Partie 4: Ce Qu'Ils Sont... Et Ce Qu'Ils Ne Sont Pas!

Fondations Apostoliques et Modèles Apostoliques - Partie 4

6/1/1987

Jésus est la Norme pour le déploiement de tous les dons. Ce n’est pas Son Corps, sauf si il dispose de tous Ses dons. Qu’est-ce qu’était Jésus comme apôtre ? Était-Il différent comme prophète que ce que nous voyons aujourd’hui ? (Vous feriez mieux de le croire !) Quel genre d’évangéliste, berger (« pasteur »), ou enseignant était-Il ? Jésus Seul est la règle ou le mètre que le Père utilise et Il est l’interprétation de tous les Dons et de toutes les Écritures. Ce serait une grave erreur d’utiliser Paul comme modèle pour la compréhension de l’apostolique. Paul n’est pas la norme de l’apostolique ; JESUS est la Norme. La vie de Paul ne nous donne qu’une image partielle de l’ensemble de la vie apostolique de Jésus.

Les Bâtisseurs Sous La Direction Du Chef

Comme avec notre Seigneur et Chef Apôtre, les apôtres de Dieu sont des constructeurs ou des architectes sous la Direction du Chef.36 Paul décrit l’Eglise de Corinthe comme le champ de Dieu, l’édifice de Dieu, et Paul se décrit lui-même comme un maître d’œuvre. « Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, comme un sage architecte, j’ai posé la base, et un autre construira dessus. Mais que chacun prenne garde comment il bâtit sur elle. »

Paul s’appelle lui-même un maître d’œuvre. Maintenant, c’est une déclaration assez radicale, venant d’un homme qui n’était pas l’un des douze apôtres de l’Agneau ! Paul a été un maître d’œuvre, mais pas Le Maître d’Œuvre. Voila ce qu’est un apôtre—un bâtisseur de la Maison.

Quand Moïse construisit le lieu d’habitation de Dieu, il l’avait fait selon le modèle qu’il avait vu.37 Ceci n’est pas à saisir intellectuellement, donc vous aurez à mâcher un tant soit peu sur celle-là. Pour que la Maison soit construite, il doit y avoir un constructeur/entrepreneur qui puisse lire les plans. Il doit avoir un architecte/bâtisseur qui puisse VOIR. Les maçons, les charpentiers, les plombiers et les artisans peuvent être les meilleurs du monde dans leurs métiers, mais sans la vision de l’architekton et les services aux saints, ils ne seront pas en mesure de construire une habitation unifiée de Dieu, qui est jointe et liée ensemble. Le rôle de l’apôtre est d’être le fer de lance pour lancer un dessein, ce qui permet aux saints de suivre et d’utiliser leurs propres dons à pénétrer dans les choses de Dieu. L’Eglise est construite sur la Fondation d’apôtres et de prophètes et par conséquent devient une habitation de Dieu par l’Esprit.38

En dehors d’une Fondation fondée par un architecte, il ne peut y avoir d’habitation de Dieu par l’Esprit. Le mieux qui puisse en résulter est une sorte de bâtiment décousu, chaotique, connu pour son caractère météorique—c’est-à-dire, cela ira dans un embrasement de gloire et reviendra aussitôt dans un nuage de fumée. Ce genre « d’églises » sera réactif et enthousiaste à propos d’idées, mais dans la pratique, elles devront être constamment aidées. Il y aura peut-être des talents, des capacités, des cadeaux glorieux et des vocations au sein du Peuple de Dieu. Mais, sans l’intuition prophétique et le caractère apostolique des hommes qui peuvent VOIR et bâtir ce qui existe dans le domaine invisible, le résultat est le chaos.

En dehors d’une relation vivante avec un architecte, même les plus qualifiés des plombiers, menuisiers, électriciens gâcheront tout. Peu importe comment excellents ils sont, ils vont faire un gâchis, s’ils travaillent en dehors de celui qui peut lire les plans—l’architecte. Le produit final sera un motif grandiose d’une minute et pourri la suivante. Cela sera marquée par les oscillations de la pendule—montée en flèche et redescendre pour s’écraser. Des cycles continus de réussite et d’échec en échec frustreront les gens. Des nouvelles idées et programmes pourront sembler, pour un temps, rapiécer les trous, mais elles se révèleront comme rien de plus que des pansements adhésifs sur un cancer. La structure ne sera pas marquée par une Gloire croissante/grandissante.

L’Habitation de Dieu sera toujours croissante dans la Gloire. Cela ne sera pas une expérience sporadique, genre montagnes russes. La construction de la Maison de Dieu sera caractérisée par toujours plus de gloire, douleur, travail et sueur. Nous avons été maudits à faire notre travail « par la sueur de notre front ». C’est coûteux de construire une Maison de Dieu, et il y a certainement une croix impliquée. Vous aurez besoin de pas mal de bois afin de démarrer. Et le fait est indéniable que vous aurez besoin des plans et du lecteur de plan en face de vous, pour assembler les dons de Dieu en une structure compactée et unifiée, qui va vers le HAUT (plutôt que dans des directions dispersées).

Pas Tous Les Mêmes

Comme avec toute la création de Dieu,39 même les apôtres sont donnés à l’Église avec différents degrés de gloire. Il existe différents types de gloire ; c’est vrai des différents types d’oiseaux et d’animaux et même des corps de ressuscités. : ) Eh bien, c’est également vrai dans l'Église—en particulier des hommes apostoliques. Il y avait seulement un apôtre Paul au premier siècle—alors pourquoi aurions-nous besoin d’être juste comme lui dans le but d'être un apôtre aujourd'hui ? Qui a fait ce que Paul a fait ? Personne. Mais il y en avait encore vingt-trois énumérés dans le Nouveau Testament. Vous n'avez pas à être comme Paul pour avoir le don d’apôtre sur votre vie. Personne d’autre n’a été comme Paul. Même Pierre a dit : « Je ne comprends pas tout le temps Paul. Cet homme est un peu profond. Mais, il vaut mieux ne pas déformer ses propos. » Pierre a dit cela dans 2 Pierre 3.

Paul était un évangéliste, un enseignant, et un apôtre.40 Mais un homme peut être un apôtre, sans être un enseignant ou un héraut. Il sera peut-être un mauvais orateur sur une plate-forme, toutefois capable de « vous anéantir/écraser » pendant le dîner ! Rappelez-vous qu’un apôtre ne sera pas nécessairement impressionnant par ses capacités d’orateur. Quelqu’un qui n’a pas les trois dons distinctifs que Paul avait (quelqu’un avec le don d’un apôtre, mais pas nécessairement celui d’un messager ou d’un enseignant), n’apparaîtra peut être pas comme un grand orateur. Mais simplement parce qu’il ne peut pas communiquer publiquement ne signifie pas, qu’il n’est pas un apôtre de Dieu. En fait, vous trouverez qu’il peut faire beaucoup de travail pendant le dîner ou une promenade de quatre heures. : )

Gardez à l'esprit qu’un apôtre n’écrira pas nécessairement des Écritures, non plus. Seulement cinq des vingt-trois apôtres écrivirent graphe (les écrits)41, et quelques livres ont été écrits par des hommes qui n’étaient pas appelés apôtres. Pourtant, chaque apôtre a écrit des lettres vivantes. Et comme ils influencèrent la vie des gens, ils étaient connus par leur fruit.

Reconnus Par Leur Fruit

« En effet, nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, la construction de Dieu. Conformément à la grâce que Dieu m’a donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre construit dessus. Cependant, que chacun fasse attention à la manière dont il construit dessus, car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, à savoir Jésus-Christ. Que l’on construise sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin ou de la paille, l’œuvre de chacun sera dévoilée: le jour du jugement la fera connaître, car elle se révélera dans le feu et l’épreuve du feu indiquera ce que vaut l’œuvre de chacun. Si l’œuvre que quelqu’un a construite sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si son œuvre brûle, il perdra sa récompense ; lui-même sera sauvé, mais comme au travers d’un feu. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l’Esprit de Dieu habite en vous? Si quelqu’un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et c’est ce que vous42 êtes. » (1 Corinthiens 3 :9-17).

« Si je ne suis pas un apôtre pour d’autres, cependant, sans aucun doute, je le suis pour vous. Car vous êtes le sceau de mon apostolat dans le Seigneur » (1 Corinthiens 9 :2).

« Commençons-nous de nouveau à nous recommander nous-mêmes ? Ou avons-nous besoin, comme certains, de lettres de recommandation pour vous, ou alors de votre part ? C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans notre cœur, connue et lue de tous les hommes. (Assez « vantard », hein ?).Il est clair que vous êtes une lettre de Christ écrite par notre ministère, non avec de l’encre mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre mais sur des tables de chair, sur les cœurs. » (2 Cor 3 :1-3).

« Quelques-uns se sont enflés d’orgueil en pensant que je ne viendrais pas chez vous. Mais je viendrai bientôt, si c’est la volonté du Seigneur, et je prendrai connaissance non des paroles, mais de la puissance de ceux qui se sont enflés d’orgueil. En effet, le Royaume de Dieu ne consiste pas en paroles, mais en puissance. Que voulez-vous? Que je vienne chez vous avec un bâton, ou avec amour et dans un esprit de douceur ? » (1 Corinthiens 4 :18-21)

Paul était déterminé à savoir si tous ces hommes arrogants, qui prétendaient être des apôtres étaient vraiment des apôtres—il allait savoir ce qu’ils valaient. Ces hommes remettaient en question son apostolat et s’il avait besoin de venir avec un fouet, il l’aurait fait. Mais il allait savoir s’ils étaient simplement en train de dire des paroles, ou s’il y avait de la puissance derrière ce qu’ils faisaient. Il y a un sceau unique, ou une marque, de l’authenticité apostolique. La preuve est dans leur puissance. Le Royaume de Dieu n’est pas seulement composé de bavardage, mais de puissance. Leurs revendications ne font pas d’eux des hommes apostoliques. Paul pensait qu’il était possible qu’ils étaient apôtres, et s’ils l’étaient, il y aurait une marque. Un homme apostolique aurait un sceau de l’Esprit Saint de Dieu et l’authenticité de la Divinité qui s’écoule hors de lui. Dunamis, grande puissance, serait manifestée.

« Je l’ai déjà dit et je le répète, comme je l’ai fait lors de ma deuxième visite, et aujourd’hui que je suis absent [je l’écris encore] à ceux qui ont péché précédemment et à tous les autres: si je reviens chez vous, je ne ménagerai personne, puisque vous cherchez une preuve que Christ parle en moi. En effet, Lui n’est pas faible envers vous, mais Il est puissant parmi vous. Oui, Christ a été crucifié en faiblesse, mais Il vit par la puissance de Dieu. Nous aussi, nous sommes faibles en Lui, mais nous vivrons avec Lui par la puissance de Dieu pour agir envers vous. Examinez-vous vous-mêmes pour savoir si vous êtes dans la foi ; mettez-vous vous-mêmes à l’épreuve. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ? A moins peut-être que vous ne soyez disqualifiés. Mais j’espère bien que vous reconnaîtrez que nous, nous ne sommes pas disqualifiés. Cependant, je prie Dieu que vous ne fassiez rien de mal, non pour que nous paraissions nous-mêmes avoir réussi, mais afin que vous, vous pratiquiez le bien même si nous, nous semblons disqualifiés. En effet, nous n’avons pas de puissance contre la vérité, nous n’en avons que pour la vérité. » (2 Corinthiens 13 :2-8).

Paul a dit aux Corinthiens que s’ils examinaient eux-mêmes et voyaient Christ en eux, alors cela serait la preuve qu’il avait passé le test. Si l’Esprit de Dieu habitait en eux richement—s’il y avait une authenticité, une régénération, et la puissance de Dieu—ceci étaient toutes les preuves dont il avait besoin. Comme le dicton dit: C’est à l’usage que l’on peut juger la qualité d’une chose.43

Une autre chose que pas tous les apôtres font « est de planter des églises » (désolé d’éclater votre bulle). Après le sixième chapitre des Actes, très peu de ceux dont nous savons qu’ils étaient des apôtres ne sont plus jamais mentionnés. Pas beaucoup auraient établi des Eglises comme l’apôtre Paul le fit (Rom 1 :5, 15 :17-19). Apollos était appelé un apôtre, et il est dit que Paul « plantait », mais qu’Apollos « arrosait » seulement (1 Cor 3 :6).

Soit Des Serviteurs… ou Soit Des Fraudes!

Si des hommes qui se disent apôtres se conduisent comme des seigneurs sur l’héritage de Dieu, ils sont des fraudes. S’ils doivent avoir une plate-forme, s’ils doivent avoir un badge à leur nom, s’ils doivent avoir « des béni-oui-oui ou des amen à tout » ce qui les entoure, ils sont des fraudes. S’ils réclament bruyamment des substances, recherchent l’argent et le succès, ou motivent les autres par la culpabilité, ils sont des fraudes. S’ils traînent sans rendre compte de leurs vies à d’autres frères—se paradant eux-mêmes, élevant leur « ministère » et donnant la peur ou la culpabilité ou de la flatterie à d’autres, afin de pouvoir solliciter des fonds ou du pouvoir—ils sont des fraudes. S’ils sont tout simplement « pasteurs » (concept non Biblique, comme c’est pratiqué aujourd’hui, de toute façon) d’une « méga-église », le fait qu’ils ont actuellement du « pouvoir » et de la « popularité » et arrivent à faire des discours provocant l’adoration des foules et à contrôler de budgets massifs—tout cela ne les rend sûrement pas « apôtres », indépendamment de ce qu’ils revendiquent pour eux-mêmes. S’ils prétendent avoir « planté 400 églises sur neuf continents au cours des 6 derniers mois, et deux seulement le week-end dernier », alors ils sont des fraudes. Ce genre de vantardise, et de futilité/légèreté de ce qu’ils laissent derrière eux (qui ne sert qu’à dissuader les Saints honnêtes et courageux, une fois que la réalité s’installe) est une abomination, et non durable en n’importe quelle forme Sainte. « Je vais commencer une ‘Éphèse’ ou une ‘Antioche’, et je vais me former des planteurs d’église, parce que je suis le plus grand auteur chrétien. » Je suis certain, que toute personne ayant la plus petite quantité de discernement peut sentir l’odeur putride falsifiée du Précieux Cadeau de Dieu. Questionnez leurs vies: ne leurs permettez pas qu’ils se séparent dans une Tour d’Ivoire de leur importance imaginaire. Faites attention à leur arrogance et leur irresponsabilité comme confirmation de toute contrefaçon et de tout travail impie. Certains ont le culot de se projeter eux-mêmes comme « apôtres » ou « planteurs d’église », basé sur des mots empruntés sur leur « site Internet », ou à cause de paroles de conte de fées manufacturées et forgées, VENDUES aux Saints pour du bénéfice. (Pouvez-vous IMAGINER Paul ou Pierre faire quelque chose d’aussi avide et grossier ?)

« Mais Jésus les appela à Lui-même et dit: Vous savez que les gouvernants des Gentils règnent sur eux, et ceux qui sont grands exercent l’autorité sur eux. Pourtant, il ne doit pas en être ainsi parmi vous ; mais celui qui veut devenir grand parmi vous qu’il soit votre serviteur. Et celui qui veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave—tout comme le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner Sa vie en rançon pour la multitude » (Mt 20 :25-28).

« Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ: Lui qui est de condition Divine, Il n’a pas regardé Son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais Il s’est dépouillé Lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, Il s’est humilié Lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix. C’est aussi pourquoi Dieu L’a élevé à la plus haute place et Lui a donné le Nom qui est au-dessus de tout nom » (Philippiens 2 :5-9).

« Et après avoir désarmé les pouvoirs et les autorités, Il a fait un spectacle public de ceux-ci, triomphant sur eux par la croix » (Colossiens 2 :15).

Et pourquoi tout cela est-ce si important ? Pourquoi avons-nous besoin de crier au Père pour la chose Réelle, plutôt que de courir après chaque mode qui offre « la vie cool de l’Eglise » et « l’enseignement profond » ? Parce que ces choses sont impuissantes pour gérer le diable, qui est notre seul véritable adversaire. Les Portes de l’Enfer continuent de prévaloir dans ces cas, après que la « coolness » se soit évaporée. Seuls ceux dont le dos est égratigné et les poches remplies de l’argent des Saints, peuvent continuer à être enthousiastes à l’idée de « ce grand mouvement de Dieu »—beaucoup voient leurs enfants entrer dans le monde et dans les griffes du diable, ainsi que des mariages et des vies détruites par satan. Il n’y a pas de Puissance dans le monde de « la vie cool de l’Eglise » qui ne s’occupe pas du péché, et qui utilise des « enseignements profonds » comme licence pour le péché et le blasphème et de faire-croire « à des histoires » fabriquées à partir de rares éléments de preuve et de vive imagination—sur lesquelles on ne possède pas de témoignages—pour vendre plus de livres et colporter Dieu pour leur propre profit.

Pourquoi est-ce important ? Parce qu’il n’y a pas de Leadership dans le Royaume de Dieu, sauf ce qui détruit les principautés et les pouvoirs et la méchanceté spirituelle dans les domaines céleste.44 Et le seul moyen, que les principautés et les pouvoirs soient battus est sur une croix. Cela signifie donner notre vie pour les autres, pendant qu’ils sont encore des pécheurs, avant qu’ils le méritent ou même le désirent. Ceci a marqué la vie de Jésus et il n’y a pas d’autre type de leadership dans le Royaume de Dieu.

Vous avez besoin de réaliser que le Leadership Pieux n’est pas fondé sur le talent ou charisme. Les seuls ennemis sont les « principautés et les pouvoirs » dans le monde invisible. Ce sont ceux avec lesquels nous sommes en guerre. Tous les autres ne sont que des relations extérieures et à la fin, ne signifient pas grand-chose. Comment osons-nous penser, que nous gagnerons les batailles par une « instruction de l’intellect » ! Vaincre les principautés et les pouvoirs, la méchanceté spirituelle dans les royaumes célestes, se passe sur une croix, par l’Esprit. Une des ironies de l’univers se résume en ceci: « pas par la force, pas par la puissance, mais par Mon Esprit », dit le Seigneur. » Et Son Esprit est pur, saint et bon, tandis que nos esprits demandent égalité et droits. Pourtant, nous nous rendons volontiers esclaves de tous, nous vidant de nous-mêmes, donnant notre vie, même jusqu’à la mort sur une croix, donnant notre vie en rançon pour les autres. Oui, le seul type de leadership est celui qui détruit les principautés et les pouvoirs—et ils ne peuvent qu’être détruits sur une croix. C’est le seul chemin/moyen.45

Les Pièges de Croire dans Les Cadeaux/Dons

Après avoir pesé ce que Dieu a à dire sur le sujet, nous pourrions conclure que maintenant nous « croyons dans » les cadeaux/dons (que ce soit les apôtres ou d’autres cadeaux). Mais, tout en décidant que nous croyons en un don ne signifie pas, qu’il y aura automatiquement la manifestation de ce don, au milieu de nous. Tout est soumis à l’application et au calendrier de Dieu.

Nommez-Le, Clamez-Le !

De temps en temps, un don est « découvert » dans les Écritures, et quelqu’un s’exclame: « Ah, je vois un cadeau que nous n’avons pas. Prenons-le ! » C’est frauduleux ! Cette attitude a donné lieu à de nombreuses contrefaçons et à beaucoup d’activités frauduleuses dans le monde aujourd’hui.46 Nous ne devons pas faire cela.

Ce genre d’approche, « nommez-le, clamez-le » des Ecritures, fait de Dieu une sorte de présentateur de jeux télévisés, qui ne peut pas attendre de vous donner tout ce qu’il y a derrière la porte numéro deux. Juste parce que vous pouvez le nommer, ne veut pas dire qu’il est à vous. Quand Dieu donne un don, il n’y aura pas à nier que son origine vient de Dieu. Il y aura la marque unique et Divine du ciel. Il n’y aura pas besoin de forcer ou d’évoquer quoi que ce soit.47 Le fait est, aucun don n’est jamais venu à l’existence tout simplement, parce que quelqu’un l’a « découvert » dans la Bible. Crions au Seigneur de la Moisson avec une foi soumise pour recevoir ces cadeaux. Dieu est fidèle pour répondre à Sa manière et en Son temps.

Ils Ont Toujours Eté Là

Un autre écueil de croire en des apôtres, des prophètes, des évangélistes, des pasteurs et des enseignants est l’hypothèse selon laquelle ils ont toujours été là, car « la Bible le dit. » En fait, Paul n’a jamais dit que nous aurions toujours ces cadeaux, mais il a dit nous aurons besoin d’eux jusqu’à ce que nous atteignons tous l’unité de la foi et la pleine stature du Christ.

Quelqu’un dira: « Ces dons ont toujours été parmi nous ; seulement nous ne les avons pas reconnus. » Mais Dieu donne des dons spécifiques à des hommes spécifiques, qui ont des vrais noms et des vrais visages. Et ils seront reconnus soit comme ayant l’onction ou ils seront en mesure de ne pas faire de miracles parmi nous.

Vous souvenez-vous de ce qui s’est passé quand Jésus a visité sa ville natale ? Jésus, le Cadeau ultime pour l’humanité, ne pouvait pas faire de miracles dans leur milieu, parce qu’ils avaient si peu de foi. Les gens demandaient: « N’est-ce pas le fils de Joseph ? Il est un menuisier ! Ses frères et sœurs sont avec nous. » En d’autres termes, ils Le considéraient comme un simple humain, comme tout le monde. Ils ont échoué à reconnaître l’onction de Dieu sur Sa vie. En conséquence, Il ne pouvait pas faire de miracles parmi eux.

En effet, lorsque le peuple de Dieu manque la soumission à leur foi qui est nécessaire pour recevoir Ses Dons, Il retirera souvent le leadership avec onction comme jugement sur Sa Maison, résultant en des petits enfants pour la régir. Un exemple classique de cela se trouve dans Isa.3 :1-4, 5 :1-7. Dieu avait une vigne, qu’Il cultivait et aimait. Comme cadeaux, Il construisit un pressoir et une tour. Mais quand Ilentra dans le vignoble, Il vit que cela donnait que de mauvais fruits. Les personnes ont été désobéissantes avec les cadeaux qu’Il leur avait confiés. Ils avaient un cou rigide et obstiné, continuant à pécher dans l’espoir que la grâce abondera. Par conséquent, Il emporta le prophète, le devin, le commandant de bord, l’homme de talent, le conseiller, et toute l’onction du leadership. En réponse à leur désobéissance en recevant Ses dons, Dieu causa de simples femmes et enfants à régner sur eux. Dieu fit cela. C’était Son jugement sur la Maison d’Israël. Ensuite, les gens se diront à l’un l’autre: « Vous disposez d’un manteau, vous êtes notre leader » (ou, dans les temps modernes, peut-être qu’ils diront: « Vous avez été à un collège Biblique, » ou « Vous êtes doué avec l’argent ») Isa.3 :6. C’est un jugement de Dieu. De croire en ces dons ne signifie pas, qu’ils sont actuellement en existence, mais nous pouvons crier pour recevoir ces cadeaux.

La Rébellion de Coré

Il est effectivement possible de croire en des apôtres et des prophètes, mais cependant les manquer tout à fait, quand ils sont envoyés pour nous. Ainsi c’était avec les Juifs lorsque Jésus marcha sur la terre en tant qu’homme. La plupart d’entre eux croyaient en la venue du Messie et priait même pour Sa manifestation. Mais quand Dieu, remplit de compassion, répondit à leurs appels et vint à leur aide, ils délivrèrent le précieux Don de Dieu à être crucifié—non pas à cause de l’incrédulité, mais à cause de la jalousie ! Car Pilate « savait qu’ils L’avaient livré par envie » (Mt 27 : 18). Le dernier et le plus meurtrier des pièges à croire en des dons est la tendance à prendre un concept, mais de rejeter l’homme en raison de votre propre orgueil spirituel et ambition.

« Car Moïse supposait que ses frères auraient compris que Dieu allait les délivrer par sa main, mais ils ne le comprirent pas » (Actes 7 :24-35).

« Alors le Seigneur lui dit: ‘Enlève tes sandales de tes pieds, car le lieu où tu te tiens est une terre sainte. J’ai certainement vu l’oppression de Mon Peuple qui est en Égypte ; J’ai entendu leurs gémissements et suis descendu pour les délivrer. Et maintenant, viens, Je vais t’envoyer en Égypte’ » (Actes 7 :33).

Dieu descendit pour délivrer Son Peuple, Il envoya Moïse. C’est ainsi que Dieu fait Ses affaires. Il choisit un homme. Il dit: « Je viens te délivrer. Maintenant, Je te choisis. » Mais quand Moïse partit finalement, comment réagirent les gens?

« Ce Moïse qu’ils rejetèrent, en disant: ‘Qui t’a fait un chef et un juge ?’ est celui que Dieu a envoyé pour être un dirigeant et un libérateur, par la main de l’Ange qui lui apparut dans la brousse » (Actes 7 :35).

Et c’en est ainsi aujourd’hui. Sans vision de ce que Dieu est en train de faire, un homme égoïste arrêtera toutes retenues et périra. Comme la lettre de Jude met en garde, ces derniers jours seront marqués par l’esprit de Coré.48 « J’obtiens toutes mes directions de l’Esprit Saint, je n’ai pas besoin de vous ! » « Nous avons l’Esprit Saint, aussi ! » Cette attitude rend Dieu malade et, si nous persistons avec ce genre de cœur, Il nous jugera—en tant qu’individus, ou en tant que peuple, mais Il nous jugera !

En conclusion, permettez-moi de dire encore, que le simple fait de croire en ces Dons ne signifie pas qu’ils sont actuellement en existence. Mais, pour l’amour de Jésus et de Son Royaume, criez au Seigneur de la Moisson pour recevoir ces Cadeaux dans votre milieu. Puis, demandez pour que les yeux les voient et, enfin, que le cœur se soumette à ce que Dieu donne/pourvoit.

Pire Encore: Ne Pas Croire En Ses Dons

De croire aux apôtres n’a pas de mérite en lui-même, mais de ne pas croire en eux est une prophétie auto-réalisatrice. Supposons que Dieu vous donne un cadeau en lequel vous « ne croyez pas. » Ce don est en sommeil en vous et donc vous avez raison—il n’existe pas ! Vous avez créé une prophétie auto-réalisatrice. Dieu ne peut pas faire de miracles dans votre vie. Vous ne saurez jamais la substance et la beauté de ce don dans votre vie, parce que vous ne reconnaissez même pas que le don soit possible. Vous n’allez jamais expérimenter un don en lequel vous ne croyez pas, pas dans votre vie et non plus dans celle des autres.

Le fond du problème est que vous ne pourrez pas attiser les flammes d’un cadeau que vous n’acceptez pas. Vous ne seriez pas non plus capables de dire, comme Paul l’a dit de son apostolat : « Par la grâce (faveur imméritée) de Dieu, je suis ce que je suis, et Sa grâce pour moi n’a pas été gaspillée. Non, j’ai travaillé plus dur que tout le reste—cependant pas moi, mais la grâce de Dieu qui était avec moi » (1 Cor 15 :10-11).

Encore plus tragique que l’incrédulité de l’individuel est le rejet des Dons Apostoliques et Prophétiques par le Corps du Christ dans son ensemble. Un tel rejet devient, encore une fois, une prophétie auto-réalisatrice. Jésus était sans honneur dans Sa ville natale, et ne pouvait donc pas faire de miracles. Il a été rejeté par les hommes, il y a 2000 ans, et Il est toujours rejeté aujourd’hui à chaque fois que l’église refuse de se soumettre à Ses dons dans les gens par l’Esprit.

Non seulement Dieu est déshonoré par cet état de choses, mais le Corps du Christ est trompé/volé de son héritage complet. Jésus a dit aux Douze alors qu’Il les envoyait : « Celui qui vous reçoit Me reçoit, et celui qui Me reçoit, accueille Celui qui M’a envoyé. Toute personne qui reçoit un prophète parce qu’il est un prophète recevra une récompense de prophète, et quiconque reçoit un juste homme parce qu’il est un homme juste recevra une récompense d’homme juste » (Mat 10 :40-41). Recevez un prophète, et vous recevrez une récompense de prophète. Recevez seulement un ami, et vous recevrez une récompense d’ami. Recevez un enseignant de la Bible, et vous recevrez une récompense d’enseignant de la Bible. Recevez un bon gars, et vous recevrez une récompense de bon gars. Recevez des hommes apostoliques et prophétiques, alors vous recevrez des FONDATIONS—LA GLOIRE DE DIEU ET L’HABITATION DE DIEU PAR L’ESPRIT !

Le fait est qu’à moins vous vous soumettiez aux dons du Christ dans une personne, vous ne pouvez jamais recevoir les bénéfices/enrichissements de ce don. La mesure dans laquelle vous recevez un cadeau de quelqu’un d’autre déterminera les avantages que vous recevrez. Et de recevoir un don suppose non seulement de la conviction, mais de la soumission.

Certains PREFERERAIENT un « donneur de sperme » plutôt « qu’unpère » (1 Thes 1-2). S’ils peuvent « faire appel à quelqu’un » pour leur donner quelques idées, puis le renvoyer, au lieu de construire des relations durables et étant tenus responsables dans celles-ci (le SEUL Modèle Biblique), alors ils peuvent rester en contrôle de leur « domaine » et « espace. » Mais, un véritable homme de Dieu ne sera pas facilement un « donneur de sperme », car d’être père de famille est largement supérieur aux yeux de Dieu. Une personne avec des Dons légitimes du Ciel sera très réticente à déposer tout simplement des informations, lorsque la façon de Jésus est la transmission. « La VIE devint la Lumière des hommes. »

Soumettez-vous au Don, ou vous ne pouvez pas recevoir les avantages du Don. La soumission est parfois difficile à avaler, car cela signifie que vous n’êtes pas « le nombril du monde ». Cela signifie que vous n’avez pas toutes les réponses en vous-même et que vous avez besoin des dons de quelqu’un d’autre. Il n’est pas facile de dire : « Hé, je ne l’ai pas. Vous l’avez. Je me soumets au Don de Dieu qui est en toi, parce que c’est un morceau de Jésus-Christ. » Frères, nous avons besoin d’être totalement prêts à nous soumettre à tout ce qui est Christ. Si nous le voyons dans nos enfants, nos conjoints, de quelqu’un d’autre dans le Corps, ou même d’un grillon (de toutes choses !), nous devons nous soumettre aux Dons du Christ avec plaisir. Sinon, nous ne saurons jamais les bienfaits de ce don.

36. 1 Cor 3 :10-15. Retour

37. Actes 7 :44. Retour

38. Eph 2 :19-22, 4 :16. Retour

39. 1 Cor 15 :38-41. Retour

40. 1 Tim 2 :7 ; 2 Tim 1 :11. Retour

41. (« Graphe » est un autre mot mal traduit. Cela a été traduit « les Ecritures » mais le mot même veut simplement dire « les écrits/les écritures ») Retour

42. Dans le Grec, ce « vous » est au pluriel. Pouvez-vous voir pourquoi que cela devrait être ? Il continue directement avec « VOUS êtes le temple de Dieu » (non pas « votre corps est le temple du Saint Esprit » comme cela est dit dans le chap. 6). Vous êtes le temple de Dieu, Sa Sainte Construction, et ne savez-vous pas que l’Esprit de Dieu demeure en VOUS !? Retour

43. Relisez 1 Cor 13 :2-8 et prenez note de l’énorme croix impliquée. Paul parlait d’être crucifié dans la faiblesse et puis ensuite vivre en faiblesse pour que d’autres puissent vivre dans la gloire. Et si des gens voulaient croire qu’il avait failli le test, alors qu’il en soit ainsi. Cela faisait parti du coût. Comme Jésus a enseigné, aucun homme n’est plus grand que son Maître. Sa seule préoccupation était qu’ils regardent à leurs propres vies pour voir s’ils reflétaient Jésus. Pas besoin de le dire, d’être un apôtre n’est pas toujours amusant et excitant ! Retour

44. Eph 6 :12 ; 1 : ) 2 :14, 3 :8, 5 :18 ; 2 Cor 10 :3-4. Retour

45. Une application pratique de tout cela concerne les finances. Un apôtre de Dieu sera très fluide dans sa façon de gagner sa vie. Mais il ne sera jamais un « employé de l’église », avec un salaire, une allocation d’automobile, et trois semaines de vacances payées. (En outre, il n’aura pas tout mis de ce qui est « mis aux pieds des apôtres » dans sa poche et complètement à sa disposition personnel. Un frère Doué n’est PAS Dieu, et ne devrait pas être « en contrôle » de chaque question, ou en sentir la nécessité. Ce n’est pas la sagesse ou la Vie Spirituelle. D’autres frères devraient en faire autant que possible.) Ces abus ne sont pas la Voie de Dieu, mais, en fait, violent de beaucoup les principes Bibliques. Cet arrangement, de toute évidence, calqué sur le système du monde, peut polluer même le cœur le plus pur et cela ne revient à rien d’autre qu’à du vol qualifié dans le Royaume de Dieu! Un apôtre du Christ, sera toujours prêt à « faire des tentes », chaque fois que cela devient physiquement nécessaire ou paraît spirituellement le mieux (Actes 20 :34 ; 2 Thes 3 : 8). À certains moments, il serait erroné de servir auxtables plutôt que d’être consacré à la prière et au service de la Parole (Actes 6 :2-4). Idéalement, par le Commandement du Seigneur, un homme de Dieu devrait gagner sa vie par l’Evangile (1 Cor 9 : 14). En d’autres termes,ses besoins seraient pourvus volontairement par ceux qui offrent des avantages matériels, car cet homme de Dieu leur a apporté de l’augmentation/la croissance spirituellement (Gal 6 : 6).

Il est clair que cette opération entre les vies est loin du monde religieux d’aujourd’hui, où les « prédicateurs » sont recrutés et licenciés après « la période d’essai » pour une position et sont payés pour des « services rendus » (qui comprend généralement un « avantage compétitif »). Dès le début ce n’était pas ainsi! La voie de Dieu a toujours été au service volontaire des deux parties. L’homme de Dieu répond à l’appel, la grâce et au commandement de Dieu seul (1 Cor 9 :16-18 ; Rom 1 : 14 ; 1 Cor 15 :9-10), non pas à toute forme de convoitise d’argent ou aux caprices de ceux qui pourraient « le mettre dehors » (comme si cela était possible!). Il est un débiteur. S’il le fait sous la contrainte, simplement s’acquittant de son obligation, qu’il en soit ainsi. S’il le fait volontairement, il y aura une meilleure récompense. Mais, il est un débiteur. Il n’a pas le choix, «  la grâce nous a été donné, donc nous travaillons plus dur que tout le reste. »Par la même occasion, ses frères et sœurs sont des débiteurs, aussi. Ils sont des débiteurs en raison de la gratitude envers lui de ce qu’il leur a donné. Il a contribué à changer leurs vies, donc ils sont endettés et veulent subvenir à ses besoins en réponse à Dieu et à Son dessein sur la terre. Comme nous voyons les desseins de Dieu en train de se réaliser et les vies évoluer autour de nous, alors que nous remarquons le fruit de Jésus-Christ et Son Évangile dans la vie des hommes, nous répondons. Nous donnons au Christ en offrant nos biens matériels pour les hommes qui propagent la Vie du Christ parmi nous. Ce n’est pas une réponse extérieure juste pour  « garder l’église sur les rails. » C’est une réponse verticale à Dieu en voyant Dieu se multiplier au milieu de nous. Ainsi, nous donnons nos vies, physiquement et spirituellement, de toutes les manières possibles. Retour

46. Par exemple, il y a ces doctrines « des ministères des cinq dons d’ascensions » et « d’équipes apostoliques », qui ont été commercialisées et franchisées et mal appliquées/employées de manières tragiques. Retour

47. Dans ce cas là, lisezActes 10 :43-48. « Alors que Pierre parlait encore ces paroles, l’Esprit Saint vint sur tous ceux qui écoutaientle message. » Et les gens se mirent à parler en langues ! Pierren’a jamais dit: «Vous pouvez avoir le don de l’Esprit Saint, comme en témoigne le parler en langues. Il suffit de lever vos mains et commencer à prononcer ses mots. « Ce n’est pas la façon dont c’est arrivé. Pierre était en train de parler aux gens à propos de Jésus, et de manière tout à fait inattendue, les gens ont juste explosé ! Pour autant qu’on puisse le dire, ils ne savaient rien au sujet des langues jusqu’à ce que cela arrive. C’était clairement de Dieu. Retour

48. « Ils vinrent en groupe pour opposer Moïse et Aaron et leur ont dit: ‘Vous êtes allés trop loin ! Toute la communauté est sainte, chacun d’entre eux, et le Seigneur est avec eux. Pourquoi alors, vous mettez-vous au-dessus de l’assemblée de Dieu ?’ » (Nom 16 :3).

C’était ce même raisonnement qui poussa Dieu à frapper Miriam avec la lèpre, et dans ce cas, Coré et sa bande de 250 personnes qu’engouffra la terre. Prenez quelques minutes et lisez Nom 16 :1-7, 19-35. Ces choses ont été écrites pour notre apprentissage ! Retour

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon