Avons-Nous Besoin « D’Implanteurs D'Églises » ?

2/1/1999

Samedi matin, 2 Janvier 1999

Voici quelques réflexions en réponse à un tas de questions sur le don « d’implanteurs d’églises. » Ci-dessous, un copié-collé mélangeant plusieurs lettres et conversations avec des gens de plusieurs endroits…

Questions Courantes :

« Alors que nous examinons le contenu des articles (de sources diverses) actuellement disponibles concernant le ‘début’ d’une assemblée locale de Croyants, une chose est encore et encore soulignée. C’est l’idée qu’on ne peut avoir de succès QUE lorsqu’il y a un implanteur. C’est assez décourageant pour nous, car nous n’avons aucun implanteur. Si le cœur du Père pour nous est que nous ayons la Vie Eternelle, et ‘la Vie Eternelle est de LE connaître,’ alors un véritable corps de Croyants n’est-il pas simplement une collecte, ou une union de ceux qui ont vu (une révélation de) leur Seigneur ? Si un groupe de personnes veut Le poursuivre, désire L’avoir et est prêt à Le suivre - n’est-ce pas une ‘église’ - qu’il y ait un implanteur ou pas ?

« Cependant ! Je dois aussi admettre que nous avons beaucoup, beaucoup de problèmes dans notre groupe de gens ici. Notre groupe est vraiment très immature, avec beaucoup de réactions et de méfiance. Beaucoup (bien que pas tous) ont été gravement blessés dans des situations religieuses, avant de se réunir en dehors du cadre institutionnel. Parfois, les choses ne semblent pas très saintes ici. Il y a en a qui sont paresseux, et d’autres avec des familles incontrôlables. Certains aiment dominer, et avec d’autres on se demande s’il y a quelque chose au fond d’eux. Certains sont sympathiques et ‘vous donneraient la chemise qu’ils portent’ - mais au mieux, sont très superficiels. Certains ont des programmes ou des talents ou des connaissances pour lesquels ils veulent s’organiser. D’autres veulent simplement faire quelque chose de spirituel, tout en maintenant leurs vies mondaines - et SANS QUE personne ne dise quelque chose ou n’y touche, ou ne s’immisce dans leurs soirées ou leurs passe-temps ou leurs occupations. D’autres sont peut-être amoureux de Jésus (tout le monde semble l’être lorsque nous adorons, n’est-ce pas ?) - mais le fait qu’ils n’ont aucun intérêt à vivre plus près des autres saints qu’à vingt miles, m’amène à me demander ce qui est vraiment le plus important pour eux. Recherchent-ils premièrement le ROYAUME (l’expression de Son Règne dans Son Peuple), ou ajoutent-ils simplement une certaine forme de ‘fraternité’ sans conviction à un style de vie d’alimentation saine et de vie scolaire à domicile - avec le temps, l’attention et l’affection dominés par les éléments de leurs propres familles biologiques ? Je sais que ce n’est certainement pas ce que Jésus nous a enseigné à faire.

« AINSI, tout ceci n’est-il pas vraiment un signe d’un manque de dévotion à Jésus, plutôt que le besoin d’un ‘implanteur d’église’ ? À quoi bon un ‘implanteur d’église’, si les gens ne sont pas vraiment consacrés à Jésus de toute façon ? Et s’ils sont consacrés à Jésus et remplis de l’Esprit Saint, nous n’aurions alors pas du tout besoin d ‘implanteur d’église’, n’est-ce pas ? Ainsi, dans les deux cas, quelle importance y a-t-il d’en ‘avoir un’ ou pas ?? »

Très bonne question. Très importante. Je n’ai que quelques instants pour te proposer quelques réflexions supplémentaires, mais j’espère que ce sera utile.

OUI, le don d’apôtre est très important dans le Plan de Dieu pour une assemblée locale. Surtout si beaucoup sont tièdes ou confus ou errants. Et surtout si plusieurs sont en feu pour Jésus ! Les Apôtres sont encore extrêmement importants !! Les meilleurs maçons, charpentiers, électriciens, et plombiers de la galaxie ne peuvent construire une maison sans les dons supplémentaires liés à voir la conception le design de la maison à cet endroit. Paul l’a appelé le don de « l’architecte. » Ce don peut « voir » comment le tout va bien ensemble. Ce don contribue à donner aux autres Croyants la liberté de développer et d’utiliser leurs dons. Le don « apostolique » aide les autres dons à ne pas se marcher sur les pieds, « à monter un mur en pierre sèche avant que la tuyauterie soit installée. » C’est vraiment un don essentiel. Bien sûr, les gens peuvent être Chrétiens et aimer Jésus et être sauvés et prier et adorer ensemble sans ce don. On pourrait comparer cela au « lieu de prière » Juif près de la rivière - où Paul cherchait des Juifs qui étaient « deux ou trois réunis » dans une ville. C’est là que Paul a trouvé Lydia et quelques autres à Philippes. Mais une Ekklesia, un « Chandelier, » est une autre affaire. Ce don d’architecte est extrêmement important si nous voulons une Maison pour Jésus, une Béthanie où Il peut vraiment se reposer, plutôt que d’avoir à se frayer Son chemin à travers ce qui est charnel jour et nuit.

La vérité est que la plupart des gens, même s’ils sont embrouillés et mondains dans leur vie courante, changeraient et abandonneraient leurs priorités mondaines, l’horaire de leur sommeil (lorsque c’est nécessaire pour des choses plus Elevées), leurs habitudes égoïstes et leurs dépenses, et leur idolâtrie familiale et autres choses… SI ils avaient une vision claire POUR laquelle vivre.

« REPENTEZ-VOUS ! » Pourquoi ? « CAR LE ROYAUME EST PROCHE ! »

« Le peuple est sans frein ! » Pourquoi ? « Par manque de REVELATION. »

Certains sont sûrement des simulateurs religieux qui ne VEULENT pas que tout appartienne à Jésus. Jésus sera pour eux une figure de proue, ou un génie dans une bouteille. Mais ils « n’auront pas cet Homme comme ROI. » Cependant, il y en a beaucoup qui sont embrouillés dans la médiocrité, parce qu’ils n’ont pas une révélation de tout ce que cela peut être ! Ils sont « sans retenue » et vivent comme des hommes charnels, car ils ne peuvent le VOIR. Ils ne se repentent pas parce qu’ils n’ont pas beaucoup vécu le Royaume « de près. » Devinez quoi ? Les dons de Fondation aident les gens qui erraient à y arriver, et exposent ceux qui ont l’air bien en apparence, mais qui « n’aiment pas la Lumière. » Sans ces dons, il est très peu probable que ces choses soient très bien ou très rapidement résolues - voire pas du tout.

(A propos, je ne trouve pas que « implanteur d’église » soit une traduction raisonnable ou spirituellement sensée du don si souvent mentionné dans les écrits sur le sujet. Je comprends CERTAINEMENT pourquoi certains veulent prendre du recul avec ce mot intimidant qui est traduit/translittéré par « apôtre » - mais « implanteur d’église » est loin du but. Il est trop incomplet, et quelque peu erroné, puisque les douze n’étaient pas principalement des implanteurs d’églises, mais étaient clairement des apôtres.

Il y a beaucoup plus à être un architekton, un « sage architecte », que de simplement « implanter des églises. » Il y a une différence dans la façon dont Paul a exprimé ses Dons, et comment Pierre, par exemple, a exprimé les siens. Mais dans tous les cas, « l’implantation d’église » n’était pas la question principale, ou même le point principal. C’était souvent le produit de ce qu’ils faisaient, ou le lieu de départ de ce qu’ils allaient faire, mais pas le but. Pour cette raison, appeler ce don « implanteur d’église », au lieu d’apôtre, simplement parce que beaucoup de gens sont mal à l’aise avec ce mot, n’est pas une bonne idée. C’est trop limitatif. Jésus a donné un nouveau sens glorieux au mot apostolos, comme Il le fit pour ekklesia, agapè, et à de nombreux autres mots qui existaient à Son époque. Bien que nous ne parlions PAS d’apôtre en lettre « A » majuscule - les Douze - dans ce qui suit, je ne veux pas banaliser ou minimiser non plus ce que Dieu entend quand Il parle d’apôtres, avec un petit « a. »)

Maintenant, laissons parler les Écritures :

« C’est Lui qui a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints. Cela en vue de l’œuvre du service et de l’édification du corps du Christ, jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite du Christ.

Ainsi nous ne serons plus des enfants, flottants et entraînés à tout vent de doctrine, joués par les hommes avec leur fourberie et leurs manœuvres séductrices, mais en disant la vérité avec amour, nous croîtrons à tout égard en celui qui est le Chef, Christ. De Lui, le corps tout entier bien ordonné et cohérent, grâce à toutes les jointures qui le soutiennent fortement, tire son accroissement dans la mesure qui convient à chaque partie, et s’édifie lui-même dans l’amour. » (Ephésiens 4 :11-16)

Pour être parfaitement honnête, peu importe ce que nous aurions envie de croire à ce sujet, ces dons sont essentiels pour environ neuf choses extrêmement importantes pour tout Croyant sincère. Cette « liste » de choses incroyables à obtenir, mentionnée dans les Écritures ci-dessus, est le résultat d’une interaction avec ces « Dons » mentionnés dans le premier verset. COMMENT cesse-t-on « d’être un bébé » ? COMMENT peut-on croître dans « la pleine mesure de la stature du Christ » et devenir utile à Dieu en étant capable de faire SES « œuvres de service » ? Non par désir personnel ou par engagement personnel, mais par relation avec les dons pour lesquels Jésus était élevé dans les Cieux, pour les donner à l’Église. (Bien sûr, ceci ne fait pas référence aux Douze d’origine dans cette Écriture, puisqu’Il avait choisi ces douze avant qu’Il ne soit « élevé dans les Cieux. » On pourrait dire beaucoup plus pour soulever ce point important au sujet de la nécessité du Don aujourd’hui, s’Il le donnait, mais nous n’allons pas plonger dans ce sujet à ce stade.) Ce Don apostolique (Gr. apostolos) sera nécessaire « jusqu’à ce que » (Gr. mechris) nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi, et tous les autres prodiges mentionnés. Cela inclurait certainement notre génération. Aucun doute à ce sujet.

Et les situations problématiques que tu as mentionnées, seraient certainement beaucoup améliorées et finalement résolues (d’une manière ou d’une autre), par l’implication des dons qui posent les Fondations (Eph. 2, 1Cor 3) - « les apôtres et les prophètes. » Ceci, bien sûr, ne concerne PAS la version des dons des mouvements charismatiques : tordre des cuillères, mémoriser des anniversaires, et des voix de cathédrale qui prophétisent la flatterie ou le malheur. « L’implantation d’Eglise » n’est PAS non plus la question, vraiment. Mais les DONS mentionnés, « premièrement des apôtres, deuxièmement des prophètes, puis des enseignants, » sont nécessaires pour environ neuf choses incroyables et merveilleuses que Dieu a énumérées. « Deux ou trois réunis » peuvent avoir une mesure de bonnes choses à poursuivre. Cependant, on trouvera aussi du chagrin, de la confusion, du levain, de la chair autoritaire, et un tas d’autres choses - qui peuvent rarement vraiment être résolues sans l’implication de ces Dons. Je souhaite qu’il n’en soit pas ainsi, mais ça l’est. A la fois dans les Écritures et dans l’expérience.

Laisse-moi te donner un exemple tiré du monde. Un gars nommé Archimède a découvert, aux environs de 250 avant JC, ce qu’on appelle « le levier. » Ce « dispositif » permettait à un homme de déplacer des objets pesant plusieurs fois le poids d’un homme, d’un endroit à un autre. On le cite disant : « Donnez-moi un levier assez long, et une place où me tenir, et je peux déplacer le monde entier ! » CECI est le Don extraordinaire de Dieu dans la « fondation des apôtres et des prophètes. » Quand une Fondation est posée dans une relation avec des dons architecturaux de Fondation, il y a un « levier » Spirituel pour déplacer les problèmes non Spirituels laids et compliqués qui se produisent inévitablement. Il y a une place où se tenir pour résoudre les problèmes et les défis de la vie quotidienne dans l’église. Et il se présenteront ! L’apôtre pose, comme aucun autre don ne le peut, une fondation de « l’obéissance de la foi. » Alors, quand les tempêtes arriveront, la maison tiendra. Les portes de l’enfer ne prévaudront pas. Maintenant, nous pouvons trouver des réponses. Maintenant, les « impasses » ne vont plus séparer le Peuple de Dieu. Il n’y a plus cet unique choix : « en rester là. » Quelle malédiction pathétique ce serait.

Quand la Fondation de Jésus et « l’obéissance de la Foi » sont posées, les adolescents NE seront PAS perdus dans le monde, et NE « feront PAS les quatre cents coups. » C’est d’une rareté incroyable, au lieu de la norme. Il n’y aura pas de problèmes constants avec des enfants hors contrôle, des femmes manipulatrices, et des hommes lâches (ou ressemblant à des dictateurs). Vous ne vous demanderez pas si ceux qui font partie de la « communion fraternelle » sont vraiment amoureux de Jésus et consacrés à Lui. Dans la plupart des situations, sans ces dons, vous ne saurez même pas si la moitié des gens dans « la communion fraternelle » mènent une vie mondaine. Il n’y a pas assez de relation mutuelle au quotidien pour le savoir exactement. Le levain peut facilement cohabiter, à l’encontre du commandement clair de Dieu, dans un tel environnement déconnecté. Crise après crise, le levain abonde - et on ne peut en régler que très peu. (Et rien ne peut être réglé avec du légalisme, bien sûr.)

Tel est le dilemme habituellement rencontré, quand un groupe de Croyants n’a pas d’implication avec les Dons pour lesquels Jésus s’est élevé pour les donner à Son église. Problème après problème. Et vous ne pouvez pas simplement chanter ou prêcher ou programmer votre chemin en dehors de ce genre de choses. Vous ne pouvez non plus ignorer les péchés et les problèmes et ne réclamer aucune responsabilité (« Le Saint Esprit va le résoudre »), sans braver beaucoup, beaucoup de commandements et d’enseignements de Dieu.

Comme cela a été dit auparavant, cependant, ces problèmes de péché continu et de d’abattement se produiront rarement dans un environnement de VIE, et dans une Véritable Fondation Apostolique. Et quand les problèmes se présentent parmi les nouveaux Croyants ou ceux qui déménagent ici, ou ceux qui perdent passagèrement leur chemin (et cela arrivera), les problèmes peuvent être résolus avec Grace. Pourquoi ? Parce que les Écritures disent que sur cette Fondation Apostolique (assumée dans les premiers jours du Nouveau Testament), les gens « s’exhorteront les uns les autres CHAQUE JOUR…pour que personne ne s’endurcisse et ne soit trompé ! » Sans une fondation appropriée, résoudre les problèmes ne se fera pas sans toutes sortes de bizarreries et de difficultés. Avec une Fondation, et une relation avec les Dons pour lesquels Jésus s’est élevé aux Cieux pour les donner à Son Eglise, les problèmes peuvent être abordés et résolus avec grâce, amour et Sagesse prophétique. « Du plus petit au plus grand », ils aimeront tous la Lumière, et tous LE CONNAITRONT !

Donc, vous devriez vraiment construire des relations avec ceux qui POURRAIENT être en mesure d’aider à poser une Fondation chez vous. Vous perdrez probablement quelques personnes qui sont égoïstes et mondaines. Il y a toujours des types avec lesquels vous ne serez pas capables de Travailler : Ananias, Sapphira, Alexandre, Hyménée, Achan, Simon le magicien, Elymas Bar-Jésus, Jannès et Jambrès, les hyper-spiritualistes débordants, Demas (« qui aimait ce monde »), Diotrèphe (« qui aime être le premier »), Coré (« Mais NOUS avons l’Esprit Saint nous AUSSI ! »), Balaam (qui est motivé pour « servir Dieu » par gain personnel), Caïn (qui a sa propre manière de faire les choses, et qui est fou de jalousie, et qui se moque de l’idée d’être le gardien de son frère) [ces trois derniers sont décrits dans le livre de Jude comme des agressions MODERNES au Plan de Dieu]. Et d’autres (Tite 3:10; 1Cor 5, etc.) (S’il vous plaît, prenez le temps de considérer l’esprit de chacun des hommes que j’ai mentionnés plus haut, un par un. Vous verrez de vraies personnes comme eux, encore et encore dans les années à venir.) Cependant, quand il y a une « Fondation, » ces genres de problèmes peuvent être résolus. Là où il n’y a pas de Fondation Apostolique et de relation, il y aura de la confusion, et pire.

Franchement, je n’ignorerais pas la nécessité des Dons fondamentaux comme essentielle pour la Vie fraternelle continue. Ils seront effectivement une aide pour résoudre ce genre de problèmes que tu as mentionnés. Ils le feront par inspiration, par exemple, par des dons surnaturels pour exposer et renforcer, et tout ce qui est nécessaire. Bibliquement, la croissance spirituelle ne concerne pas simplement la sincérité et l’engagement. La sincérité et l’engagement sont grandement enrichis par les dons de fondation, dont nous avons parlé. Et pour ceux qui sont faibles, mais qui veulent être pleinement consacrés à Jésus, ils seront énormément aidés (Eph. 4:11 ff). Les imposteurs qui aiment le monde et les choses du monde (tout en ayant de bons actes religieux extérieurs, bien sûr, et heureux de « d’assister à » quelque chose « d’avant-garde ») haïront ces dons. Rappelez-vous que Paul a dit, avec raison : « Nous sommes soit l’arôme de la Vie, soit la puanteur de la mort. » Est-ce qu’un homme « aime la Lumière » ou « hait la Lumière » (pour citer les Paroles de Jésus) ? Sa réceptivité aux Dons pour lesquels Jésus s’est élevé aux Cieux pour les donner à Son Eglise…sera proportionnelle à combien de Lumière il désire pour l’exposer dans l’homme intérieur.

Partout dans le monde, littéralement, il y eu beaucoup, beaucoup de tentatives pour avoir la vie corporelle significative. Les motifs sont généralement très purs : à cause de Jésus, et pour le bien de Ses agneaux. Certains l’approchent innocemment, d’une manière erronée : « Nous sommes tous Chrétiens et ‘aimons le Seigneur,’ donc nous devrions être en mesure de simplement nous aimer l’un l’autre. Tout bon Chrétien doit être capable d’avoir la vie d’église réelle et la vie quotidienne réelle. Et nous ne voulons plus de ‘clergé’ !! »

Le clergé, un « chef officiel de la réunion » (dans un bâtiment religieux - ou dans une salle de séjour), un « leader officiel de l’église » - sont tous des erreurs graves (faites par la plupart des groupes religieux sur terre !). Mais il est aussi vrai que les DONS fondamentaux que Jésus a donnés sont extrêmement importants. Saül était un « homme du clergé » (roi) d’Israël. Il était la personne principale officielle. Samuel était un « frère parmi les frères, » avec un don et une relation avec Dieu. Il n’avait pas de titre, pas de bureau, ni de personnel, ni de salaire, RIEN. Il était juste un homme qui marchait avec Dieu, et qui était doté par Dieu pour les Tâches qui lui était données. Quelle différence y avait-il entre Samuel et Saül, bien que tous deux étaient « leaders d’Israël. » L’un était affecté et habilité extérieurement, et l’autre faisait juste ce qu’il faisait. Israël avait-il BESOIN de Samuel ? Bien sûr, Israël était infiniment plus riche avec ses dons à leur disposition. Ils ne savaient pas combien ils avaient besoin de lui. Mais, un don ne peut jamais être remplacé par une « position, » comme Israël a tenté de le faire avec Saül. Le clergé ? Le système ? Des visites de Dieu programmées ? Des gadgets ? NON, NON, NON !!!

Eh bien, j’ai déjà dit que je n’ai jamais vu ou entendu parler d’un groupe de gens du genre « Nous avons tous l’Esprit Saint, alors c’est mon tour, » qui prospérait pendant très longtemps. « Faisons de chaque réunion du Mardi le ‘Jour Afro-Américain’ où eux seuls peuvent parler. Et puis Jeudi peut être le Jour des Dames. Et Vendredi sera ‘l’Heure Joyeuse’ où les gens ne sont autorisés qu’à dire des choses ‘joyeuses.’ Et, bien sûr, quand ‘la révélation vient à la seconde personne’ (1 Corinthiens 14 :30), il va falloir qu’il se souvienne s’il a déjà épuisé son allocation de cinq minutes pour la semaine. Il y a des règles à considérer - avant de décider s’il peut obéir à Dieu et s’exprimer et laisser la Vie se répandre de sa relation avec Jésus et les saints. » Je pense qu’il est évident que ces bêtises ne ressemblent pas à l’histoire apostolique et biblique. Elles ne seront pas nécessaires quand Jésus Règne et que Ses Dons trouvent leur place, quotidiennement. Les réunions sont simplement « un plus », de toute façon. Les réunions ne sont pas la caractéristique centrale de ce que Jésus a amené du Ciel sur la terre. Les réunions sont simplement le débordement de ce qui arrive déjà, tous les jours, de maison en maison et de lieu de travail en lieu de travail et de course en course et de corvée en corvée.

Pendant des jours et des années, ceux qui sont liés intimement aux dons architecturaux sont libres d’aimer Jésus, désireux de la Lumière, et protégés de l’ambition et de la chair des hommes. Ayant l’opportunité d’avoir des relations avec des hommes et des femmes Doués, et de les inviter (comme Epaphras l’a fait avec Paul à Colosse) pour avoir l’autorité au milieu d’eux, je recommanderais vivement à n’importe qui les neuf choses d’Ephésiens 4 ! (Soyez rassurés, cependant, qu’ils ne fonctionnent PAS comme de simples hommes le font alors qu’ils exercent l’autorité, ou même quelque chose de similaire.)

Beaucoup ont trop honte d’envoyer certains de « la maison de Chloé » à Paul quand il y a des problèmes. Ils ont souvent subi du « chantage » par ceux qui ont quelque chose à perdre, localement. « Vous n’allez pas l’appeler encore une fois, n’est-ce pas ? Honte à vous. Nous pouvons nous occuper de cela - ne les appelez pas toujours - nous avons tous le Saint Esprit. Vous êtes juste faibles, et ne faites pas confiance à Jésus. » C’est le chant que chanteront certains qui n’aiment pas la Lumière et qui ne respectent pas le fait que DIEU l’a mis en place pour entrelacer les Dons au long des Kilomètres. L’orgueil est un gros problème. Pourquoi les gens de Corinthe et ceux de « la maison de Chloé » se sentaient-ils tellement à l’aise de faire beaucoup de kilomètres pour faire à Paul un récit très détaillé de tous les problèmes à Corinthe ? Parce que c’était le Plan de DIEU d’utiliser ces Dons pour construire et protéger Son Corps ! La négligence des Dons qu’Il a donnés pour aider à résoudre les problèmes permettra la tragédie inutile dans nos vies et nos environnements, plus souvent qu’autrement. Chaque fois que nous refusons de faire appel à ces dons qui peuvent nous aider (par orgueil ou par paresse ou pour plaire à l’homme ou par manque de compréhension), le préjudice inutile pour le Corps de Christ, pour les adolescents, pour les jeunes enfants, pour les mariages, pour les quartiers, est très triste. N’ayons pas peur des Voies que Dieu a établies pour aider Son Peuple ! Rappelez-vous ceci : DIEU LUI-MEME a choisi ce Plan (les dons de Eph. 4) pour aider Son Peuple à prospérer. Pourquoi devrions-nous en avoir honte ou le craindre ?

Il faut que je termine - l’Église entière sera réunie dans quelques minutes… (En fait, en regardant l’horloge, ils sont ensemble depuis un assez bon moment maintenant, et je voudrais les joindre.) Affectueusement !

PS : Bon, trouver des disciples de Jésus avec ces Dons de Fondation - des Dons qui poussent les gens vers Jésus et qui les détournent du péché, et qui amènent la Vision et l’ordre dans la Maison de Dieu afin que tous les dons puissent fonctionner quotidiennement dans la Vie –, ça, c’est un peu plus difficile que de croire simplement que c’est nécessaire. Mais nous devons commencer quelque part. (Et une personne qui enseigne à ce sujet - n’est pas nécessairement la « bonne » personne ! Vous les reconnaitrez par leurs fruits, non pas par leurs feuilles. Jésus a dit : « La sagesse est prouvée par ses enfants. » Recherchez de vrais bébés vivants.)

Voici l’affaire. Si nous ne « demandons pas au Seigneur de la moisson, » parce que nous n’en voyons pas la nécessité, nous avons manqué le point de départ. S’IL VOUS PLAÎT, « n’attendez » pas une quelconque cérémonie d’inauguration, ou quelqu’un sur un cheval blanc apparaissant comme notre héros et qui nous « implante. » MAIS, au moins, tout en adorant le long du fleuve, demandons que Dieu veuille nous donner, ou nous apporter, n’importe quels « OUTILS » nécessaires pour construire Sa Maison à cet endroit ! Et les recevoir comme Il les fournit. S’ils sont la vraie chose, ils ne vont pas s’imposer à vous, de toute façon. Seuls les imposteurs sont vantards et ambitieux. Bonne nuit.

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon