La Communion

1/3/2001

J’ai étudié sur la communion pendant plusieurs mois maintenant. Je crois qu’il y a une vérité manquante dans toutes choses qui font penser aux hommes qu’ils sont ‘saints’ et ‘justes.’ Alors, quand j’ai rencontré ces gens et qu’ils ont mis l’accent sur ce « repas d’amour » et la communion (faisant partie du repas) tous les dimanches, je commençais évidemment à chercher encore plus la « vérité. » As-tu de la révélation du Père sur ce qui se passait vraiment ? Parmi les quatre évangiles (et 1 Corinthiens qui rappelle l’Evangile), il est seulement dit une fois dans l’un d’entre eux : « Faites cela en mémoire de Moi ». Il parle aussi du lavage des pieds, et Il mentionne que nous devrions le faire comme Il nous l’a montré. Je ne crois pas qu’Il parle de pieds Ils mangeaient un repas, parce que c’était la Fête de la Pâque. Je crois (de manière non exhaustive) que Jésus utilisait le pain et le vin pour leur montrer une vérité plus profonde. Je ne crois pas qu’Il nous montrait un nouveau rituel à accomplir. Et pourquoi, si c’est siiii important que nous « fassions cette chose, » les autres évangiles laissent de côté la partie de « faites ceci. » La question est, qu’est-ce que le « CECI » ?

Marg

Pas le temps maintenant, mais tu as presque raison…Dans Actes 2, les 3000 étaient « consacrés à la fraction du pain. » Maintenant, C’EST ce que nous appelons « le Repas du Seigneur » (pas un repas en commun, comme c’était apparemment le cas dans Actes 20, quand ils « rompirent le pain »). Alors POURQUOI étaient-ils « consacrés à la fraction du pain » ? Ou, POURQUOI « ont-ils assiégés (dans le Grec) la fraction du Pain » ? Parce que c’était un rituel à faire ? NON. Parce que c’était du pain magique (comme les catholiques et les personnes de la «  Haute Eglise  » le rendirent en un rituel sacramentel avec des pouvoirs magiques) ? NON. Parce qu’il élimine la culpabilité ou le péché ou nous rend meilleurs Chrétiens ? NON. Alors POURQUOI ont-ils « ASSIEGES  » (dans le Grec) la fraction du pain, au même niveau que la prière et l’Enseignement des Apôtres et la fraternité/partageant toutes les choses en commun ?

Juste parce que : C’était près de leurs cœurs de participer à la Fête dont Jésus parla, l’attestant de façon visible, jusqu’à Son retour. C’était une déclaration d’être « une seule miche » (1Cor 10, 11) et de discerner le Corps du Christ comme étant UN. Et, en fait, s’ils n’étaient PAS UN – alors « vos réunions vous font plus de mal que de bien, et ce n’est pas LE REPAS DU SEIGNEUR DU TOUT ! » Le rituel évidemment NE SIGNIFIE RIEN, si leurs vies ne reflètent pas LA REALITE DE TOUTE L’EGLISE COMME ETANT UN, JOUR APRES JOUR, DANS LES AFFAIRES ORDINAIRES DE LA VIE ! « Combattant comme un SEUL HOMME pour la Foi » (Phil 1 :27). « Joints et soudés ensemble par tous les ligaments de soutien » (Eph 4 :16). « Nous, étant plusieurs, sommes UN ! » Si la VIE des gens ne reflète pas cette Vérité, Dieu dit qu’ils « mangent et boivent la condamnation sur eux-mêmes » et ce n’est pas encore le Repas du Seigneur, de toute façon ! Et ils ne devraient même pas prendre la peine de se réunir, puisque Dieu les juge pour cela. Ouah.

Ainsi, c’est important pour Dieu. Mais, ce n’est pas du pain magique. Il s’agit d’une déclaration au ciel et à l’enfer et à la terre d’une UNION DE VIE, mangeant et buvant avec Lui à nouveau dans Son Royaume. ET, cela doit refléter la réalité de nos SITUATIONS DE VIE AU QUOTIDIEN PARMI SON PEUPLE, sinon c’est un rituel faux où Dieu frappe certain avec des maladies et des morts (1Corinthiens 11). Etre « DÉDIÉ/CONSACRE » à le faire, et VIVANT la Réalité de celle-ci, DOIT aller de pair. Et oui, Dieu est très impliqué dans une TELLE « Communion » comme celle-ci………

N’est-ce pas grandiose ? ?!!

Affectionnément,

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon