L’Appel de Jésus à se Rappeler, et à être Brisé (Eberhard Arnold)

1/10/2011

Nous venons de beaucoup de domaines différents (de nombreuses nations, de différentes strates de la société, d’une variété d’idéologies et de tradition (Apo 5:9-10)), mais nous sommes cuits ensemble en un pain…

Avant que le pain puisse être cuit, le grain réuni des différents champs dans différentes régions doit être broyé. Si le grain n’est pas broyé, il n’y aura pas de pain ; chaque grain doit être moulu. Si un grain reste entier, il sera un grain entier dans le pain, et quand le pain est servi, quelqu’un va prendre un couteau et enlever le grain, car il n’a pas sa place dans le pain. Il a gardé sa propre nature, son existence individuelle, sa propre importance.

Quand le grain est broyé, la farine est mise dans un four chaud pour cuire, et alors seulement il devient pain. Puis il est placé sur la table. Et si c’est vraiment une table communale, le pain est pour tous à partager. Ensuite, nous ne pouvons pas prier : « Donne-moi aujourd’hui mon pain quotidien. » Plutôt, nous prions ensemble : « Donne-nous le pain dont nous avons besoin chaque jour. » Pour nous tous, tous les jours ! (Mat 6: 11)

Ensuite, le pain est rompu et partagé. Une fois de plus la communauté est soulignée, cette fois dans le partage du pain. Jésus ressuscité a été reconnu par la façon dont Il rompit le pain et le distribua à la table commune. (Luc 24:30-31)

Les mêmes choses sont dites sur le vin. Les raisins doivent être écrasés dans la presse du vin, parce que le vin serait gâté si un raisin s’accroche à sa propre existence. Un vin doit être fait de tous. Donc, chaque raisin doit se donner dans le sacrifice ultime pour l’unité du vin. Tout comme la communauté tout entière partage un pain, de même elle partage une coupe…

La Sainte Cène est un rappel du sacrifice parfait fait par ce grain qui est broyé, ce raisin qui est écrasé - Celui qui fait toute la différence.

11:23

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon