La Malédiction de la Conscience de Soi

3/10/2016

Rappelez-vous, bien sûr, d’autres maladies ont des symptômes qui se recoupent. Mais, le Grand Médecin vous recommande d’être à l’affût de ces signes révélateurs de la maladie, la malédiction de la conscience de soi :

1 Les mauvaises humeurs passant frénétiquement à la joie si certaines situations tournent en votre faveur, ou si les gens vous remarquent ou s’ils font attention à vous.

2 La fierté de « l’accomplissement » ou de la reconnaissance.

3 La dépression, parfois depuis des semaines, des mois ou des années, en raison d’un très mauvais regard sur la vie.

4 Le manque de fruit, en raison de la nature de la conscience de soi qui creuse et affaiblit la Vie et l’Espoir en vous, à la manière de la pornographie et du manque de pardon.

5 Le manque de contentement. Soit parce qu’on ne remarque pas des bénédictions imméritées, soit parce que ceux qui sont impliqués remettent en cause les motifs, soit par peur de voler provisoirement la gratitude et la satisfaction et la confiance que Père vous destine.

6 Quand nous sommes accros à la conscience de soi, nous serons dans l’impossibilité d’aimer profondément.

7 Nous serons aussi dans l’incapacité de partager la compassion et l’empathie avec Dieu et pour les autres, dans la mesure qu’IL désire.

8 Si nous sommes dépendants ou infectés par la conscience de soi de façon contraire à Christ, nous serons soit comme des drogués rétroactifs (toujours en quête de reconnaissance et de réponses, en hyper-oxygénation lorsque nous pensons que quelqu’un nous a mal regardé ou ne nous a pas adressé un regard ou une parole), OU nous nous endurcissons avec un mur de protection d’acier froid et dur, pour que personne ne nous blesse.

Tout cela est MORTEL !

Le Remède :

1 Adorez sans cesse. Sérieusement !

2 Ayez confiance sans hésitation. DIEU ouvre toutes les portes que l’homme ne peut ouvrir et qu’il ne peut fermer. Ce n’est pas à propos de « vous», cher.

3 Arrêtez de tolérer les humeurs et les pensées moroses. Arrêtez.

4 Enlevez « oui mais » « ce n’est pas juste » et « si seulement » de votre vocabulaire personnel.

5 Ne soyez pas à l’écoute de votre humeur. Si vous vous sentez moche, ne vous en inquiétez pas. Ce n’est pas votre préoccupation. Poursuivez votre route, les yeux au Ciel et vers les autres. Ces « sentiments » ne sont que de minuscules décharges chimiques et ne sont PAS « vous ». Offrez-les à Dieu comme un cadeau et avancez. Cessez de les accepter comme quelque chose qui compte. Cela est à la fois égoïste et naïf.

6 Ne soyez pas à l’écoute de ce que vous pensez que les autres pensent. Faites confiance à Dieu.

7 Ne contrôlez pas de quoi vous avez l’air dans une situation où vous dites ou faites quelque chose. Et à un niveau plus profond encore que cela, ne faites pas toute une histoire de à quoi vous « ressemblez » physiquement dans vos vêtements ou à votre physique, pour le meilleur ou pour le pire. C’est pathétique. Et faites confiance à Dieu que vous faites juste de votre mieux - et laissez Lui tout, que vous ayez la faveur des hommes ou leur rejet – c’est le Chemin de Jésus pour tous les vrais Chrétiens.

8 Ne considérez pas la peur dans votre esprit ou dans votre cœur comme étant « réelle ». Encore une fois, c’est seulement un minuscule mélange chimique et biologique. Rappelez-vous ce qu’a dit Jésus dans le bateau sur les eaux tumultueuses à Ses amis ? Cela n’a pas changé. :)

9 Ne considérez pas vos succès ressentis. Si vous y pensez comme étant vôtres, vous vous mesurez de façon indécente pour l’avenir, pour juger les autres, pour être orgueilleux, pour être déprimé ou anxieux ou pour faire des efforts dans de futures circonstances.

La malédiction, la maladie de nous faire nous-mêmes des petits dieux par CONSCIENCE DE SOI ....

Ne faisons plus cela ?

xoxoxoxoxox

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon