L’Impiété est l’Absence de Dieu

7/8/2011

Sujet : « Il sied à tous les hommes qui cherchent à se placer au-dessus des animaux, de s’efforcer avec le plus grand effort à ne pas traverser la vie en silence, comme du bétail, façonné par la nature pour être voûtés dans l’obéissance à leurs estomacs. »

-Salluste, historien Romain

Salut, je méditais sur l’email envoyé hier avec le seul tournesol debout contre la foule, face au soleil. Il m’a fait penser à la différence entre avoir l’esprit religieux et être centré sur Jésus. Il y avait quelque chose dans Jérémie auquel je pensais, où Dieu dit : « Les prêtres et les prophètes sont impies ; même dans Mon temple, Je trouve leur méchanceté. » (Jérémie 23:11)

Bien que ces prophètes et prêtres fussent des religieux qui connaissaient leur Bible, ils n’avaient pas Dieu à cause de leur péché. Et cela m’a frappé que l’impiété n’est pas vraiment « ne pas croire en Dieu, » mais plutôt une absence de Dieu dans la vie de quelqu’un. C’est comme l’obscurité, qui n’est pas vraiment une chose en soi, mais plutôt l’absence de lumière. Des choses impies, que ce soit les plaisirs terrestres, l’idolâtrie de la famille ou une soif de connaissance qui prennent la place que Dieu Seul peut et doit remplir.

Donc pour moi, contempler ceci a contribué à aiguiser ma perspective sur l’impiété : Que ce n’est pas une chose qui peut être intellectuellement résolue en pensant, « je crois que Dieu existe. » Plutôt, il y a la pratique et la seule VRAIE solution : poursuivre, accueillir, et absorber la Lumière de Dieu que Lui, Son Peuple, et Ses paroles rayonnent dans mon cœur. Alors ce fut plus facile d’appliquer l’encouragement de Paul pour Timothée à moi-même : « Timothée, garde ce qui a été confié à tes soins. Détourne-toi des bavardages impies et des idées opposées de ce qui est appelée faussement la connaissance. » (1 Timothée 6:20)

Il est précieux de se rapprocher du cœur de Dieu le Père et de se débarrasser de cette connaissance mentale et religieuse qui ne fait pas partie du caractère de Jésus. Puis tout en faisant des recherches pour une épreuve en histoire, j’ai lu une citation que j’ai mis dans le sujet :

« Il sied à tous les hommes qui cherchent à se placer au-dessus des animaux

de s’efforcer avec le plus grand effort de ne pas traverser la vie en silence, comme du bétail, façonné par la nature pour être voûtés dans l’obéissance à leurs estomacs. » (Salluste, historien Romain)

Même à l’époque, les païens savaient qu’il y avait plus à la vie que d’être enchaînés à leur chair. Et c’est pourquoi, avec tous ces autres encouragements concrets, l’auteur d’Hébreux dit : « Veillez à ce que nul ne soit profanateur comme Esaü. Il a vendu ses droits à ce qu’il aurait dû recevoir comme fils aîné. Il les a vendus pour un seul repas. » (Hébreux 12:16)

Je ne veux pas que moi-même ou que quelqu’un d’autre perde ce que Dieu a en vue et à être comme les animaux stupides qui ne vivent que pour le moment, se nourrissant et en regardant vers le sol. Je sais que Dieu veut que nous Le regardions de la même façon qu’Etienne l’a fait quand il a choisi de regarder en Haut devant la persécution. C’est donc ce auquel je veux m’appliquer ici avec les autres qui sont dans ma vie. Je voulais juste que vous le sachiez aussi. : )

- Imanuel (jeune homme de GA)

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon