenez-vous ? Cela peut ressembler à une différence subtile dans un premier temps, mais une fois que vous commencez à le faire, Dieu rendra Ses voies de plus en plus claires.

Dieu ne nous a jamais donné une méthode pour réaliser Ses desseins pour sauver les âmes—Il nous a donné une personne, l’Homme Jésus Christ.121 De la même façon, Il ne nous a jamais donné des méthodes pour accomplir Ses desseins dans l’Église, mais plutôt des personnes « remplies de l’Esprit Saint et de Sagesse » (Actes 6 :1-7). Il n’y avait pas de méthodologie sur la façon de traiter les veuves. La réponse a été des hommes. La méthode de Dieu pour le salut de l’homme a été Jésus-Christ. De même, dans Son Église, c’est l’Homme Jésus Lui-même s’exprimant à travers des hommes pour résoudre des problèmes et donner des solutions.

Les chemins de Dieu ne peuvent pas être trouvés dans un joli petit guide de « comment faire ». Sa réponse à tous les problèmes et complications dans l’Eglise n’est jamais un ensemble de méthodes que vous pouvez imiter. Ce sont des hommes ! Ce sont des hommes remplis de l’Esprit de Jésus-Christ!122 La réponse de Dieu est des hommes dotés de « Puissance d’en Haut ». C’est la façon dont cela a toujours été et c’est la manière dont cela continuera à être.

« En effet, vos pensées ne sont pas Mes Pensées et Mes Voies ne sont pas vos voies, déclare l’Eternel. Le Ciel est bien plus haut que la terre. De même, Mes Voies sont bien au-dessus de vos voies, et Mes Pensées bien au-dessus de vos pensées » (Esaïe 55 :8-9).

« En effet, qui parmi les hommes connaît les pensées de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui ? De même, personne ne peut connaître les pensées de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu… Mais l’homme naturel n’accepte pas ce qui vient de l’Esprit de Dieu, car c’est une folie pour lui ; il est même incapable de le comprendre, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. L’homme dirigé par l’Esprit, au contraire, juge de tout et n’est lui-même jugé par personne. En effet, qui a connu la pensée du Seigneur et pourrait l’instruire ? Or nous, nous avons la pensée de Christ. » (1 Corinthiens 2 :11, 14-16).

C’est une grosse erreur d’imiter des méthodes, comme si vous pouviez calculer avec votre intellect la manière dont Dieu veut faire quelque chose. Criez à Lui pour obtenir des réponses: « Ne vous donnez aucun repos et ne Lui donnez aucun repos jusqu’à ce qu’Il établisse Jérusalem et fait d’elle la louange de la terre » (Esaïe 62 :6-7). Mais ne vous appuyez pas sur votre propre compréhension. C’est une erreur fatale. Le Seigneur ne vit pas dans des maisons (ou villes) construite par les hommes ;123 Il vit dans les hommes !

Où Est Votre Maison ?

Où habitez-vous ? A quelle « église allez-vous » ? Cela peut sembler être des questions très raisonnables à notre pensée du vingt et unième siècle. Pourtant, un pèlerin, un étranger, un non résident ne peut pas être sûr de l’endroit où il vit. « Où est votre église de maison ? » Quelqu’un demandera. « Quoi ? Ma maison est aux Cieux ! Elle est dans les Cieux, et c’est en Marie et en Kent et en Don et Tammy et Maggie et Jeff et Katie et Ross ! » Où est votre maison ? Vraiment ?

C’est quelque chose que vous avez besoin de saisir. Il est bon de se battre avec où est votre situation géographique et de se demander: « Et si une grande persécution frappe cette ville ? Où en serait l’Église ? » Eh bien, elle continuera à être dans Dave et Tim et Cindy et Kathy et Vicki et en tous les autres. Où est l’Eglise de toute façon ? Où est votre investissement ? « Vous (des personnes !) êtes le sceau de mon apostolat », dit Paul aux Corinthiens. « Vous êtes des lettres vivantes lues par tout le monde. » Si Dieu décide de détruire ce que nous appelons un Chandelier en une seule journée, par le biais de la persécution ou d’autres moyens, Dieu continue à aller de l’avant. Son Royaume continuera à progresser et à grandir d’une manière ou d’une autre ! Il n’est pas limité aux heures et lieux, et Il n’est pas déterminé par une structure organisationnelle. Pour une raison ou pour une autre, il y a une Gloire croissante, car c’est bâtit ou édifier dans des personnes.

Maintenant, est-ce que cela annule l’importance de l’Eglise locale ? Pas du tout ! Le cœur de Dieu est dégoûté par la façon dont les hommes ont utilisé le concept de « l’Eglise universelle » comme une excuse pour l’égoïsme et l’individualisme. Mais ce que je dis est la chose suivante: Il ne s’agit ni d’un ici ou là-bas Royaume. Ne vous y accrochez pas. Jusqu’à ce que nous retournions au Père, ne vous y accrochez point. Permettez-Lui de faire comme Il veut, jusqu’à ce que toute la Gloire de Dieu puisse être vue. Il a des raisons pour tout ce qu’Il fait, même les dispersions et les persécutions. Attendez pour Son calendrier/Temps et laissez Dieu construire le bâtiment. Si le Seigneur ne bâtit pas la maison Lui-même, elle est construite en vain. Soyez fidèles et criez à Dieu pour l’expression de Sa Présence, par égard pour Sa Gloire, pas pour votre propre confort. Non pas pour que vous soyez heureux ou engloutis par une « bonne camaraderie. » Tout cela, n’est pas pour vous, de toute façon. Il est DIEU, dont l’Honneur est en jeu !

Le Vrai Royaume et Chandelier ne peuvent jamais tomber. Il ne peut pas être vaincu ou perdu, alors que nous investissons intimement en présentant tout homme parfait en Christ. Nous investissons dans les gens et nous luttons pour présenter l’un l’autre parfait dans le Christ alors que nous vivons pour les uns les autres chaque jour—c’est la manière que Son Royaume reste intact. Il serait utopique de penser que vous pourriez avoir une « Eglise », sans le genre de relations qui soient quotidiennement en public et de maison en maison ; confessant les péchés l’un à l’autre ; joints et liés ensemble ; une partie se réjouit, tous se réjouissent ; une partie souffre, tous souffrent.124

Parce que le Royaume n’est pas « ici ou là », mais dans les gens, il est possible pour quelqu’un de vivre au milieu d’un chandelier et recevoir aucun bienfait de lui. Parce que le Royaume de Dieu n’est pas en lui, il ne pourrait même pasréaliser qu’il y a un chandelier, et donc passer tout son temps à se plaindre et à murmurer à propos de la façon dont les choses pourraient être mieux (le mot clé ici est « choses »). Il s’agit d’un ni-beauté-ni-majesté genre de Royaume qui est « ni ici ni là. » Il est en vous ! Vous pouvez être en plein milieu de celui-ci et ne pas en bénéficier du tout. Même ne pas être touché par lui ! Vous pouvez toujours être votre vieux vous-même: négligé, charnel, autonome, conduit par les désirs de la pensée et de l’imagination, sans recevoir aucun bienfait/avantage du tout. C’est parce que ce n’est pas une chose—c’est la Gloire de Dieu dans les hommes. Maintenant, certainement, si Dieu est vraiment là, vous ne « tromperez » pas beaucoup de gens dans votre hypocrisie comme vous pourriez le pensez, et « comme Jannès et Jambrès votre folie deviendra évidente pour tous », si vous ne vous repentez pas dans « l’espace de temps » que votre Père vous accorde. Vous ne pourrez pas vraiment être un « membre » de la Vie du Christ, si vous pouvez continuer facilement dans le péché, sans conscience ou effort pour changer (1 Jean 3), et si vous ne vous repentez pas dans la Grâce et le temps qui a été pourvu, éventuellement votre volonté de partir prouvera que vous n’avez jamais été parmi nous.

La Déité même du Christ est une plaisanterie pour le monde, lorsque Ses disciples vivent leur vie de manière individualiste. Mais quand nous sommes vraiment un ensemble, ayant tout en commun et ne comptant rien comme le nôtre, Sa Divinité et tangible Seigneurie sont indéniables ! Notre unité en tant que peuple est la preuve de notre unité avec le Père et Jésus-Christ—le témoignage de la Divinité du Christ.

Vision Pour Les Constructeurs

Voici quelque chose à laquelle vous avez peut être jamais pensé auparavant. C’est du genre assez subtil, car c’est à voir avec des questions internes. Avec toutes les visions extraordinaires dans le cœur de Paul pour l’expression corporelle pas encore réalisée de la Vie de Jésus, comment pouvait-il quitter ville après ville, après y avoir passé pas plus de 24 mois ? Et, ne connaissant pas encore toutes les statures et productivités non réalisées dans la vie des individus, comment pouvait-il consacrer une moyenne de seulement 4 à 6 mois dans un lieu ?

Ayant vu la Réalité de l’Eglise, comment pouvait-il partir quand elle était encore à ses débuts ? Quand était-ce sous-développé ? Quand y avait-il des choses non achevées ? Et quand il regarda autour de lui et vit beaucoup de choses qui n’étaient pas vraiment la façon qu’il avait envisagée dans son cœur, comment pouvait-il partir ? Comment pouvait-il juste partir et laisser des affaires non terminées, quand il avait eu une Révélation de ce que Dieu faisait, et qu’il savait le désir de Dieu pour une Habitation par Son Esprit ?

Dans des vies individuelles, ainsi que dans l’expression corporelle, tout ne répondait pas à ce que Paul avait écrit. Vrai ? Et pourtant, il partit ailleurs. Pourquoi n’est-il pas resté 20 ans dans un seul endroit et n’a-t-il pas continué à investir ? Peut-être que c’était un manque de compréhension. Il semblait rester dans les villes de plus en plus longtemps alors que sa vie continuait, donc peut-être qu’il grandit en compréhension.

Plus probablement, toutefois, c’était une plus grande vision qui le conduisait à continuer au lieu prochain. Sûrement que son cœur était brisé pour le potentiel non réalisé chez les jeunes Chrétiens, mais il les confiait à « Dieu et à la Parole de Sa grâce, qui peut édifier et donner l’héritage parmi tous ceux qui sont sanctifiés » (Actes 20 :32).125

Que cette vision plus élevée puisse être la pose des Fondations que d’autres ne pouvaient pas poser, en faisant confiance à Dieu pour pourvoir les autres dons essentiels pour bâtir sur la Fondation ? « J’ai posé un fondement » et« chaque homme doit veiller à la façon dont il construit sur celle-ci » (1 Cor 3 :10). Peut-être ce qui conduisit Paul vers d’autres endroits était de savoir la Vocation sur sa vie—L’Appel pour poser les Fondations que d’autres hommes ne pouvaient pas poser. Et alors qu’il était capable de poursuivre et de les amener à maturité, ainsi en était capables d’autres hommes avec leurs dons de construction sur la Maison. Alors peut-être que Paul voyait la nécessité de déployer les dons de Dieu dans la façon la plus économique.

Non seulement cela, mais il ne voulait pas les voiler en séjournant trop longtemps pour favoriser une relation déplacée, une dépendance malsaine. Le bâtiment sera toujours un peu moins que le rêve trouvé dans le cœur de l’architecte—les coins peuvent être pas assez carrés, le travail de finition peut-être un peu bâclé, et les instructions ne sont pas toujours suivies d’assez près en raison des libertés prises et des « meilleures idées » de l’artisan.

Quand un architecte a une vision et la dessine sur papier, il donne la vision au chef de chantier, et dit aux artisans ce qu’il veut. Bien sûr, il envisage un escalier qui est parfait et des portes qui ne grincent pas, mais qui soient parfaitement carrés et d’aplombs. Sa vision n’est jamais avec des portes qui ne ferment pas. En raison de la fragilité humaine, et parce que les artisans prennent des libertés, la vision est toujours plus élevée que le bâtiment lui-même. « Eh bien, j’ai une meilleure idée », l’artisan se dit: « Je pense que cela devrait être plutôt de cette façon. » Je suis sûr que cela se passe ainsi sur les chantiers de construction. L’artisan n’aime pas la manière dont cela ressemble ou la manière dont cela fonctionne, ou peut-être seulement qu’il ne dispose pas de toutes les matières en face de lui. Les choses arrivent de telle manière que le bâtiment est toujours un peu moins que le rêve dans le cœur de l’architecte. Néanmoins, il ne peut pas être sur le chantier 24 heures par jour, ni qu’il veuille l’être. Il serait une douleur dans le cou, s’il l’était ! Courir autour des gens, regarder au-dessus des épaules des gens tout le temps … ce n’est pas censé être de cette façon.

En outre, la vision de l’architecte ne peut pas être parfaite non plus, car la faiblesse humaine est un facteur. Seul le Maitre Apôtre peut faire du travail de génie sans faille. Le niveau des dons varient d’homme à homme, on le voit bien dans les Douze, ainsi que dans le reste des apôtres de la Bible. Et la clarté de la vision peut être obscurcie par le péché personnel dans la vie d’un homme. Ces deux facteurs auront des conséquences dramatiques sur la Fondation finale et l’intégrité de la structure. La révélation de Jésus à l’architecte et sa réponse à celle-ci fixera les limites et déterminera si oui ou non il s’agit d’une identité corporelle que les portes de l’enfer ne pourront pas prévaloir (Mt 16 :16-18).

Individuellement, bien sûr, nous ne devons pas être limités par un autre homme. En d’autres termes, dans votre don et votre appel, vous n’avez pas besoin de tomber dans les péchés d’une autre personne. Mais, en même temps, la structure corporelle qui s’élève est liée à la vision de l’architekton (le maître bâtisseur) et la Fondation de la Révélation qu’il établit/pose.

69. Pour plus de profondeur sur le thème des chandeliers, écrivez et demandez pour un livret intitulé « Communauté ? Maison d’Eglise ? Ou y a-t-il un niveau encore plus haut ? C’est au sujet de la Vie de Zoé ! » Retour

70. Actes 17 :26-27, 16 :6-10 ; Luc 10 :1. Retour

71. Par exemple, nous envoyons un groupe de personnes pour commencer « une église », parce que nous avons de l’argent dans le budget dont nous nous sentons coupables. Ou, parce que d’autres groupes le font, nous pensons que nous devrions aussi planter des églises. Ou nous envoyons une émanation, parce que nous devenons tellement plus nombreux que cela semble mieux que d’acheter un bâtiment plus grand. Ou les anciens et les diacres se disputent, et nous nous décidons de diviser et de former une nouvelle congrégation, émanant de notre désir de pureté. Ou parce que nous avons lu quelques livres stupide de psychologie, visant à être un livre sur la croissance d’église qui dit que nous devrions « nous diviser » après que l’on arrive à un certain nombre de personnes—peu importe que cela soit TOTALEMENT non Biblique et évoque la théorie de « la sagesse humaine ». C’est assez sûr de dire, que quatre-vingt-dix-neuf pour cent des Eglises d’Amérique ont leur origine dans l’une des catégories ci-dessus. Pourtant, ce sont tous des moyens clairement non Biblique pour commencer une Eglise. Retour

72. Mat 18 :18 (voir le texte original Grec). Retour

73. « La Gloire de cette maison sera plus grande que la gloire de l’ancienne maison, » dit le Seigneur Tout-Puissant. « Et en ce lieu, Je donnerai la paix », déclare le Seigneur Tout-Puissant. (Ag.2 :9) \

« Quand vous entrez dans une maison, d’abord dites : ‘Paix à cette maison.’ Si un homme de paix st là, votre paix reposera sur lui, sinon elle vous reviendra. » (Luc 10 :5-6 )

Beaucoup de gens pensent qu’ils auront la paix dès que la situation de la famille s’améliorera, ou que le conflit conjugal sera résolu, ou quand ils trouveront le bon emploi. Mais ces choses ne vous accorderont jamais la paix. Jamais. La paix de Dieu est donnée. Elle ne vient jamais par l’absence de frustrations, d’épreuves, ou de « mauvaises » situations extérieures. De même, les fondations sont données, comme Dieu l’estime nécessaire, en Son temps et à Sa manière. Retour

74. Rev 1 :13, 2 :1. Retour

75. 1 Cor 14 :24-25. Retour

76. De la puissance venait de Jésus pour guérir les malades. N’était-Il pas Tout—Puissant ? Eh bien, bien sûr qu’Il l’était ! Mais la puissance venait de Lui et Il ressentait de la puissance le quitter quand la femme avec l’hémorragie fut guérie. Comment pouvait-Il avoir le sentiment de cette puissance le quitter avec un approvisionnement infini de cette puissance ? D’une manière ou d’une autre, Dieu donne une plus grande présence, quand Il veut donner une plus grande présence. Là où deux ou trois sont réunis, et lorsque vous êtes ensemble et que la puissance du Seigneur Jésus est présente—ce sont des moments où Dieu se manifeste d’une plus grande manière. Pourquoi l’infidèle tombe sur son visage, et crie: « Dieu est véritablement omniprésent ! » Il y avait eu une manifestation de Dieu avec Son Peuple à ce moment-là, et l’incroyant y a répondu. Retour

77. 1 Cor 3 :10-11. Retour

78. Mat 7 :21-27. Retour

79. Apo 1 :12-18. Retour

80. Mat 7 :26. Retour

81. Pour plus en savoir sur ce sujet, écrivez et demandez pour « Une Révélation du Christ. » Retour

82. Es 62 :1-12, 2 :1-4, 28 :6, 58 :12 ; Ag 1 :12-14, 2 :3-9, 2 :23 ; Zac 4 :1-14, 8 :1, 9. Retour

83. Dans la prophétie Biblique, l’huile (utilisée pour l’onction) représentait l’Esprit de Dieu. Retour

84. Rev 2 :1-2. Retour

85. Rom 1 :5. Retour

86. 2 Cor 4 :6 ; Mat 5 :14 ; Phi 2 :15. Retour

87. Prov 29 :18. Retour

88. Gal 3 :1 (Version Amplifiée) ; 1 Cor 2 :1-5 ; 1 Thes 1 :4-6 ; Rom 10 :14-15. Retour

89. 1 Jean 3 :2-6. Retour

90. Mat 7 :24-27 ; Mat 16 :16-18. Retour

91. Mat 28 :18-20. Retour

92. Col 1 :28-29. Retour

93. Eph 4 :11-16 ; 1 Cor 12. Retour

94. Né 4 :10. Retour

95. Rév 1 :13,  2 :1, 5. Retour

96. Eph 4 :11-12 ; 1 Cor 14 :14. Retour

97. 2 Cor 3, 4. Retour

98. Les Actes 17 :1-10. En fait, Paul aurait pu y être un peu plus longtemps que cela (Phil 4 :16). Retour

99. Voici une analogie. Quand une substance étrangère entre dans mon corps, il réagit en envoyant des globules blancs pour les entourer et les avaler. La matière étrangère est prise en charge par l’organisme fonctionnant normalement. Et il en est de même avec le Corps du Christ—si une pure révélation de Jésus est mise en place, alors tout ce qui n’est pas du Christ sera entouré et traité. L a substance « étrangère » dans le Corps ne sera pas autorisée à survivre. Elle ne sera pas en mesure de coexister avec le Corps du Christ. Ainsi, il n’est pas obligatoire que les hommes apostoliques soient là, une fois que la base est posée. Si c’est une pure fondation, elle se purifiera et se nettoieraelle-même, parce que les hommes ont vu Jésus Christ. Retour

100. Pour une raison ou pour une autre, ils ont réussi à se débrouiller sans ces choses en ces jours-là. Mais ils écoutaient intensément chaque parole qu’il disait, chaque fois qu’ilétait en mesure d’être avec eux (Actes 20 :7-12, 31-38). Retour

101. Mat 23 :8-11. Retour

102. Le modèle apostolique n’est pas que les hommes soient recrutés et licenciés. Ils ne partent pas pour aller à une « plus grande œuvre ». Au contraire, une fois que commence une relation, cela continue. Ce n’est pas un tremplin pour autre chose. Cela s’atténue et augmente et il y a des temps et des moments où c’est plus important que d’autres, mais l’homme apostolique en fait toujours partie. Retour

103. Un exemple de cette relation a été l’Eglise de Corinthe. Paul a dit: « Même si je ne suis pas physiquement présent, je suis avec vous dans l’esprit. Et j’ai déjà porté un jugement sur celui qui l’a fait, comme si j’étais présent » (1 Cor 5 : 3). En substance, il disait: J’ai jugé cet homme, même si je ne suis pas là ; je l’ai déjà jugé, et voici ce que je veux que vous fassiez—maintenant faites-le. Et, dans la deuxième lettre à Corinthe, Paul poursuivit en disant qu’il avait pris cette ligne d’action, non seulement pour le bien de la partie coupable, mais aussi pour prouver qu’ils lui seraient obéissants. Lisez-le. C’est ce qui est dit. C’était un test clair de son autorité dans l’Église. Leur réponse à Paul était la preuve de son apostolicité. Retour

104. Voir, par exemple, 1 Cor 1 :11, 7 :1. Retour

105. Actes 20 :22-38. Retour

106. Actes 14 :12-20, 12 :21-24 ; Rév 19 :9-11. Retour

107. Phil 4 :15. Retour

108. Jean 7 :37-39 ; Rév 22 :1-2 ; Eze 47 :1-12 ; 2 Cor 1 :3-5. Retour

109. Pour une description détaillée du chandelier, voyez Ex 37 :17-24. Gardez à l’esprit qu’aucun de ces détails sont le fruit du hasard. Le chandelier avec ses branches et bourgeons était une copie et l’ombre de ce qui est dans les Cieux—la réalité se trouve dans le Christ (Col 2 :16-17 ; Héb 8 :5, 10 :1). Retour

110. Par le commandement de Dieu, le chandelier devait être martelé d’une seule pièce d’or pur. Prenez note de l’application pour l’Eglise: un pain, un lot pur sans levure (1 Cor 5 :7), tous ensemble en un accord, joints et liés ensemble, condensés, ayant une seule pensée, formant un nouveau homme (« le Christ »—1 Cor 12 :12). Retour

111. 1Tim 2 :5 ; 1 Cor 15 :20-23 ; Col 1 :18 ; 1 Cor 15 :56-57. Retour

112. Pour en savoir plus sur le sujet du Christ dans/enles hommes accomplissant les œuvres de Dieu, écrivez pour la cassette « When Sent, satan Falls. » Quand Dieu envoie Son peuple, Jésus voit satan tomber comme l’éclair, et Il saute de joie dans l’Esprit Saint. Nous allons partout où Il nous envoie, en faisant ce qu’Il nous appelle à faire. Puis Il suit par Son Esprit visitant les villes et villages, et Son travail est terminé ! Nous allons là-bas pour préparer la voie du Seigneur (voir Luc 10 :1-24). Retour

113. Voir les Territoires : Une Relation Vivante. Retour

114. Rom : 15 :20,16 :7. Retour

115. Luc 10 :1. Retour

116. 1Pierre 1 :1. Retour

117. Actes 11 :19-26. Retour

118. Apo 2 :1-5. Retour

119. Jean 13 :35. Retour

120. Luc 17 :20-21 ; Es 53 :2. Retour

121. 1Tim 2 :3-7. Retour

122. Actes 4 :23-31 ; 2 Cor 4 :6-7 ; Phi 4 :2-3 ; Col 4 :12 ; 1 Thes 3 :1-5 ; 1Tim 1 :3-7, 4 :11-14. Retour

123. Actes 7 :48-50 ; Apo 21 :22. Retour

124. Col 1 :28-29 ; Actes 2 :46, 4 :32, 5 :42 ; Jacques 5 :16 ; Eph 4 :16 ; 1 Cor 12 :26. Retour

125. Comme Paul quittait l’église d’Éphèse (Actes 20 :17-38), il dit aux anciens qu’ils ne reverraient jamais son visage. Ensuite, ils s’accrochèrent à lui et pleurèrent. Ce n’était pas mauvais, d’ailleurs. Ce n’était pas de l’idolâtrie ou l’adoration d’un homme. C’était l’expression de gens qui ont vraiment vu Jésus dans l’un l’autre. C’étaitcorrect et Paul ne les blâma pas pour cela. Il déchira ses vêtements en une autre occasion quand il y avait culte d’hommes. Mais quand Paul quitta Ephèse, ilpleura avec eux. Il avait une vision plus élevée qui le conduisait à continuer dans d’autres villes, même si son cœur était brisé avec le potentiel non réalisé qu’il avait vu collectivement et individuellement. Ilcontinua, en les confiant à Dieu et à la Parole de Sa Grâce. Retour

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon