Deux Coureurs, de Talent Égal

10/9/2014

Je l’ai vu toute ma vie. Je l’ai vu à l’école primaire. J’en ai été témoin à l’école secondaire. Et encore une fois à l’université. Et je l’ai identifié en moi-même et chez les athlètes après le collège, probablement parce qu’ils ne sont plus entourés d’un entraîneur et de pairs compétitifs quotidiennement - et ils étaient des « poseurs » jusqu’à ce que il n’y ait plus personne pour qui on pose...

Deux coureurs de talent égal. Un, en compétition, est de loin supérieur à l’autre.

Deux coureurs avec des talents identiques.

ET ... Deux possibilités à l’intérieur de TOI. Une de ces possibilités est de loin supérieure à l’autre, mais le potentiel est identique.

POURQUOI ? POURQUOI le potentiel est-il atteint par l’un, et pourquoi l’autre reste-t-il médiocre et exposé au risque toute sa vie ?

Pour toi, pour moi - et je ne parle pas de notre vie sportive, mais plutôt de notre VIE SPIRITUELLE ....

Le coureur au potentiel égal mais avec une performance inférieure est soit :

1) Fainéant et distrait (un idolâtre, rempli d’amour-propre, peu soigné, plaisantin, râleur, amoureux du monde, qui refuse d’exercer la maîtrise de soi, un fruit de l’Esprit si l’on est à l’écoute - dans la terminologie de la Course Spirituelle)

Soit

2) IL OU ELLE A PEUR. Peur des fantômes d’autrefois qui reviennent en pleine figure lorsqu’on court vite, ou peur des lutins de l’avenir : « Je n’ai jamais fait cela avant et que va-t-il se passer si je gonfle, et que va-t-il se passer si je vais trop vite ou fais trop de mal, et que vont penser les autres si j’échoue ? » LA PEUR ! Peur d’essayer, peur de l’échec, peur de blesser, peur d’aimer, peur de risquer, peur de paraître mauvais, peur de blesser, peur des autres, simplement ..... PEUR.

Deux coureurs de talent égal peuvent être séparés dans la réussite, autant que l’Est est séparé de l’Ouest. Il est vraiment étonnant de constater quel écart il peut y avoir entre deux mêmes potentiels sur la ligne d’arrivée, ni combien le perdant était près de gagner, s’il avait simplement eu le courage d’Être.

1) « Celui qui aime le monde est l’ennemi de Dieu. »

2) « Ne crains pas, car ceux qui sont avec nous sont plus nombreux que ceux qui sont avec eux. » Et Elisée pria et dit : « Seigneur, je te prie, ouvre ses yeux pour qu’il voie. »

« Fortifie-toi et prends courage, ne crains pas et n’aie pas peur; car le Seigneur, ton Dieu sera Celui qui va avec toi, il ne te laissera pas, ni ne t’abandonnera ».

-mhp

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon