DAILY BIBLE READING
Read today's >

« La Réponse Glorieuse » (Partie 1)

17/5/1995

En recherchant des réponses à certains « dilemmes » spécifiques que je voyais dans ma vie, je fus rafraîchi une fois de plus par la glorieuse vérité de Christ EN moi, mon Espoir…J’ai été rappelé que la douleur et les efforts que je rencontre sont pour mon raffinage, pas quelque chose à éviter ou à esquiver ou à ressentir. Ils sont mes amis et, comme Paul l’a dit, je suis amené aussi à « me réjouir dans les faiblesses, dans les outrages, dans les difficultés, dans les persécutions, dans les incommodités » (2Corinthiens 12:10). Réjouir !

Je pensais à ce que mes attentes pour la vie étaient et j’ai pensé à un certain nombre de choses que Dieu N’A PAS promis :

* Un temps facile

* Absence de pressions

* Absence de confusion de situations

* Absence de crises

* Absence de difficultés

* Vivre sans douleur

* Absence d’épreuves, de luttes, de tests, de tentations

* Une méthode pour…une procédure pour toute chose immédiate

* Explications, compréhensions, le pourquoi des choses

* Une vie confortable

* Contrôle sur les circonstances

* Émotions constantes tout le temps

MAIS…ce qu’Il nous A promis est la Vie et l’Esprit de Son Fils Jésus ! Il nous a promis que Son Esprit vivrait à l’intérieur de nous pour nous conseiller, nous instruire, nous conduire, nous enseigner, nous guider, et nous combler. Il a pris BEAUCOUP PLUS de dispositions et a fait une BIEN MEILLEURE chose pour nous en nous donnant Jésus dans toute Sa Plénitude. C’est Largement mieux : LUI, Vivant, actuellement avec nous, à chaque instant…bien mieux que de nous donner des promesses d’accomplissements extérieures ou d’évasion immédiate de tout ennemis ou de toute difficulté. Il nous a donné la MEILLEURE promesse : Lui-même vivant en nous. Avec CETTE vérité, nous pouvons faire face à TOUTE situation, l’ennemi, la difficulté, le chagrin, l’échec ou la tentation. Quand Dieu envoya Son Fils, et que Son œuvre de victime expiatoire fut faite pour tous les temps et l’éternité ; quand la voie fut finalement gagnée, pour que Son Esprit vienne sur terre pour DEMEURER DANS/EN L’HOMME; quand ceci est arrivé, chaque problème au fil du temps, de l’espace, de la culture, du siècle, de la langue, de la race, des circonstances de toute nature ont été répondu. Par Jésus. IL est notre réponse. Sa Vie, en cours. Dieu avec nous, maintenant. Et RIEN n’empêchera cela.

ET, si vous ne voyez pas cela aussi clairement que vous le souhaiteriez, vous le VERREZ de plus en plus alors que vous comprenez que la liste ci-dessus de ce que nous « n’avons pas » est EXACTEMENT ce que Dieu utilise souvent, dans le cadre de Son plan, pour que nous voyons plus clairement Jésus. Est-ce que vous le voyez ? Ce n’est pas cruel que nous sommes exposés à des choses dures. C’est une NECESSITE, parce que nous sommes enclins en tant qu’êtres humains à ne pas faire d’efforts afin de trouver Dieu et de Le chercher de tout notre cœur. Nous avons vraiment besoin de « situations désespérantes » pour nous conduire à Dieu. Alléluia, qu’Il ne nous a pas laissé errants. Ces moments difficiles ou scénarios sont BONS.

Souvenez-vous…

« Que dirons-nous donc de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous ?

Lui qui n’a pas épargné Son propre Fils mais l’a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec Lui ? Qui accusera ceux que Dieu a choisis ? C’est Dieu qui les déclare justes ! Qui les condamnera ? [Jésus-]Christ est mort, bien plus, Il est ressuscité, Il est à la droite de Dieu et Il intercède pour nous ! Qui nous séparera de l’amour de Christ ? Serait-ce la détresse, l’angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l’épée ? De fait, il est écrit: C’est à cause de Toi qu’on nous met à mort à longueur de journée, qu’on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie. Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à Celui qui nous a aimés. En effet, j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l’avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. » (Rom. 8:31-39).

Voici quelques promesses de plus :

« …Je suis le Chemin, la Vérité et la vie » (Jean 14:6).

« Quant à Moi, Je prierai le Père et Il vous donnera un autre défenseur afin qu’Il reste éternellement avec vous : l’Esprit de la vérité, que le monde ne peut pas accepter parce qu’Il ne Le voit pas et ne Le connaît pas. [Mais] vous, vous le connaissez, car Il reste avec vous et Il sera en vous. Je ne vous laisserai pas orphelins, Je reviendrai vers vous…Parce que Je vis et que vous vivrez aussi. Ce jour-là, vous saurez que Je suis en Mon Père, que vous êtes en Moi et Moi en vous. Celui qui a Mes commandements et qui les garde, c’est celui qui M’aime; celui qui M’aime sera aimé de Mon Père et Moi aussi, Je l’aimerai et Je Me ferai connaître à lui. » (Jean 14:16-21).

« Si quelqu’un M’aime, il gardera Ma parole. Mon Père l’aimera, et nous viendrons à Lui et ferons notre demeure chez lui » (Jean 14:23).

« Mais le Paraclet, l’Esprit Saint, que le Père enverra en Mon nom, vous enseignera toutes choses et vous rappellera tout ce que Je vous ai dit. Je vous laisse la paix ; Je vous donne Ma paix. Je ne vous la donne pas comme le monde donne. Ne laissez pas votre cœur se troubler et n’ayez pas peur » (Jean 14:26-27).

« Si vous demeurez en Moi et que Mes paroles demeurent en vous, demandez ce que vous voudrez, et cela vous sera donné » (Jean 15:7).

« Mais Je vous dis la vérité: C’est pour votre bien que Je m’en vais. Si Je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas à vous, mais si Je pars, Je vous L’enverrai » (Jean 16:7).

« Quand le défenseur sera venu, l’Esprit de la vérité, Il vous conduira dans toute la vérité, car Il ne parlera pas de Lui-même, mais Il dira tout ce qu’Il aura entendu et vous annoncera les choses à venir. Il révélera Ma gloire parce qu’Il prendra de ce qui est à Moi et vous l’annoncera. Tout ce que le Père possède est aussi à Moi; voilà pourquoi J’ai dit qu’Il prendra de ce qui est à Moi et qu’Il vous l’annoncera. » (Jean 16:13-15).

« Je vous ai dit ces choses, afin qu’en Moi vous ayez la paix. Dans ce monde vous aurez du mal. Mais rassurez-vous ! J’ai vaincu le monde » (Jean 16:33).

« Je vous purifierai de toutes vos souillures et de toutes vos idoles. Je vous donnerai un cœur nouveau et mettrai un esprit nouveau en vous ; J’effacerai de vous votre cœur de pierre et vous donnerai un cœur de chair. Et Je mettrai Mon Esprit en vous et vous pousserai à suivre Mes décrets et à prendre soin de garder Mes lois » (Eze. 36:25 b-27).

« En effet, pour toutes les promesses de Dieu, c’est en Lui que se trouve le ‘Oui’ ; et c’est [donc] aussi par Lui que nous disons ‘Amen’ à Dieu, pour Sa gloire. Or, Celui qui nous affermit avec vous en Christ et qui nous a consacrés par Son onction, c’est Dieu; Il nous a aussi marqués de Son empreinte et a mis l’Esprit comme un gage dans notre cœur. » (2 Cor 1:20-22).

« Mais lorsque les temps furent accomplis, Dieu envoya Son Fils, né d’une femme, né sous la loi, pour racheter ceux sous la loi, que nous puissions recevoir l’intégralité des droits des enfants. Parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé l’Esprit de Son Fils dans nos cœurs, l’Esprit qui crie: « Abba, Père. Ainsi tu n’es plus un esclave, mais un fils; et puisque vous êtes un fils, Dieu a fait aussi de vous un héritier » (Ga 4 :4-7).

C’est une bien meilleure chose de remplir notre pensée avec les Promesses que Dieu a données et la Parole de Son cœur qu’Il nous a donnée, que de remplir notre pensée avec la question de comment résoudre ou d’éviter nos problèmes dans la vie (qui, en passant, nous devons CESSER de les voir comme étant des problèmes, ils sont nos amis). Attendez-vous à eux et en quelque sorte même demandez des difficultés, des épreuves, des chagrins d’amour. Mais SACHEZ que chaque difficulté est pour votre bien, pas pour votre mal. Chaque moment de votre vie est conçu pour être un moyen DE MIEUX CONNAÎTRE DIEU. Et la façon dont cela est possible est parce qu’Il vous a donné Son Esprit pour que vous puissiez trouver Jésus et Son Chemin à travers toute chose. CECI EST BEAUCOUP MIEUX que si Dieu vous avait promis des « choses » ou des garanties que vous ne souffririez pas certaines choses ; ou des méthodes pour résoudre des problèmes ; ou des « réponses » ou des remèdes miracles. Si CECI était ce qu’Il a donné, vous ne connaitriez JAMAIS LA JOIE DE LE TROUVER LUI COMME VOTRE PERE ET VOTRE AMI. Il a l’intention d’utiliser les circonstances, les difficultés et les pressions de votre vie pour vous aider à chercher Sa Face et de trouver plus profondément Sa Vie et la communion avec Lui. Ces temps sont destinés à approfondir votre amour, votre confiance et votre foi en Lui. Vous pouvez Le connaître et découvrir la Vie de Son Esprit de plus en plus. Rappelez-vous comment nous sommes changés ? Comme nous Le voyons, nous sommes transformés d’un degré de gloire à un autre.

Donc, avec tout cela, n’oubliez pas que Son objectif principal pour nous n’est pas :

* Élucider le dilemme

* Résoudre le problème

* Enlever la difficulté

* Nous amener à comprendre le « pourquoi »

Son objectif principal est que nous Le trouvions, que nous nous tournions vers Lui, que nous soyons avec Lui, que nous nous reposions en Lui ; que nous Le connaissions dans le milieu de la difficulté, la lutte, l’épreuve ou la tentation. Nous ne pouvons pas supposer que « comme ceci » ou « comme cela » est la manière dont la situation va être traitée. Nous ne pouvons pas répondre aux choses avec certaines attentes de comment Il va faire quelque chose. C’est l’arbre de la connaissance. Nous n’osons pas « forcer » une chose pour qu’elle soit réglée ou de « sortir » de quelque chose. Au contraire, vous POUVEZ vous attendre, à chaque fois, que si vous vous approchez de Lui, qu’Il va s’approcher de vous. Son Esprit vit en vous et Dieu vous a promis, de ne pas retirer les choses, mais plutôt de vous rencontrer - SI vous Le chercher et Le trouver au milieu de vos situations. Juste ???

IL ne pense pas : « J’espère que cet enfant à Moi trouve le moyen de sortir de ce pétrin. » Et ensuite nous nous frappons un peu sur la tête en essayant de comprendre ce qu’il en est. Plutôt, il pourrait qu’IL pense simplement : « J’espère que cet enfant Me cherche, Me recherche, et M’appelle. Empare-toi de MOI ! Connaît Moi mieux par la suite. Aie confiance en Moi. Rapproche-toi de Moi et comprends Mes voies plus profondément. »

Il veut placer une impression de Sa vie dans nos cœurs en ces temps. Avec le recul, nous connaitrions un peu plus de Sa fidélité et de Son amour pour nous. Nous croitrions un peu plus dans notre gratitude et notre reconnaissance. Il veut vraiment être en communion avec nous, que notre esprit témoigne de Son Esprit, « Oh, Père ! » Nous serions Son ami et nous nous appuierions sur Lui, vivrions EN Lui, demeurions en Lui. Quel merveilleux héritage Il nous a donné. Cela me rappelle ce que Dieu a dit à Abraham :

« N’ai pas peur, Abram. JE suis ton bouclier, ta récompense sera très grande » (Genèse 15:1). (Mettre l’accent sur le « je »)

Gloire à notre Dieu pour Ses promesses très grandes et précieuses. Il a ouvert une voie si glorieuse pour nous, non seulement d’être nettoyés et pardonnés, mais aussi pour que nous puissions venir avec assurance devant Son Trône de GRACE avec liberté, libre accès auprès du Père, maintenant et toujours. Honorerons-Le vraiment et remercions-Le en toutes circonstances pour Sa bonté et grâce qu’Il a richement répandu sur nous.

Mary

Ps : Il est facile de perdre de vue la façon dont nous devons aborder la vie, parce que nous perdons de vue L’OBJECTIF qui est de mieux Le connaître - la communion intime de Jésus, être Son ami, être transformé en Son image. Le peuple périt par manque de vision, ou par le manque de voir le but. Nos vies, vraiment, n’ont pas « d’interruptions. » Rappelez-vous, chaque instant est rempli de possibilités. Aidons-nous les uns les autres à garder le désir de Dieu plus à l’avant-garde : De Le connaître comme Il nous connaît. D’être Un, le Fils avec Son Epouse, Unis, étant Un en dessein, en but, en vision, en amour, et en esprit.

« La Réponse Glorieuse » (suite de la conversation)

Vous avez besoin de réaliser, si vous ne le savez pas déjà, une chose tout à fait fondamentale de base sur ce qu’est le Christianisme. Saisissez cette pensée et retenez-là à jamais : « Ceux qui invoquent le nom du Seigneur seront sauvés, seront délivrés. » Cette pensée de base se répète tout au long du Nouveau Testament, que ceux qui effectivement parlent à Jésus trouveront délivrance et guérison et puissance de vie. Tournez votre cœur non pas à des pensées à Son sujet, non pas à la bonne façon de vivre, la bonne façon de faire les choses, qui est en quelque sorte en coopération avec la pensée Chrétienne de base ; non pas cela, mais en fait tournez votre cœur vers Lui et criez à Lui. Romains 6 parle au sujet du baptême et de revêtir le Christ. Mais même le baptême lui-même, fait d’une manière horizontale, juste parce que c’est la bonne chose Chrétienne à faire et que Jésus a ordonné que nous soyons immergés (Pierre a commandé que nous soyons immergés), juste de faire cela est vraiment peu important. Pierre a dit que le vrai baptême est le crie d’une bonne conscience envers Dieu. C’est d’invoquer le nom du Seigneur. C’est de se tourner vers Jésus et Lui dire : « Sauve mon âme. Lave mes fautes avec Ton Sang, je T’en prie. » À part cela il n’y a pas de baptême. C’est tout simplement prendre un bain.

Parlez-Lui, Il Est Vivant !

Au fond, dans l’ensemble de la vie nous avons regardé au Christianisme à travers tant d’angles différents, tant de différents objectifs, qu’on revient toujours à ce seul point : Que si on ne discipline pas son cœur et sa pensée à se tourner vers le Christ Vivant, on a tout perdu. Tout ce qu’on a est une forme superficielle. Il n’y a pas de puissance en elle. Si vous lisez le livre des Actes, vous verrez que Paul ne cesse de faire une déclaration qui semble presque étrange, comme si vous vous demandiez : « Pourquoi veut-il continuer à dire cela ? » Il a dit : « Je suis en procès aujourd’hui pour la cause de la résurrection. » Quoi ?! Il n’arrête pas de dire des choses comme ça. Que dit-il ? Il dit que Jésus n’est pas mort. Il est VIVANT. C’est la chose qui continue à conduire Paul - IL EST VIVANT. Il est une Personne Réelle et Il est vivant, et Il est le Messie. Il est le Seul qui peut sauver votre âme, qui peut guérir votre homme intérieur, qui peut vous rendre sages, qui peut vous remplir, qui peut vous libérer de la servitude, qui peut rendre les pauvres riches et faire de l’esclave un homme libre. Il est le Seul qui peut le faire. Et vous avez besoin de Lui parler, parce que vous savez, Il est ressuscité des morts. Le Père a démontré qu’Il était l’Elu en Le ressuscitant d’entre les morts et en L’asseyant à Sa droite, la place de l’Autorité maintenant et à jamais. Parce que c’est vrai, si vous fonctionnez sous une forme Chrétienne de chanter des cantiques ou de faire des bonnes choses et des sacrifices et d’avoir la bonne attitude, si vous faites tout ce genre de choses en dehors de Lui dire : « Jésus, je suis tellement désolé. Je suis désolé de T’avoir gêné dans ce moment quand j’ai réagi de cette façon. Je suis tellement désolé d’avoir blessé Tes sentiments, quand j’ai oublié de Te remercier pour cette chose que Tu as faite pour moi. Jésus, je suis tellement honteux d’avoir permis à cette tentation de me vaincre, quand Tu me remplis de toute bonne chose et que chaque besoin est comblé en Toi et ; pourtant j’ai été distrait et ma vie égoïste m’a emporté et j’ai tellement honte de cela. Tu mérites mieux que cela. Je T’aime. Tu es tellement incroyable. Tu es si merveilleux, si merveilleux et je veux que Tu ais ma vie. Je suis stupide. Je suis désolé. »

Cette manière de Lui parler est la seule chose qui puisse sauver votre âme ; c’est la seule chose qui puisse changer votre caractère à être comme Lui, à vraiment Lui parler et se rapporter à Lui comme une personne. Il est vivant. Il est ressuscité d’entre les morts et Il est le Messie, l’Élu de Dieu, Celui qui peut être votre intermédiaire, Celui qui peut vous amener vers le Père et vous libérer. Ce n’est pas seulement une chose superficielle. Lorsque vous vous sentez une sorte de pénétration dans votre cœur, une sorte de conviction pour quelque chose que vous avez faite ou dite ou agie ou pensée, si vous négligez de dire : « Jésus, je suis désolé, du cœur » et Le regarder droit dans les yeux, si vous négligez ce petit point, vous avez négligé l’ensemble de la Chrétienté. Tout le reste n’est que faire la bonne chose : « Je suis désolé, tout le monde, je n’ai pas fais la bonne chose. » Il n’y a pas de vie en cela, il n’y a aucune puissance à cet égard. Ce n’est pas durable. Ce n’est pas surnaturel. C’est juste une pensée collective ou de la philosophie de vie qui est, en effet, très ennuyeuse. Parfois, ceci pourrait même être très accablant. Mais au strict minimum, c’est très pesant. Si c’est tout ce que c’est : une philosophie de vie, alors « de tous les hommes nous sommes les plus misérables. » Mais si c’est d’être ami avec le Maître qui nous conduit sur ce chemin, dans cette aventure à travers la vie et qui nous montre toutes les choses que le Père a - « Dans la maison de Mon Père il y a beaucoup de chambres et Je vais vous faire une visite guidée. Venez avec Moi. » Si nous faisons cela et que nous suivons après Lui, non pas comme une figure de proue, mais comme une PERSONNE, si nous suivons littéralement après Lui, tous les jours de notre vie, comme Pierre, Jacques et Jean l’ont fait et Le laissons nous faire visiter les chambres de la Maison du Père, la Demeure du Père, il y a alors des choses intéressantes pour nous. Juste de Lui dire - « je suis désolé », ou de Lui dire - « je T’aime » -beaucoup d’hommes ont une chose macho : « Je ne veux pas dire ‘je T’aime’ à un gars. Jésus est un mec, je ne sais pas comment sentir cela. » Il y a juste certaines choses que nous devons franchir. Si nous voulons vraiment être comme Lui et être attrapés dans le troisième ciel avec Lui, nous aurons à surmonter quelques-uns de ces trucs superficiels. Soyez prêts à Le regarder dans les yeux du cœur et Lui dire : « je T’aime » ou « je suis un imbécile pour ne pas T’aimer plus. S’il Te plaît, aide-moi. Je crois, aide mon incrédulité. Fils de David, aie pitié de moi. » Ce sont des discussions avec Jésus que nous avons besoin d’avoir.

C’est très basique. C’est la chose la plus fondamentale que quiconque ne pourrait jamais vous dire, mais je pense qu’il est facile de l’oublier et je ne veux pas le faire. Je ne veux pas que quiconque tourne leur vie en une forme Chrétienne, fondée sur des règles et des règlements ou des processus de pensée ou des traditions populaires et des mœurs de la vie. Cela doit être : « Jésus, permets-moi de Te parler de quelque chose pour une seconde. Je pensais récemment… » Et il suffit de Lui ouvrir ton cœur en tant que PERSONNE. Si vous vous entendez prier : « Père, euh, guide, euh, garde et dirige-nous, euh, vers la prochaine heure Père, Père…. » Si vous vous entendez faire quelque chose de vraiment insuffisant comme ça, n’oubliez pas que vous ne feriez pas ça avec quelqu’un que vous aimez et envers lequel vous faites attention. Vous ne voudriez pas faire ça avec votre mari ou votre femme ou vos enfants. Vous parleriez avec un ton de voix qui indique que vous pensez vraiment qu’ils sont une personne et non pas une statue dans un coin envers laquelle vous brûlez de l’encens. Vous leur parlez comme à une personne. Vous pouvez, en un sens, tester votre cœur pour voir si vous disciplinez votre cœur et pensée de Le traiter comme s’Il est ressuscité d’entre les morts, comme une personne, par la façon dont vous vous connectez à Lui. Le genre de choses que vous Lui parlez, et même le ton de votre voix lorsque vous Lui parlez, est un très bon point indicateur pour savoir si oui ou non vous disciplinez vraiment votre cœur pour Le recevoir en tant que PERSONNE et de Le traiter en tant que telle.

Je vous encourage à le faire quand vous chantez et aussi dans toutes les autres occasions possibles le long du chemin. « Ceux qui invoquent le nom du Seigneur seront sauvés. » C’est là que la vie est, c’est là que la bénédiction surnaturelle vient. C’est là que quelque chose se passe qui peut ressusciter une personne décédée. Qui peut guérir un malade. Qui peut donner la vue aux aveugles, qui peut prendre mon âme faible, corrompu, stupide, et me transformer en quelqu’un qui a quelque chose à offrir, qui est capable d’aimer et d’aider les autres à être libres et complets. C’est la seule chose qui puisse fournir une puissance surnaturelle, c’est ma volonté de faire appel au nom du Seigneur, qui me libère et me permet d’aider les autres à faire la même chose.

Peut-être que c’est facile pour vous, mais pour moi, c’est une discipline. Je dois le dire, « Oui. Tu es vivant. Eh bien, permets-moi de Te parler de cette chose. » J’ai vraiment besoin de me forcer à invoquer le nom du Seigneur, car ceci ne vient pas naturellement. Je tombe si facilement dans ce plan horizontal, et je dois me forcer à dire : « Oui. En raison de la résurrection. Tu es VIVANT. Tu n’es pas mort. S’il Te plaît fait cela. » C’est le seul endroit où vous trouverez la vie et la paix et la puissance en Lui.

ensemble-en-jesus.com
Français Languages icon
 Share icon