Les Addictions, Les Bastions – Contre la Puissance et la Sagesse de Notre Dieu et Son Christ

Peu importe ce que l’ennemi pourrait essayer de vous parler au sujet de votre vie et de son évaluation de celle-ci—- si vous vous SOUCIEZ – il y a de l’Espoir sans fin !

9/12/2002

TARD le Dimanche soir du 9 Décembre 2002

Saints, il y en a beaucoup, beaucoup, qui portent le nom de Jésus, et qui se soucient profondément de Lui et Ses Commandements, qui se retrouvent à plusieurs reprises totalement battus à plates coutures par les envies dominantes de la tentation et du péché. Ils éprouvent de façon répétée de l’angoisse, des larmes, désirant profondément d’arracher les griffes de l’ennemi de leur chair, au point même d’être prêts—comme le Maître l’a enseigné pour démontrer la gravité du péché – de se crever un œil ou de se couper une main, plutôt que de tomber à nouveau dans ce péché. Vous devez savoir la chose suivante avec une certitude absolue : Il y a beaucoup d’espoir pour vous, indépendamment de la profondeur du péché qui vous a ravagé ! Peu importe ce que l’ennemi pourrait essayer de vous parler au sujet de votre vie et de son évaluation de celle-ci—- si vous vous SOUCIEZ – il y a de l’Espoir sans fin !

Pour ceux qui liraient ceci, et vous savez par les Écritures que vous vivez en excès de péché ou dans des addictions ou habitudes—et pourtant vous ne vous souciez PAS, vous ne luttez pas, vous ne sentez plus la conviction de ces choses—mais vous les excusez plutôt, les rationalisez ; vous vous comparez aux autres, défendez ou renommez les péchés, ou vous les ignorez totalement—sans tristesse dans votre cœur pour ces choses là—que Dieu ait pitié de votre âme.

Un homme ou une femme ou un enfant qui est Vraiment née une Deuxième fois, avec l’Esprit du Christ à l’intérieur comme la preuve « qui garantit le Salut »—toute personne Sauvée SE SOUCIERA du péché, selon les Écritures. Lorsqu’elle est séparée de la Volonté et Vie de Dieu, une personne véritablement Sauvée s’exclamera : « Ce que je fais, je le déteste. » Ils vont en prendre soin, s’ils ont rencontré notre Messie, Jésus, l’Oint. Ils, comme notre Sauveur l’a dit, « AIMERONT la Lumière. » Ceux qui ont la Preuve du Salut : L’Esprit en eux (Rom. 8), applaudiront et diront « Amen » (sans s’esquiver ou tenter de s’excuser) à cet Enseignement de l’Esprit du Christ par notre frère Jean, l’Apôtre :

« QUICONQUE a cette espérance en Lui se purifie, comme Lui-même est pur.

Quiconque pratique le péché transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi. Or, vous le savez, Jésus a paru pour ôter les péchés, et il n’y a point en Lui de péché. Quiconque demeure en Lui ne pratique pas le péché; quiconque pratique le péché ne L’a pas vu, et ne L’a pas connu.

Petits enfants, que personne ne vous séduise. Celui qui pratique la justice est juste, comme Lui-même est juste. Celui qui pratique le péché est du diable, car le diable pèche dès le commencement. Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, parce que la semence de Dieu demeure en lui; et il ne peut pécher, parce qu’il est né de Dieu. C’est par là que se font reconnaître les enfants de Dieu et les enfants du diable. Quiconque ne pratique pas la justice n’est pas de Dieu, ni celui qui n’aime pas son frère. Quiconque a cette espérance en la venue de Jésus se purifie, comme Lui est pur. » (1 Jean 3:3-10)

Donc, je ne parle qu’à ceux qui SE SOUCIENT PROFONDEMENT de leurs péchés irrésistibles/impérieux, plutôt que de les justifier. Ceux qui excusent le péché, ne ressentant rien, sont « morts alors même qu’ils vivent » et ont déjà peut-être reçu « une illusion puissante, pour qu’ils puissent croire aux mensonges. » Mais, pour ceux qui veulent plaire à Jésus de tout leur cœur, et qui se trouvent « facilement en proie » et « entraînés et séduits par leurs propres convoitises » et qui prennent la pleine responsabilité pour cela—nous vous écrivons. Si vous savez que vous pouvez et devriez vaincre le péché, parce que vous avez « tout ce qui attrait à la Vie et à la Piété » et « toutes les bénédictions Spirituelles en Christ Jésus »—et toutes les Provisions dans la Divinité est disponible ; et que « la Puissance qui a ressuscité le Christ Jésus d’entre les morts et L’a assis à la droite de Dieu » est « EN vous, l’Espérance de la Gloire ! »…. pour vous seul ces choses sont écrites. Une manière d’explorer et de découvrir la pleine puissance de Dieu dans le siècle présent (Romains 6, 8) est dans cette Ecriture : « Vous connaîtrez la Vérité et la Vérité vous rendra libre. » De marcher en accord avec Dieu, et de connaître et de coopérer avec Ses Vérités—est primordiale pour expérimenter la pleine bénédiction de la Croix et de la Pentecôte, de notre vivant, « dans le corps mortel ».

La pensée à considérer dans ces quelques pages est la suivante : Qu’est-ce que cela veut dire « d’abattre des imaginations », afin de démolir ces « bastions » dans nos vies ? Ou, autrement dit, à part le renoncement à satan et en acceptant totalement ce que Dieu dit sur le péché (la place évidente du Début de la Vie)… outre cela, quelle correction de notre pensée pourrions-nous avoir, qui manifesterait plus pleinement la Puissance, la Vie et l’Amour de Jésus qui vit en nous, si nous sommes vraiment Sauvés ?

Nous vous avons beaucoup écrit au sujet de ces choses au fil des années, et beaucoup plus pourrait être dit sur la nécessité de ne VOIR QUE le Sang de Jésus comme notre capacité à tenir devant le Père ; et la manière de s’approprier les « armes de notre guerre qui ne sont pas de la chair », et « de prendre toute l’armure de Dieu ». Et pourtant, ici, il y a juste ce seul point que nous voulons faire dans cette courte remarque:

BEAUCOUP DE NOS ADDICTIONS ET « BASTIONS » (SINON TOUTES), PEUVENT ÊTRE ATTRIBUES A ESSAYER DE NOUS PROTEGER DE NOS SENTIMENTS D’IMPUISSANCE ; ET LE SENTIMENT D’ÊTRE HORS DE CONTRÔLE. Notre humanité crie à cette circonstance cruciale, car le Père nous courtise, à cet exact endroit.

Sans beaucoup de charabia ou de jargon de psy, encombrant la pensée, faites tout simplement ceci : Tenez ouvertement compte de votre dépendance ou de vos dépendances devant le Père et Jésus (le « Maître Enseignant » !). Et, faites attention à ce qui provoque/incite vos « addictions » et « échecs ». Si vous payez réellement attention à comment et quand vous retombez dans ces misérables péchés « qui vous contrôlent », vous trouverez probablement qu’il existe un modèle dans cet embrouillement de circonstances déroutantes et décourageantes. Il y a des situations ou des personnages (« Les mauvaises compagnies corrompent les bonnes mœurs », dit le Seigneur), et certains types d’événements, que l’ennemi utilise avec succès encore et encore pour vous tenir en esclavage, puis de vous battre avec des pensées de haine de vous-même et de désillusion. Identifiez ces domaines où il vous a dupé (« Nous n’ignorons pas les dispositifs/méthodes de satan ! ») ; et laissez la VÉRITÉ vous libérer, en effet !

Quels sont certaines de ces dépendances ou bastions que vous avez permis d’être votre maître ? (Rom. 6)

• L’addiction de films ou de télévision

• La procrastination

• L’addiction d’aliments

• Les analgésiques

• Les médicaments psychotropes

• Les suppléments en pilule ou en vitamines

• Les obsessions des aliments « diététiques »

•Les « préférences » d’une « bonne » eau de marque

• L’addiction du café/thé (« je dois l’avoir, ou alors _____ »)

• Le sucre, les desserts sucrés et les bonbons

• Le chocolat

• Faire la grasse matinée, se cachant de la vie ou des décisions en dormant

• L’obsession de rester éveiller tard

• L’obsession de la lecture

• Dépendance de l’alcool

• L’exercice ou la vanité du culturisme ; ou le planning ou le contrôle de la pensée « Je dois avoir mes 30 minutes tous les jours où alors… »

• La dépression auto-imposée

• La maladie auto-imposée

• Les habitudes de la rêverie/rêvasserie

• Se cacher dans une maison ou une chambre

• Être argumentatif ou coléreux ou exigeant

• Se cacher dans le sport ou la musique

• Les traditions ou les rituels dont nous sommes contrariés si nous ne les avons pas

• Les convoitises des voyages

• La famille biologique contrôlant les émotions et les décisions

• Le désir d’être vu comme important, intelligent, particulier ou différent

• L’ambition pour un « ami » ou une « âme sœur » ou un « proche compagnon »

• La soif « d’appartenir à quelque chose », ou de « faire partie de quelque chose » ; ou « l’attrait » du mouvement

• L’appétit de l’excitation

• Le désir du changement

• L’amour de son propre confort/corps

• Hyper religieux dans le jargon ; ou la manière de procéder/de se comporter (Jésus n’était pas comme ça !)

• Les habits religieux (les chapeaux, les cheveux, le choix des vêtements, l’office, la position)

• Trouver le confort dans les achats de vêtements ou d’autres biens matériels

• Shopping pour, penser au sujet de, « avoir besoin» des toutes dernières techno-gadgets ou des stéréo ou des gadgets ou des trucs d’ordinateur ou des logiciels informatiques… 

• Jouer avec l’univers ténébreux et sombre de l’Internet (surf ou le forum de discussion, ou similaires)

• Les mystères

• Les secrets

• Les calomnies

• La pornographie

• Les choses interdites

• La jalousie

(Invariablement, quelqu’un vous demandera : « Alors, quel EST le problème avec ‘ceci et cela’, de toute façon ? Voulez-vous dire que ‘ceci et cela’ est un PECHE ?! » Pour tout le monde, sauf pour celui qui a demandé cela, je dirais que beaucoup de choses comme la lecture ou le voyage ne sont évidemment pas « automatiquement » du péché, avec modération et par la direction de l’Esprit. Si, par contre, ces choses sont conduites et guidées par nos appétits charnels, sans aucune restreinte—bien sûr c’est toujours du péché. Et, pour celui qui est furieux que leur passe-temps ou dada est sur la liste, je dirais : « Absolument. C’est du péché. »)

TOUTES CES ADDICTIONS ET BASTIONS—ET LES QUARANTE DEUX MILLE QUE JE N’AI PAS MENTIONNES—SONT DES PROBLEMES QUI RETIENNENT CAPTIFS DES MILLIERS D’AGNEAUS PRECIEUX, QUI ONT VRAIMENT ENVIE D’ÊTRE LIBRES ET DE PLAIRE A JESUS. Ces tentations accablantes semblent avoir « une vie propre »—nous prenant au dépourvu de temps à autre, même à des moments où nous pensions que nous avions tiré un trait sur l’attraction de cette tentation pour toujours.

Mais savez-vous quoi ? Au lieu de voir ces forteresses et ces dépendances comme des raisons de se sentir sans valeur, souillé, inutile, stupide, faible, laid, humilié et d’avoir de la complaisance envers soi-même—nous pouvons utiliser ces odieuses tentations contre satan. Ces addictions dirigent vers des possibilités de Communion plus profonde avec le Père et l’Un l’Autre—en nous montrant les zones où nous avons essayé de résoudre nos sentiments d’impuissance avec autre chose que Jésus et l’Amour de Son Père ! Recherchez ces endroits où satan vous a vraiment tenu captif—dans les lieux où nous nous sommes sentis impuissants—au lieu de nous concentrer seulement sur les péchés dont nous avons essayé de Combler le vide ! Les addictions et les bastions sont des symptômes, des débouchés—non pas les problèmes mêmes. Les péchés eux-mêmes ne sont souvent qu’un écran de fumée de l’ennemi pour brouiller le vrai problème. C’est pourquoi, de « travailler dur » et de « mémoriser les Ecritures », ou « 12 étapes » et la « maîtrise de soi » et la « responsabilisation » et ainsi de suite—font rarement résoudre définitivement les problèmes réels. « Moins de six pour cent » serait une bonne estimation de combien de personnes ont surmonté des addictions et les places fortes de cette façon.

Et tandis que le Père … par la prière, le jeûne, l’imposition des mains, par le Don, ou par une colombe ou un âne … peut Souverainement nous guérir et nous transformer en un instant (et le fait souvent !) ; nous sommes également tous conscients qu’il y a d’autres fois où Il nous Forme/Instruit pour utiliser Ses Armes et Son Bouclier et Casque en nous faisant appliquer la Vérité, l’Amour, la Prière et la Persévérance, le tout dans Son Temps, pour surmonter. L’homme né aveugle, Job, Joseph, Moïse l’ont appris, et tous les Hommes et Femmes de Dieu apprendront aussi cette leçon ! Pas TOUS les problèmes du péché ne sont « instantanément » guéris, comme nous souhaitons qu’ils le seraient. Pourquoi pas ? Nous avons parfois besoin de nous approprier la Vérité, les Outils et le Timing … parce que Dieu « laisse des ennemis, afin de former Son Peuple qui n’ont pas connu la guerre … qui n’ont eu aucune expérience de combats précédents » (Juges 3:1-2) ; et « afin que l’Œuvre de Dieu puisse être ouvertement affichée dans votre vie » (Jean 9:3).

Donc, relisez la liste ci-dessus des dépendances et des assujettissements et des forteresses. Y a-t-il quelque chose qui vous tiens à la gorge, et vous méprisez ce péché et « détestez même la tunique souillée par la chair corrompue » ? Connaissez-vous quelqu’un qui a fait preuve de sa haine du péché, et de sa profonde passion pour Jésus et de sa volonté de faire n’importe quoi pour être libre du péché ; et qui est totalement passionné pour le Père, Son Travail, le Fils et Son Epouse ? Ceux-là, comme un homme de Dieu doit être, « sont bouleversés par les amours sales des hommes sans foi ni loi » et « sont tourmentés dans leur âme juste par leurs iniquités qu’ils ont vues et entendues » et qui étaient eux-mêmes tentés ? Et pourtant, pour une raison quelconque, les tentacules du péché continuent à étouffer leur Communion avec Lui et Son Peuple (1Jean 1:1-7 )—alors que bien qu’ils fassent « ce qu’ils HAÏSSENT » ? Si oui, pensez donc à ceci :

La plupart de chaque addiction ou péché ou tentation, auquel vous pouvez penser ou que vous pouvez expérimenter, a sa racine dans le fait, que nous nous sentons impuissants parfois, et que nous réagissons en courant vers nos dépendances ou « bastions ». Rappelez-vous, le « pouvoir » de satan n’est pas dans sa capacité de causer quelqu’un à pécher, qui a JESUS vivant en leur sein ; mais plutôt dans ses mensonges. Il est le « père du mensonge » ; et Jésus est la Vérité, L’ANTIDOTE ! Pour cette raison, ce n’est pas que nous devrions être apeurés que le Père va nous « enguirlander » pour ces péchés, mais plus important encore, NOUS AVONS BESOIN D’ÊTRE « CONSCIENTS DE DIEU », sachant qu’IL veut ÊTRE NOTRE TOUT EN TOUS ; et que nous sommes JAMAIS SEUL ou Sans QUELQU’UN QUI AIDE !! Il peut nous Apprendre la VERITE sur nous-mêmes, et de LUI, et du monde autour de nous … et la VERITE nous libérera.

Commencez à identifier ce dont vous avez peur, ou quels sont les domaines de « l’impuissance » qui déclenchent votre course folle vers les péchés énumérés ci-dessus, qui vous diffusent de l’endorphine. Quelles sont les choses que nous essayons de compenser ; et quelles sont les choses que nous nous sentons impuissants à régler et qui nous trompent en quête de « soulagement de la douleur » ? Si nous pouvons les VOIR, nous pouvons nous tourner vers Lui—au lieu de pécher dans ces moments là. La Solution n’est pas dans « davantage de maîtrise de soi », et « d’essayer plus dur » ; et « plus de responsabilisation » (bien que ce sont certainement des outils qu’IL nous a conseillés dans Sa Parole, quelque fois). La Solution est de Voir où nous ne LUI avons pas fait Confiance complètement ; et où nous n’avons pas cachés notre vie en Lui d’une manière réelle dans le stress de la vie ! En fait, nous pouvons utiliser les tentations de satan contre lui-même en apprenant, quels sont les domaines de notre vie, où nous n’avons pas encore permis à l’Esprit de Jésus de venir à nos côtés en tant que Celui qui Conforte et Conseille. « RESISTEZ au diable, et il fuira loin de vous ! » Nous pouvons être « conscients des méthodes de satan » et nous tourner vers le Père au sujet de ces domaines, qui ont incité la peur en nous. Alors qu’auparavant, nous avons utilisé le péché pour nous cacher du Père, nous pouvons identifier ces domaines et apprendre à courir vers Lui ; et Lui offrir ces tentations comme un cadeau—avant que nous nous tournions vers la « drogue » énumérée ci-dessus !

Qu’est ce qui déclenche votre course vers ces péchés ci-dessus, comme une échappatoire ?

Impuissance par rapport à:

• Le manque de temps pour faire ce que vous êtes « censé » de faire

• Le manque de capacité à faire ce que vous « devriez » faire, ou quelque chose que vous jugez « valable »

• La peur de l’attente des autres

• Se sentir indigne

• La sensation de la culpabilité

• La sensation d’être mal aimé, ou l’impossibilité de causer les autres à vous aimer

• La peur d’aucun contrôle sur les finances

• Le manque de contrôle sur les questions de santé

• les actions des membres de la famille ou les décisions ou les amours – la dépression ou la colère que nous ne pouvons pas contrôler ces choses-là

• La peur d’être seul

• La peur du chaos ou du désordre, ou du bruit

• La peur de l’entropie—la dégradation ou la perte des biens matériels

• La peur de la douleur ou de l’inconfort

• La peur de l’inconvenance

• La peur du changement, ou de l’imprévisible

• La peur de l’avenir

• La peur d’être bloqué dans une situation qui ne changera pas

• La peur de vieillir

• La crainte d’être peu attrayant

• La peur de ne pas être aimé ou être populaire ou ne pas être « inclus »

Ce sont là quelques-unes de ces choses qui lancent nos dépendances et nos places fortes, si l’on se laisse prendre par les tactiques de satan et cède aux mauvais détournements. Nous nous retrouvons en train de courir vers « les péchés qui nous assaillent si facilement », lorsque nous ne sommes pas proches de Lui et de Ses Pensées sur un sujet—non pas parce que nous sommes « impurs, inutiles, stupides, faibles, laids, humiliés, complaisants, et sans valeur ». Si nous sommes lavés dans Son Sang et qu’IL a établi Sa demeure en nous, nous sommes n’importe quoi sauf tout cela ! Toutefois, lorsque confrontés à ces sentiments d’impuissance ci-dessus, nous pouvons apprendre comment nous tourner vers Lui comme notre toute suffisance dans ces domaines précis ! Alors, nous n’aurons pas besoin d‘endorphine autodestructive, que nous utilisons pour essayer d’endormir la douleur de ce que nous n’avons même pas encore clairement identifié. Le péché est le symptôme, pas le problème véritable que le Père veut nous enseigner !

Alors, « que dirons-nous, donc, Frères et Sœur » quand nous identifions la racine des insécurités et des méfiances—les choses qui nous ont précédemment envoyés en hâte au pain qui n’était pas du Pain ? Comment donc pouvons-nous répondre à l’ennemi et lui RESISTER, quand « la maitrise de soi » et la « responsabilisation » donnent des résultats à si court terme ?

ET SI nous « regardions vers JESUS, l’Auteur et le Consommateur de notre Foi » comme l’accomplissement de tous les besoins et de chaque espoir et rêve qui apportent du plaisir au Père ?!

ET SI le Père a tout de Son autosuffisance pour chaque question et problème ; et pour toute insécurité, chaque souci, chaque pression et confusion tous liées dans Son Fils ? Il en est ainsi ! Chaque problème/question de la vie et de La Vie est parfaitement formé et résolu dans l’Amour de Dieu et Sa Sagesse ; et IL nous forme/entraine à Voir l’univers comme Il le voit, et à Lui faire confiance en toutes choses. Nous n’avons pas besoin de bile pour atténuer la douleur, mais plutôt d’engager nos vies entre les Mains du Père, en toutes choses. Et, en cela Il nous forme à être comme Lui et d’être apte à être une Epouse, pour toute l’Eternité, pour le Roi des rois ! Alléluia !

Faites-LUI Confiance – tournez-vous vers Lui et à Ses Pensées sur la question qui vous trouble. « Pensez à CES choses » – NON pas à la fausse dose/piqûre du péché—quand vous vous sentez découragés ou piégés par des choses hors de votre contrôle …………

L’Insuffisance de Temps

Ps 90:4; 2Pi 3:8; Mt 6:25-34

1Co 6:20; Ec 3:1; Ga 6:10

Ep 5:16; Jc 4:13-15

Le Manque de Capacité

Col 1:27; 1Co 12:4-11; 2Co 4:7

2Co 9:10; Ex 4:11-12; 1Pi 4:19

1Co 15:9-10; Lc 12:11-12; Jg 6

Jas. 1:5

La Peur des Espérances et des Attentes des Autres

Lc 12:4-6; Ac 5:29; Rm 8:15

Mc 3.31-35; Lc 14:26; 2Cor 5:9-11

Rev 12:11

Le Sentiment de se Sentir Indigne

Hé 10:14; Hé 4:14-16; Ep 4:1

Jc 4:7-10; 2P 1:3; Rm 5:9-11

Rm 8:1; Rm 6:5; Hé 9:11-14

Ep 2:13; Rm 5:9; Rm 3:21-26

Rm 4:19-21; Ga 4:7; Ep 2:8-10

Le Sentiment de Culpabilité

Ep 2:8-10 ; Hé 10:10 ; Lm 3:23

Ga 4:7 ; Mt : 26:28 ; Ps 103:12

Rm 8:1-4 ; Ps 130 ; Jn 1:29

Jn 3:16-18; 1Jn 1:9; Lc 1:76-79

Ac 2:38 ; Lc 24:45-47; Ph 3:13

Se Sentir Mal Aimé, ou l’Impossibilité de Causer les Autres à Vous Aimer

Ph 2:3-4; Mt 20:28; Ps 40:17

Mt 7:12; 1Pi 1:18-20; Rm 5:8

Lc 7:47 ; Gal 6:15 ; Mt 6:25-27

Pr 8:17 ; Ps 57:10 ; 1Jn 4:19

Ps 63:3 ; Ps 66:20 Ps 23

Ps 86:13 ; 1Jn 3:1 ; Rm 8:31-39

La Peur de Ne Pas Contrôler Les Finances

Mt 6.25-34; Ph 4:6-7; Ph 4:12-13

2Cor 1:3-6; Mc 10:29-30; Ph 4:12-13

Ps 50:10; Ps 119:36; Ps 55:22

Mt 6.25-34; Hé 10:34; Lc 12:27

Mt 6 :25-26 ; Ps 37:25-26 ; Ps 34:10

Ps 23 ; Deut 28:2-8 ; Ph 3:7-11

Lc 6:38 ; Pr 13:22 ; Mt 9:29

Ph 4:19 ; Jn 15:7

Le Manque de Contrôle Sur Les Questions de Santé

Rm 5:2 b-5; Pr 1:33; Pr 3:25

Rm 8:35-37; Rm 8:18-26; Es 8:11-14

1P 4:19; Pr 11:19; 2Co 4:16

Mt 10:30-31; Mt 6:25-26; Ps 12:5

Mc 9:43-48; 2Co 12.7-10; Ps 41:1-13

La Dépression ou la Colère, que Nous Sommes Incapables de Contrôler les Actions des Membres de notre Famille ou leurs Décisions ou leurs Amours –

1P 3:13-16 ; Pr 24:19-20 ; Ps 23

Ps 34:17 ; Es 43:2 ; Mt 10:19

2S 22:29-31

La Peur d’Être Seul

P 68:6; 1Co 12:12-31; Es 41:10

Es 43:2; Mc 10:29-30; Mt 28:19-20

Mt 28:20 ; Es 43:1-3 ; Es 40:1-11

Jn 14:16-18; Hé 13:5; Mt 28:20

1S 12:22; Es 41: 10; Rm 8:35-39

Dt 4:31, 31:6

La Peur du Chaos ou du Désordre, ou du Bruit

Pr 1:33; 2Co 6:14; Lc 8:21

Lc 10:38-41; Pr2: 1-22; Pr 10:8-32

Pr 12:3; Pr 14:29 ; Pr 15:28

Jn 14:27 ; Lc 2:14; Jn14:27

2R 6:16 ; Es 26:3 ; Es 9:6

Ph 4:6-7 ; Ps 29:11

La Peur de l’Entropie—la Dégradation ou la Perte des Biens Matériels

Ha 3:17-18; Pr 3:25; Jr 29:11

Lc 9:23; Ph 3:4-11; Ph 4:11-13

Ps 34:3-10; Na 1:7; Mt 6:19-21

Mt 6:28-33; Es 57:1-2; 2Co 5:6-7

1Th 4:13-14; Rev 21-4

La Peur de la Douleur ou du Désagrément

Rm 8:17-26; 2Co 6:3; 2Co 12:7

Ps 37:23-24; 1P 5:7 ; Lm 3:17-33

Ps 91 ; Dt 8:5-9 ; Ps 69:29-32

Lc 21:17-19; Es 43:1-5; Hé 12:11

2Co 1:3-11; Ap 21:3-4

La Peur des Inconvenances

1Co 6:20; Jc 1:12; Jc 1:2-4

Rm 12:1-2; Rm 8:28; Lc 9: 23-25

Mt 19:29; Ph 2:3-4; Ph 2:13

Ac 2:44-45; 1P 4:9

La Peur du Changement ou de l’Imprévisible

Ph 4:6-7; Jc 1:17; Jc 3:8

Jr 29:11; Ps 90:12; Lm 3:22-23

1Co 10:13; Es 8:12; Hé 13:8

Mt 6:25; Ph 1:20; Jr 7:5

Mt 18:3

La Peur de l‘Avenir ou du Futur

Es 46: 3-4 ; Pr 16:31 ; Pr 20:29

Jn 3:16; Jr 29:11; Héb 13

Rm 8; Mt 6:34; Rm 8:31-32

Col 3:1-4; Mt 7:7; Mt 7:19-21

Mt 10:29-31 ; Ps 37:5, 23-24, 34 ; Ps 31:14-15

1P 5:7 ; 1P 4 :19 ; Jb 13:15

2 Tm 1:12

La Peur d’Être Bloqué Dans Une Situation Qui ne Changera Pas

Rm 8:28; Mt 6:33; AP 12:11

Es 54:17; Rm 8:31-39; Ml 4:2

Ps 96:2 ; 118:14 ; Es 12:2

Es 59:1 ; Jr3:23 ; Jr 50:34

Jn 2:9 ; Jn3:16 ; Jr 29:11

La Peur de Vieillir

Ps 73: 25-26; 1P 3:3-4; Pr 31:30

1S 16:7; Pr 16: 31, 20:29; Es 46:4

Rm 4; 1Co 15; 2Cor 4:16

Ps 92:14; Jb 12:12

La Peur d’Être non Attractif (ve)

1S 16:7; 1P 3:3; Es 54:1

Es 53; Ga 1:10; Jos 24:15

Ac 5:29; 1Co 3:4-5; Pr 31:30

Ph 3:7etc; Col 3:12; Ga 6:15

La Peur de ne pas Être Apprécié, Populaire ou « Inclus »

Mt 10:24; Es 51:12; 1Co 12

Ac 4:19-20; Mt 5:10-12; Rm 8:31-32

Ph 2:4; Col 3:14-15; Mt 23:11

Mt 20:26-28; 1P 2:9-12

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon