L'appeler « seigneur »

25/4/2017

Aïee! L’appeler « seigneur » - tu plaisantes ? Connais-tu ce gars ?

Car de la même manière, les femmes saintes qui espéraient en Dieu se complaisaient depuis longtemps à être soumises à leurs maris, comme Sarah qui obéit à Abraham, en l’appelant seigneur. Vous devenez ses enfants lorsque vous faites ce qui est bon et ne craignez pas de le faire.

Qu’est-ce que cela VEUT DIRE dans le MONDE ? Des bêtises comme la domination masculine et l’asservissement de la femme, « ne jamais questionner, simplement obéir » ? Non! Le mouvement «patriarcal» tordu? En aucune façon.

Qu’elle est la signification d’appeler votre homme « seigneur » ? Et qu’est-ce que la « peur » a à voir avec ça ?

Et BIEN sœurs, ce n’est pas compliqué, heureusement.

Et c’est bien, bien, BIEN loin d’un monstrueux et servile « tais-toi et obéis » d’un simple humain.

Voici ce que « c’est » et n’oubliez pas la PROMESSE et la BÉNÉDICTION que Dieu promet ici dans 1Pierre, chapitre 3, lorsque vous mettez votre cœur à appeler votre mari « seigneur ».

Et Dieu a également dit que la PEUR serait un obstacle. Peut-être que la fierté, l’égoïsme et l’indépendance étaient des obstacles trop évidents pour même les mentionner. Mais, la PEUR est certainement un problème pour lâcher prise et pour embrasser votre « seigneur ». [Aie! Dans notre culture cela sonne si incroyablement mauvais et dangereux de citer Dieu dans 1Pierre ! Mais c’est là. Avec une promesse.]

Alors, qu’est-ce que cela signifie de l’appeler et de le ressentir comme «seigneur»? Il ne s’agit pas d’oppression ou d’asservissement ou de deuxième ordre, nous le savons. Jésus à toujours traité Son Épouse d’une SEULE manière : comme une « co-Héritière » !

Alors, allons-y. Qu’est-ce que cela SIGNIFIE d’appeler et de RESSENTIR qu’un simple mari humain est « seigneur » ?

Simplement ceci: quand nous donnons notre vie à JESUS en tant que Seigneur, cela signifie
1) nous perdons POUR TOUJOURS notre identité et notre indépendance, et
2) POUR TOUJOURS nous abandonnons notre choix de nous détacher ou de reprendre notre identité et notre indépendance, et
3) notre sécurité, ET la sienne avec nous, ne sera plus jamais en jeu, et
4) nous ne sommes plus «perdues» - mais nous avons maintenant un chemin Fiable, même s’il nous est considérablement et en grande partie encore totalement inconnu.

Ce LAISSER ALLER déclenche certainement la possibilité de « peur » si nous avons été blessées dans l’enfance ou à l’âge adulte, ou si nous sommes fièrement têtues au sujet de notre supériorité sur les autres ou sur notre conjoint.

MAIS C’EST LA PROMESSE! SAISIS-LA !! Cela dépend de toi.

Peut-être la confiance et l’abandon pour toujours sont en règle, tout comme ça l’était avec Jésus, pour toujours l’avoir LUI et sa bénédiction ?

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon